Le baptême dans l’esprit et le parler en langues – retrouver une dimension pentecôtiste

 

I – Enjeux et défis

J’aime personnellement le bon vin et si on m’annonce un non Bordeaux ou un bon Côtes du Rhône, j’entends que le contenu de la bouteille soit conforme à l’étiquette. En tant que pentecôtistes, il est nécessaire de retrouver de la crédibilité : cela passe par l’enseignement et un vécu authentique de la dimension pentecôtiste

Cette dimension doit être retrouvée. Quelqu’un a beau être un érudit de la Parole, s’il n’a pas l’onction du Saint-Esprit, l’impact sera très limité, il faut le dire.

Le Baptême dans le Saint-Esprit est une nécessité (il s’agit d’un revêtement de puissance pour le témoignage, selon Actes 1/8, avec une dimension prophétique, de la hardiesse, du courage, c’est l’entrée dans le surnaturel de Dieu, dans une nouvelle dimension de louange et d’adoration, de joie, et il en découle une expansion missionnaire de l’Eglise).

Il nous faut réaliser que l’expérience pentecôtiste biblique démontre que le signe initial du baptême dans le Saint-Esprit est le parler en langues. Actes 2/4 Aussitôt, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et commencèrent à parler dans différentes langues, chacun s’exprimant comme le Saint-Esprit lui donnait de le faire. Actes 10 :44-48 Alors que Pierre prononçait ces mots, l’Esprit Saint descendit soudain sur tous ceux qui écoutaient la Parole. Les croyants juifs qui étaient venus avec Pierre furent très étonnés de voir que l’Esprit Saint était aussi donné et répandu sur les non-Juifs. En effet, ils les entendaient parler en différentes langues et célébrer la grandeur de Dieu. Alors Pierre demanda : – Peut-on refuser de baptiser dans l’eau ceux qui ont reçu l’Esprit Saint aussi bien que nous ?  Et il donna ordre de les baptiser au nom de Jésus-Christ.

Dans Actes 8, Pierre et Jean se sont préoccupés de ce que les gens qui se convertissaient n’avaient pas reçu l’Esprit . “Les apôtres qui étaient à Jérusalem apprirent que les habitants de la Samarie avaient fait bon accueil à la parole de Dieu, et ils leur envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci descendirent et prièrent pour eux afin qu’ils reçoivent le Saint-Esprit.  En effet, il n’était encore descendu sur aucun d’eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.  Alors Pierre et Jean posèrent les mains sur eux et ils reçurent le Saint-Esprit.” (Actes 8/14-17)

Actes 19/6 Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.

Il nous faut revenir à cette bénédiction, qui est une promesse du Père et c’est Jésus qui baptise dans le Saint-Esprit, a souligné Jean le baptiste.

II – Cadre biblique de la réception de ces bénédictions

  1. la réception du Baptême dans le Saint-Esprit suivi du parler en langues

– il y a possibilité que les langues ne suivent pas immédiatement mais elles suivent car elles sont normales mais ne sont pas la norme. Je me souviens de cet homme baptisé du Saint-Esprit, rempli de lui mais qui ne va parler en langues qu’une fois sorti de la réunion et en route sur sa mobylette !

– attention aux imitations de parler en langues par répétition : certains pasteurs ont faussé le jeu et ont provoqué des blocages chez des chrétiens en voulant stupidement forcer les choses. Je le répète : même si on impose les mains, c’est JESUS qui baptise dans le Saint-Esprit, pas nous !

– il existe des parlers en langues sataniques dans les cultes sataniques, ésotériques, le vaudou mais aussi des langues psychiques (émanant d’un esprit un peu dérangé ou fanatisé). En général, c’est agaçant et n’a rien d’harmonieux, j’ai été confronté à cela lors d’un appel en Espagne.

– une autre nécessité : le discernement des esprits afin de ne pas « jeter bébé avec l’eau du bain » car ce n’est pas parce qu’il y a des faussaires et de la fausse monnaie qu’on jette même les bons billets. Soyons sobres !

  1. Définition des langues : cela passe par la terminologie

Il faut savoir de quoi on parle :

3 termes :

1 Cor 14/1 Glossolalia : on ne parle pas une langue que l’on connaît soi-même ou que les autres connaissent, on parle à Dieu et c’est en esprit qu’on dit des mystères. Celui qui parle dans une langue inconnue s’adresse à Dieu et non aux hommes : personne ne comprend les paroles mystérieuses qu’il prononce sous l’inspiration de l’Esprit.

Echolalia : une personne parle dans une langue aux auditeurs qui comprennent ce qui est dit dans leur langue

Xenolalia : une personne parle une langue étrangère qui lui est inconnue mais il ne sait pas qu’une autre personne comprend cette langue (Mulhouse/pachtoun)

Marc 16 parle des signes accompagnant les croyants : ils parleront de « nouvelles langues “.

III – Application pratique à l’Eglise

Paul détermine le cadre biblique de l’usage des langues. Il apparaît 4 usages :

a/ les langues sont le signe initial du baptême dans le Saint-Esprit (Actes 2/1)

b/ un don pour édifier l’Eglise quand le don est interprété 1 Cor 12/10-11 Ici, quelqu’un reçoit la faculté de s’exprimer dans des langues inconnues, et il est donné à un autre d’interpréter ces langues. Mais tout cela est l’œuvre d’un seul et même Esprit qui distribue son activité à chacun de manière particulière comme il veut.

c/ Un signe pour les non-croyants afin qu’ils croient 1 Cor 14/22 Ainsi, le don de parler en langues inconnues est un signe pour les non-croyants, mais non pour les croyants.

d/ une provision pour une explosion de louange, d’adoration et de prière

1 Cor 14/16-17 Autrement, si tu ne bénis qu’en esprit, comment celui qui a rang de non-initié répondra-t-il « Amen ! » à ton action de grâces, puisqu’il ne sait pas ce que tu dis ? Ton action de grâces est belle, certes, mais l’autre n’en est pas édifié.

Que ferai-je donc ? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence. Je chanterai les louanges de Dieu avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence. 1 Cor 14/15

On peut prier en langues mais aussi chanter en langues !

  1. Quelques abus

Ne faire que prier en langues pendant 20 mn dans un culte, c’est exclure ceux qui ne le peuvent pas.

Monopoliser le temps du culte en parlant seul en langues. Celui qui parle dans une langue inconnue s’adresse à Dieu et non aux hommes : personne ne comprend les paroles mystérieuses qu’il prononce sous l’inspiration de l’Esprit. Celui qui parle dans une langue inconnue est seul à en tirer un bienfait pour sa foi ; C’est pourquoi, celui qui parle en langues inconnues doit demander à Dieu de lui donner de traduire ce qu’il dit en langage compréhensible. Car si je prie en langues inconnues, mon esprit est en prière, mais mon intelligence n’intervient pas. Si l’on parle dans des langues inconnues, que deux le fassent, ou tout au plus trois, et l’un après l’autre ; et qu’il y ait quelqu’un pour traduire. S’il n’y a pas d’interprète, que celui qui a le don des langues garde le silence dans l’assemblée, qu’il se contente de parler à lui-même et à Dieu.

Pendant le culte, l’ordre et la bienséance doivent régner sans pour cela que l’Esprit soit étouffé, qu’on empêche de parler en langues.

Paul dit : Je remercie Dieu de ce que je parle en langues inconnues plus que vous tous. En résumé, mes frères, recherchez ardemment le don de prophétie et ne vous opposez pas à ce qu’on parle en des langues inconnues.

Paul montre que celui qui exerce ce don ou celui qui prophétise doit se maîtriser.

. Une langue se développe (expansion, maturité) ex : déclinaison de “je t’aime “dans le couple.

. don de parler Diverses langues : à un autre diverses langues ; à un autre l’interprétation des langues. 1 Cor 12/10 Possibilité de parler diverses langues au cours d’un culte, d’un moment de prière personnel.

. Il existe des langues angéliques/humaines 1 Cor 13/1 Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n’ai pas l’amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit. Ex : l’épouse de l’évangéliste Gaston Ramseyer (des cascades d’eau cristalline)

. Une différence fondamentale avec d’autres dons qui sont donnés souverainement par le Saint-Esprit : nous y avons une part. Paul dit : Car si je prie en langues inconnues, mon esprit est en prière, mais mon intelligence n’intervient pas. Que ferai-je donc ? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence. Je chanterai les louanges de Dieu avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence. 14/14-15

  • Celui qui parle en langues (pluriel) s’édifie lui-même (construire sa maison, édifice spirituel), je parle en langues plus que vous tous : Paul savait que l’édification de l’homme intérieur dépend de notre communion avec Dieu, au-delà du rationalisme, de la raison. Le parler en langues transcende notre langue et aucune interférence n’est permise à la prière en langues qui part directement de notre esprit vers Dieu.

 

 

 

 

Conclusion :

 

Qu’avons-nous perdu ? Ce que nous n’avons pas pris. A gagner : tout ce que cette promesse du Père (Joël  2/23) représente.

Mary Dempster : “le Baptême dans le Saint-Esprit est l’entrée dans le Royaume eschatologique (royaume qui se manifeste à la fin des temps) qui refait l’histoire.

Genèse 11 : construction de la  Tour de Babel = confusion. Apoc 19 Babylone, dont Bbel est la racine = mère de toutes les prostituées. Prostituées se réfère à Quelque chose qui se  perpétue. 3 sens : voir, voir quelque chose, devenir esclave de ce que l’on voit (Eve). La Tour de Babel parle de l’autorité des hommes, qui veulent se libérer par leur propre sagesse et autorité et veulent se faire un nom. Dieu est descendu, a confondu le langage unifié et tous ont commencé à parler en d’autres langues et ne se comprenaient plus.

Dans ce jugement, Dieu a séparé ce qui n’était pas à sa gloire et il s’est formé un peuple à part jusqu’à la Pentecôte. A la Pentecôte, il utilise les langues pour unifier tous les peuples rassemblés à Jérusalem et leur communiquer la même vérité dans leurs langues respectives. Refaire, reconstruire non pas la tour mais le Royaume de Dieu par la personne du Saint-Esprit.

 

Participons à cette belle œuvre de Dieu de gagner des peuples de toutes langues, toutes ethnies…en étant revêtus de sa puissance !