L’ENFANT AUX NOMS MULTIPLES

 

Sans doute n’allons-nous pas vivre une époque plus compliquée que celle qui a cours de nos jours. Souvent, nous recherchons la sagesse et la connaissance et nous sommes épuisés par le volume complet de toutes les choses que nous trouvons, notamment sur Internet. Nous ne savons plus quoi croire ni ce qu’il faut croire. On recherche parfois même des conseillers tout en voulant éviter de suivre les conseils.

Il existe une sensation de tristesse et d’impuissance qui imprègne tout le monde. Beaucoup de leaders du monde se sentent impuissants face aux circonstances d’un monde en rapide évolution politique, économique et technologique. Les politiciens et les règles économiques ont changé. Nous nous sentons désemparés pour réussir dans un monde aussi fou. N’y a-t-il personne ne peut nous donner la force et le pouvoir de faire ce que nous avons à faire ?

Il n’y a aucun sentiment de sécurité dans notre monde actuel. Personne ne sort de son foyer sans crainte et même jusque dans les petits villages du pays, on n’est pas à l’abri d’un acte terroriste. Très peu de personnes croient au système judiciaire. Une personne ayant le pouvoir et l’argent est traitée d’une manière, le quidam d’une autre. Un homme ment et se parjure dans un tribunal ou au journal télévisé et il demeure libre, tandis que des milliers de gens vont en prison pour beaucoup moins. La violence, le crime, l’intrigue politique, le manque de sécurité des gens est l’ambiance qu’on respire aujourd’hui. Le système se fissure. N’y a-t-il personne qui puisse nous assurer la sécurité permanente en ces temps d’une telle insécurité ?

Nous vivons dans une époque d’agitation. Nous avons entendu parler des plus grands scandales de corruption partout dans le monde à travers la machine médiatique quand elle s’emballe. Nous courons au travail, parfois à un autre travail, nous sommes une seconde à la maison, nous avons des loisirs, pour certaines personnes un amant ou une maîtresse, un autre jouet au fond, etc. Nous ne pouvons pas nous arrêter et savourer l’instant. Nous obtenons l’ennui instantanément car nous sommes inquiets au centre de notre personnalité. Y a-t-il quelqu’un qui puisse nous donner la paix ? Ya -t-il quelqu’un qui puisse venir dans notre fol mélange de confusion, dans ce monde insécure, angoissé et nous fasse trouver la paix ?

Le prophète hébreu Esaïe vivait aussi dans une époque de confusion et de folie politique et spirituelle. Les ténèbres et la destinée d’un peuple envahissaient l’atmosphère d’alors. Il existait un sentiment d’impuissance quand les Assyriens frappèrent à la porte principale. Comme nous, l’insécurité et l’agitation remplissaient sa journée. Les chapitres 7 et 8 d’Esaïe parlent d’un roi infidèle. Le roi Achaz du Royaume du Sud, Juda, refusait de placer sa confiance en Dieu pour sauver Juda des mains de la Syrie dans une coalition avec le Roi Peka, fils de Remalia. A part les prophètes de Yahweh, c’était un temps de pauvreté spirituelle en Juda.

Le prophète Esaïe décrivit les conditions spirituelles de cette époque en Esaïe 8/19-22. “Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ?… A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple. Il sera errant dans le pays, accablé et affamé ; Et, quand il aura faim, il s’irritera, Maudira son roi et son Dieu, Et tournera les yeux en haut ; Puis il regardera vers la terre, Et voici, il n’y aura que détresse, obscurité et de sombres angoisses : Il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.”
C’était une nuit sans fin pour Juda. Les ténèbres spirituelles avaient pénétré la terre. C’était une nuit sans aube. Ces temps étaient une gêne profonde et remplissait tout le monde de crises de panique. Les évènements de ce chapitre ont lieu probablement après que Tiglath-Pïleser, roi d’Assyrie, ait envahi Juda avec Ephraïm en 734-32 avant Jésus-Christ. Les “ténèbres” remplissaient la terre. La nation était dans un état d’obscurité spirituelle et les fautes politiques se multipliaient.

La région nord avait souffert de la politique de terre brûlée pratiquée par les Assyriens. Le nord de la Galilée, que traversaient Nephtali et Zabulon, fait sentir particulièrement la dévastation extrême mise en œuvre par les Assyriens.
Cette obscurité spirituelle était le résultat de l’incrédulité persistante de ces gens. Que c’est étrange pour ceux qui pensent qu’ils sont dans la lumière alors qu’ils demeurent dans l’obscurité. Telle était la condition d’Israël et de Juda. La tristesse environnait la Terre Promise.

Juda était tombée dans une nuit sans matin. C’était un temps de crise et de panique. L’obscurité remplissait la terre et à présent, le jugement venait à cause de l’incrédulité. “A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple. Il sera errant dans le pays, accablé et affamé ; Et, quand il aura faim, il s’irritera, Maudira son roi et son Dieu, Et tournera les yeux en haut ; Puis il regardera vers la terre, Et voici, il n’y aura que détresse, obscurité et de sombres angoisses : Il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.”
Cette sorte d’obscurité est une description épouvantable du péché. La personne perdue pense qu’elle est dans la lumière alors qu’elle demeure dans une obscurité perpétuelle. L’obscurité spirituelle ajoute à toute la pénombre ambiante. Cependant, sur cette toile de fond du jugement et de l’incrédulité obscure, est dépeint un beau tableau pour le salut des personnes pécheresses.

 

LE SALUT GLORIEUX POUR LES PECHEURS (9 :1-5)

Il y a de la lumière au lieu de l’obscurité (v 1-2)

Mais les ténèbres ne régneront pas toujours Sur la terre où il y a maintenant des angoisses : Si les temps passés ont couvert d’opprobre Le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, Les temps à venir couvriront de gloire La contrée voisine de la mer, au-delà du Jourdain, Le territoire des Gentils.
Avec de la beauté poétique dans le verset 2, le prophète met l’accent sur la première allusion à la venue du Messie au chap. 7 :14.

Le peuple qui marchait dans les ténèbres Voit une grande lumière ; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort Une lumière resplendit.” (9 :2)
La présence de Dieu est égale à la lumière de la Bible. Dieu est lumière. “La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. ” (1 Jean 1 :5). La grande lumière qui apparaîtra est le Messie. 700 ans après, Jésus a débuté son ministère ici même dans cette zone de Galilée. La lumière inclut chaque bénédiction possible que le Messie peut apporter. Jésus s’est arrêté dans le Temple et a déclaré : “Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.” (Jean 8 :12)

Est-ce que vous marchez dans les toiles de l’obscurité, étant aveugles spirituellement ? Notre société vacille à cause des effets de l’infidélité à Dieu. Nous vénérons les images idolâtres du matérialisme et nous nous prostituons à n’importe quelle déité qui nous fera nous sentir bien et qui se plie à nos désirs et à nos besoins. Nous avons perdu notre espérance dans cette obscurité spirituelle. L’apôtre Paul a écrit à l’église de Corinthe : “Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ.” (2 Corinthiens 4 :6).

Pour ceux qui se confient dans le Seigneur, il y a de la joie au lieu des ténèbres (v 3).

Tu rends le peuple nombreux, Tu lui accordes de grandes joies ; Il se réjouit devant toi, comme on se réjouit à la moisson, Comme on pousse des cris d’allégresse au partage du butin.” (Es 9 :3)
A cause de la venue du Messie, il y aura une grande “joie”, une joie selon Dieu. La joie se réjouira en Lui, en sa puissance et en sa présence. Le Seigneur est la source de la joie.
Il n’existe qu’une seule personne pouvant nous faire lever de la pénombre et nous donner une destinée, il est Unique. Même au fond d’une cellule sordide et humide de la prison romaine, l’apôtre Paul pouvait se réjouir dans ses chaînes. “Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur. Je le répète : réjouissez-vous ! ” (Philippiens 4 :4)

Il y a de la liberté au lieu de l’oppression (v 4).

Esaïe montre la cause de l’allégresse. Ils se réjouissent car le Seigneur a brisé leurs chaînes. Il les a libérés.
“Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l’opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian.” (Es 9 :4)

Jésus est entré dans la synagogue de Nazareth et l’assistant lui a remis une copie d’un rouleau qui contenait Esaïe 61 :1 et il a commencé la lecture. Luc recueille la scène en Luc 4 :18-19.
“L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur.”

Il y a la paix au lieu de la guerre (v 5)

Vous êtes-vous déjà demandé quand se terminerait cette guerre intérieure qui rugit dans votre âme ? Ecoutez le prophète : “Car toute chaussure qu’on porte dans la mêlée, Et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, Seront livrés aux flammes, Pour être dévorés par le feu.” (Es 9 :5)

LE SAUVEUR DES PECHEURS (9 :6-7)

C’est l’enfant même qui a été prophétisé en Es 7 :14.
La naissance de cet enfant est un cadeau de Dieu. C’est un enfant mais c’est aussi un Fils. Dès les premiers temps, le Messie a été reconnu comme Fils de David, héritier légitime au trône de David et comme Fils de Dieu. Il apparaîtra sur la scène en tant qu’enfant et naîtra comme un humain. Il sera “donné”. Il est un Fils par excellence. Il est véritablement unique.
Le Dieu incarné ! C’était la seule manière de nous atteindre.

C’est comme cela que l’apôtre Paul l’a compris : “Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création…Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix… le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire.” (Colossiens 1 :15, 19–20, 26–27). Le roi attendu sera humain et divin. Il sera Dieu-homme. Il aura les attributs de Dieu et les caractéristiques de l’homme. Il n’’est pas une figure grotesque de science-fiction mais la perfection de l’amour.
En outre, cet enfant occupera une position de dignité : “Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ” (Es 9 :6), cet enfant deviendra un gouvernant juste qui accomplira tous les espoirs de la famille du roi David (2 Samuel 7/13-16). L’enfant devra être un Roi, un Gouvernant, un Souverain. Cependant, il ne sera pas simplement un roi humain. Il est clairement le Messie, l’Oint de Yahweh. Le Targum juif ancien l’a explicitement identifié en Esaïe comme le Messie.

Quelle sorte d’enfant est-ce ?

LE CONSEILLER MERVEILLEUX – On l’appellera Admirable, Conseiller. Littéralement, il est “la merveille d’un conseiller”. Il donne la consolation et la force à travers le temps et l’éternité. Le Messie est une merveille. La Parole fait allusion à ce que Dieu a fait, pas l’homme. Il est Dieu lui-même. Cet enfant est merveilleux. Il gouvernera avec la profondeur indéfectible de la Sagesse. Il n’aura pas besoin de conseillers ni d’un cabinet, il est un Conseiller. L’accent de Son nom est dans ses enseignements, son caractère et sa vie. Il sera très efficace dans la planification, formulant l’action pour réaliser ses plans. Il est un conseiller des choses merveilleuses.

Avez-vous besoin de la sagesse ? Ce Conseiller est digne, il est la sagesse infinie.

Il fait un appel vibrant à tous ceux qui ont besoin de son conseil dans cette vie tourmentée : “Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.” (Matthieu 11 :28-30)

DIEU PUISSANT – Il est rempli de toute-puissance, il est Fort. Littéralement, il est le Dieu-héros. Gibbor fait toujours allusion à Lui comme la Divinité absolue. Le Messie est tout-puissant, Dieu vivant et véritable, omnipotent, omniprésent et omniscient. Christ est le puissant. Jésus a dit : “moi et le Père nous sommes un” (Jean 10 :30). Le Messie est Dieu et Il est capable de sauver tous ceux qui se confient en Lui. Rien de moins que la Puissance de Dieu est entre ses mains. Permettez à Jésus d’être puissant dans votre vie.

LE PERE ETERNEL – Il est éternellement un Père. Il est adorable, paternel, fidèle, sage, gardien, pourvoyeur et protecteur. “Comme un père a compassion de ses enfants, L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent.” (Ps 103 :13)

Pour ces individus qui, aujourd’hui, luttent pour obtenir une image positive en tant que père, voici celui qui est digne de ce nom. Vous pouvez avoir l’assurance parfaite d’une relation intime d’amour avec votre Père Céleste. L’apôtre Paul nous encourage en Romains 8 :15-18 avec ces paroles : Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.”
Aimé du Père Céleste, de son créateur, tout homme peut construire s personnalité et être solide dans cette vie. C’est cela bâtir sur le roc.

LE PRINCE DE PAIX – Il gouverne sur son peuple avec la paix. La paix qu’il donne est éternelle. Il Ets la personnification de la paix et il gouverne sur un peuple de rachetés comme Prince apportant la paix. Après la résurrection, il apparaîtra à ses disciples et dira : “je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix“. La conséquence de sa venue dans nos cœurs par la foi est la paix parfaite. Romains 5 :1 : “Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ“.

CHRIST L’ACCOMPLISSEMENT DE L’ENFANT AUX 4 NOMS

L’enfant à naître est Jésus. Luc a relaté dans sa recherche :
Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, De ce qu’il a visité et racheté son peuple, Et nous a suscité un puissant Sauveur Dans la maison de David, son serviteur” (Luc 1 :68-69)

Matthieu partage aux juifs la bonne nouvelle du Messie :

“Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham…Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ…Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète : Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.” (Mat. 1 :1, 16 ; 2 :1-2.6).
Paul en brosse un portrait extraordinaire : “Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu, — qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Ecritures, et qui concerne son Fils né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur” (Rom. 1 :1-4).

QUELQUES PRINCIPES QUI RESTENT

Quand vous placez votre foi en Jésus-Christ, vous avez un Conseiller merveilleux. Cherchez-vous quelqu’un qui vous éclaire dans votre confusion et vous donne la sagesse ? Avez-vous perdu la Merveille de Christ ? Jésus restaure l’amour et la paix.
Il est le Tout-puissant quand vous vous sentez impuissant, face à vos impossibilités, il porte vos fardeaux, il n’y a rien qu’il ne soit capable de faire.
Il est un Père éternel si vous vous sentez seul et orphelin, que personne ne s’occupe de vous. Il ne vous laissera pas ni ne vous abandonnera. Il vous donne une assurance éternelle.
En tant que Prince de paix, il vous assure d’une paix surnaturelle profonde pour calmer vos inquiétudes et vos angoisses et traverser les flots tumultueux et les tempêtes de la vie.

Voilà tout le sens de la Nativité, de l’enfant qui nous est né !