Qu’entend-on par le salut et le fait d’être sauvé ? Tout simplement, la Bible nous décrit l’état de l’homme et de l’humanité en général : nous sommes pécheurs parce que nous avons hérité d’une nature pécheresse.
Qu’est-ce que le péché ? La Bible indique qu’il s’agit de la transgression des lois divines mais plus radicalement, il s’agit de la position qui en coule, une position d’éloignement par rapport à notre Créateur, de sorte que la racine hébraïque du mot « péché » signifie « manquer le but ».
Notre état par rapport à Dieu nous fait rater notre vie, notre destinée, nous sommes perdants.
Or, la Bible, Parole de Dieu, nous laisse le message d’amour de Dieu, qui nous parle du plan de salut et de rédemption (rachat de l’âme du pécheur) que Dieu a conçu pour sauver l’humanité.

Notre propos ici est de déclarer que l’unique moyen de salut que Dieu nous a donné est la Personne de son Fils Jésus-Christ.

Or, bien des religions déclarent que, pour être sauvé, il faut :

– pratiquer des bonnes œuvres,
– faire confiance à un homme, qu’il soit un gourou ou une personne du clergé de telle ou telle religion,
– les religions orientalistes préconisent plutôt un salut par étapes, via plusieurs réincarnations successives et encore, rien n’est garanti au bout.

Il semble que la condition de créature déchue de l’homme mérite un traitement plus sérieux que cela.

Plus près de nous, dans notre pays, même l’église catholique affirme que l’appartenance à l’église catholique est nécessaire pour l’obtention du salut.

A titre d’exemple, le décret sur l’œcuménisme du Concile Vatican II explicite : « Ce n’est que par le moyen de l’église catholique de Christ, qui est le bras général du salut, que la plénitude totale des moyens de salut peut être atteinte » (p 239, # 816).

D’autres citations vont d’ailleurs dans ce sens :

« C’est dans l’Eglise qu’est déposé la plénitude totale des moyens de salut. C’est en elle qu’on obtient la sainteté par la grâce de Dieu » (p 242, # 824).

Or, cet enseignement va à l’encontre de ce que dit la Bible, Parole de Dieu.

En effet, jamais elle n’indique que le salut puisse s’obtenir par le moyen d’une religion, d’un homme ou d’une église quelle qu’elle soit.

Littéralement, des centaines de versets de la Bible proclament que le salut est un don gratuit de Dieu qui se trouve à la portée de tous, mais seulement par le moyen de Jésus-Christ :

« Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ, notre Seigneur. » (Romains 6 :23).

Aucun autre nom ou groupe ne peut offrir le salut, excepté Jésus-Christ :

« Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 :12). Cette parole est une déclaration de l’apôtre Pierre, considéré à tort par l’Eglise catholique comme le premier Pape.

Quand le Christ est mort sur la croix, il a payé le prix total pour les péchés de l’humanité et il a rendu possible que tous puissent venir à lui directement afin d’être sauvés.

Jésus lui-même a dit :

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 :36).

Il a prêché ceci : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jean 5 :24).

Et il a encore énoncé cette vérité précieuse : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. » (Jean 6 :47)

Le cœur même de l’Evangile est contenu dans cette parole de Jésus :

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16).

Jean 20 :31 nous fait découvrir pourquoi les Evangile sont été écrits :

« Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom. »

Jésus n’a donc jamais exigé que ce soit par une église que soit apporté le salut. Ce don gratuit est à la portée de tous ceux qui croient en lui :

« Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés » (Actes 10 :43).

Selon la Bible, la rédemption (rachat des pécheurs) ne se trouve qu’en Christ, pas dans une église :

« et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. » (Romains 3 :24).

Seul Christ peut offrir le cadeau merveilleux de la vie éternelle car il a volontairement versé son sang pour nous :

« En lui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce » (Ephésiens 1 :7).

Aussi, la seule exigence pour obtenir le salut est la foi en Jésus-Christ :

« Car je n’ai point honte de l’Evangile : c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du juif premièrement, puis du Grec… » (Romains 1 :16).

De nombreux versets affirment la même chose :

« Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus-Christ » (1 Thessaloniciens 5 :9).

Tandis que Jésus était cloué sur la croix, il a bien montré que le salut ne se trouve qu’en lui, pas par le moyen d’une église.

Le brigand crucifié à côté de lui s’est écrié : « Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. » (Luc 23 :42).

Quand ce pécheur était sur le point de mourir, il a crié ces paroles de foi et Jésus lui a répondu, disant : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 :43).

L’Eglise ne sauve pas …. Christ sauve.

« Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » (Jean 3 :17).

« A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère » (Romains 5 :9).

Si le salut ne s’obtient pas par l’église catholique ou une autre organisation ecclésiastique ni par un homme, Dieu nous aurait-il trompé intentionnellement, sachant que notre destin éternel était en jeu ?

L’apôtre Pierre aurait-il pu déclarer ces paroles dans les Saintes Ecritures ? « Mais c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu’eux. » (Actes 15 :11).

Conclusion : La Parole de Dieu déclare que le salut s’obtient uniquement par le moyen de la foi dans le sang de Jésus-Christ, qui fut versé pour nous.

En quoi croyons-nous, en la tradition des hommes ou bien en la Parole de Dieu ? On ne peut croire les deux en même temps, car il y a immédiate contradiction.

1 Jean 4 :9 « L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui ».

Souvenez-vous, un jour, vous vous trouverez devant Dieu et vous aurez à lui expliquer le pourquoi de votre décision quant à ce que vous aurez entendu concernant Jésus-Christ et ce qu’il a fait pour vous. Etes-vous disposé à risquer de rejeter le seul moyen de salut qui soit afin de suivre les traditions des hommes ?

« Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes » (Marc 7 :8) fut le reproche adressé par Jésus aux Pharisiens.