Soyons toujours oints du Saint-Esprit

 

Le message de Guy Bergamini dimanche parlait de la nécessité d’être oints du St-Esprit pour faire face aux temps que nous vivons et à ceux qui vont venir, pour être victorieux sur le péché et la mentalité de ce monde, différents de ceux qui ne connaissent pas Jésus-Christ, parce que transformés chaque jour par la vie nouvelle que nous recevons de Dieu par Jésus-Christ. Il nous a exhorté à protéger cette onction de ce qui pourrait la souiller et à veiller à son approvisionnement.

 

C’est aussi ce que Paul disait aux Ephésiens : « …conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Eph.4/21-24)

 

  • Pour ce qui est de veiller à la pureté de l’onction que nous avons reçu, M. Bergamini en a beaucoup parlé dimanche. Paul nous dit de la même manière que pour cela :

 

  • Le Saint-Esprit nous enseigne à nous « dépouiller du vieil homme qui se corrompt par des convoitises trompeuses» :

 

C’est à dire ne pas regarder avant tout à nous-même et chercher à combler nos insatisfactions par des choses qui ne peuvent y répondre.

 

1 Tim 6/6 : « C’est, en effet, une grande richesse que la piété avec le contentement »

1 Co 10/24 : « Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui ».

Matt. 6/33 : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus ».

 

  • Le Saint-Esprit nous enseigne à « être renouvelés dans l’esprit de notre intelligence, et revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu»

 

C’est à dire laisser le Saint-Esprit nous transformer de gloire en gloire pour refléter l’image de Jésus-Christ (voir 2 Corinthiens 3/18).

Nous sommes appelés à penser et à agir comme Jésus l’aurait fait s’Il était à notre place dans notre vie quotidienne :

Philippiens 2/5 : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ »

1 Corinthiens 2/16 : « qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ »

 

Et, comme il a été dit dimanche, ce qui caractérise l’état d’esprit de Jésus-Christ, qui doit se retrouver en nous si nous l’avons revêtu, c’est d’avoir un cœur de serviteur :

 

Marc 10/45 : « Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »

Philippiens 2/7 : « [Il] s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes »

 

Dans le ciel, Jésus a dit : « Voici, je viens […] pour faire, ô Dieu, ta volonté » (Hébreux 10/7), et sur la Terre, il a redit à Gethsémané « Mon Père, […] non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » (Matt. 26/39). Jésus a décidé de toute éternité d’abandonner sa propre volonté pour accomplir celle du Père et de dépendre de Lui.

 

C’est cette même décision que Paul a prise après avoir réalisé que ses ambitions religieuses, ses œuvres et son zèle venaient de sa chair et que ne servaient que lui-même. Il a décidé de vivre dorénavant pour servir les autres : « bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre » (1 Corinthiens 9:19).

 

  • Le Saint-Esprit nous enseigne à vivre « dans la justice et la sainteté produites par la vérité qui est en Jésus » :

 

Tite 2/11-12 : « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.

Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété »

 

Matthieu 7:21-23 : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. »

 

=> Le péché nous sépare de Dieu, mais c’est la vérité de la vie nouvelle par l’Esprit de Jésus qui nous affranchit et nous donne la victoire sur le péché.

 

 

2) Comment veiller chaque jour à l’approvisionnement de l’onction du Saint-Esprit ?

Paul dit un peu plus loin aux mêmes Éphésiens : « Laissez-vous constamment remplir par l’Esprit »  (Eph. 5/18 v.Semeur)

 

Prenons 3 exemples :

 

2-1) Dans Matthieu 14, Jésus venait tout juste de recevoir la nouvelle de la mort de Jean Baptiste. “A cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert” (Matthieu 14:13).

 

Juste après avoir quitté ce lieu de communion, seul avec le Père, Jésus a commencé à accomplir des miracles : “Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades” (Matthieu 14:14). Un peu plus tard le même jour, Jésus a nourri une foule de cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons avant de renvoyer la foule. C’était une journée bien remplie et Jésus aurait pu rechercher un peu de calme et de repos, mais la Bible dit : « Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul » (Matthieu 14:23).

 

=> C’est dans la présence de Son Père que Jésus reprenait des forces et était continuellement remplit du Saint-Esprit.

 

2-2) Dans Actes 9, Saul de Tarse qui va devenir l’apôtre Paul, vient de rencontrer Jésus sur le chemin de Damas alors qu’il allait persécuter les chrétiens : « Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien ; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas. Il resta trois jours sans voir, et il ne mangea ni ne but. Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision : Ananias ! Il répondit : Me voici, Seigneur !  Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car il prie […]. Ananias sortit ; et, lorsqu’il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. » (Actes 9/8-17)

 

=> la Bible établit ici clairement un lien entre le fait de prier et celui d’être rempli du Saint-Esprit. Saul s’est enfermé avec Dieu pendant trois jours, refusant toute nourriture et toute eau. Tout ce qu’il voulait, la seule chose qui comptait pour lui, c’était le Seigneur, alors il est resté à genoux pendant tout ce temps, priant et cherchant Dieu, et Dieu l’a guérit de sa cécité et l’a rempli du Saint-Esprit.

 

2-3) Dans Apocalypse 3, Jésus va parler à l’Église de Laodicée, qui est une église tiède, qui n’est justement pas remplie du Saint-Esprit mais où chacun recherche ses propres intérêts et les richesses matérielles. Certains commentateurs disent que cette dernière des sept Églises de l’Apocalyse correspond à l’Église des derniers temps.

Quelles sont les paroles que Jésus va donner à cette Église pour qu’elle soit tout à nouveau bouillante et remplie du Saint-Esprit ? : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apoc. 3/20).

 

=> Jésus désire nous remplir continuellement du Saint-Esprit, et pour cela Il nous demande de venir dans le lieu secret, de fermer notre porte et d’entrer dans la communion de notre Père, de passer du temps avec Celui que notre cœur aime.

 

Conclusion :

Être rempli du Saint-Esprit est une nécessité dans les temps que nous vivons :

 

– d’abord pour nous même, afin d’être trouvés fidèles comme les vierges sages lorsque Jésus reviendra (voir Matthieu 25/1-13)

 

– mais aussi pour cette génération qui nous entoure qui a tant besoin de rencontrer le Seigneur Jésus afin d’être pardonnée de ses péchés et d’être transformée par Lui, recevant Sa vie nouvelle, l’amour, la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit (voir Rom 14/17).

 

 

=> pour cela, dépouillons-nous du vieil homme et revêtons la mentalité de l’homme nouveau qui donne sans chercher à recevoir, et passons du temps dans la prière, seuls avec Jésus ; c’est là l’appel et le désir de Son cœur : chaque jour Il se tient à la porte et il frappe. Ouvrons-lui nos cœurs, afin qu’Il puisse entrer et souper avec nous, et nous avec Lui, dans des temps d’échange et de communion où Il pourra nous renouveler et nous remplir continuellement du Saint-Esprit.