Qui est semblable au Lion à l’Agneau ?

Intro : Apoc 5/5 « Et l’un des anciens me dit, Ne pleure pas ; voici, le lion qui est de la tribu de Juda, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. »

Comme on le sait bien, en effet, notre Seigneur est issu de la tribu de Juda, et Moïse n’a jamais parlé de sacerdoce pour cette tribu. Héb 7/14

I – la métaphore du lion

Dans la Bible et même dans beaucoup de civilisations, le lion est un animal considéré comme le roi des animaux ; pour Israël, il est le symbole de la Tribu de Juda. Juda était fils de Jacob, son nom signifie louange et lorsque dans Genèse 49, Jacob l’a béni en lui imposant les mains, il l’a nommé lionceau.

O toi, Juda, tes frères te rendront hommage, ta main fera ployer la nuque de tes ennemis, et les fils de ton père se prosterneront devant toi. Oui, Juda est un jeune lion. Mon fils, tu reviens de la chasse et tu t’es accroupi et couché comme un lion, comme une lionne : qui te ferait lever ? Le sceptre ne s’écartera pas de Juda, et l’insigne de chef ne sera pas ôté d’entre ses pieds jusqu’à la venue de celui auquel ils appartiennent et à qui tous les peuples rendront obéissance. Gen 49/8-10

Le lion possède une force extraordinaire et cet animal symbolise la dignité, intégrité, justice, honnêteté, noblesse, la force et la victoire. Il symbolise aussi la lutte constante et solide, la puissance exaltée.

Dieu est comme un lion symbole d’honnêteté… Il applique sa justice sans ambiguïté, sans distinction de personnes. David appartenait à la tribu de Juda et au cours des siècles, le lion est devenu le symbole de la ville de Jérusalem, il représente la ville du Grand Roi et puis la généalogie s’est déplacée dans le temps pour s’appliquer à Jésus, qui est de la lignée de David donc de Juda.

On dira à Jésus : « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ». Apoc 5 désigne bien Jésus comme le lion de la tribu de Juda.

II – L’identité du lion de Juda, un agneau immolé

Alors je vis dans la main droite de celui qui siégeait sur le trône un livre écrit à l’intérieur et à l’extérieur. Il était scellé de sept sceaux. Je vis aussi un ange puissant qui proclamait d’une voix forte : – Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux ? Mais personne, ni au ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, n’était capable d’ouvrir le livre ni de le lire. Je me mis à pleurer abondamment parce qu’on ne trouvait personne qui fût digne d’ouvrir le livre et de le lire. Apoc 5/1-4

Le livre contenait la révélation des temps de la fin aucun ange ni être humain n’avait la dignité suffisante pour recevoir la révélation de ces mystères car Il en est seul digne (en lui sont tous les trésors de la connaissance et de la sagesse…).

Digne = aksios (celui qui a le mérite et l’honneur). Nous savons que ces qualités n’habitent pas l’être humain qui est vil, mesquin, non dénué d’arrière-pensées… Manque de dignité.

Jean le baptiste : Il répondit à tous : – Moi je vous baptise dans l’eau. Mais quelqu’un va venir, qui est plus puissant que moi. Je ne suis même pas digne de dénouer la lanière de ses sandales. Lui, il vous baptisera dans le Saint-Esprit et le feu. Luc 3/16 Lui indigne baptisant des indignes a dû accepter de baptiser le juste et le digne mais reconnaît ne pas être digne de l’approcher à cause de sa nature pécheresse. Personne donc ne fut trouvé digne mais l’espoir naît quand l’un des anciens explique qu’il en existe un qui est digne : le LION DE LA TRIBU DE JUDA !

Alors l’un des vieillards me dit : – Ne pleure pas. Voici : il a remporté la victoire, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de la racine de David, pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Apoc 5/5

La scène est changeante car apparaît un agneau Alors je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un Agneau qui se tenait debout. Il semblait avoir été égorgé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. 5/6

Jean le baptiste avait déjà parlé de cet Agneau qui ôte le péché du monde, qui symbolise parfaitement la douceur et l’humilité du Messie et on le voit dans cette scène céleste portant les marques de sa souffrance sur la croix.

Il est seul digne parce qu’il est le roi légitime issu des reins de David, il est le Lion de Juda qui a le pouvoir de détruire ses ennemis, qu’il a vaincu puisqu’à la croix il a triomphé du péché, de la mort et de toutes les forces démoniaques.

vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu. 1 Pi 1/18-21

III – Les caractéristiques du Lion-Agneau

Il est question de symbolisme. 7 cornes, 7 yeux, 7 esprits

7 = perfection

Cornes = pouvoir, puissance, force, honneur = omnipotence

Yeux = Dieu voit tout et sait tout (omniscience)

Esprits = omniprésence

Ce sont les attributs par excellence de Dieu, Jésus les possède donc d’où son égalité avec le Père.

Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Apoc 5/7-8

Conséquence immédiate de l’apparition de l’Agneau : une louange universelle, on chante un chant nouveau, la harpe = louange coupes d’o remplies de parfum = odeur agréable = prières des saints (dépendance)

Qui sont les 4 Etres vivants ?

Semblable à un lion

« « bœuf -force, douceur)

« homme »

« aigle » Ces 4 êtres vivants représentent tout ce qui est le plus noble, fort, rapide et sage dans la création. Chacun des animaux représente la suprématie dans sa sphère (fauves, bétail, oiseaux, l’homme domine sur toute la création.

24 ANCIENS = tous les croyants de l’histoire de l’humanité

 

Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient ! 4 :8

Dieu a de nombreux attributs mais dans leur adoration, les Etres Vivants sont concentrés sur la sainteté de Dieu comme les chérubins en Es 6 car la sainteté environne Dieu, elle sied à sa maison (mur de verre). Les autres attributs tournent autour de sa sainteté. Dieu a des absolus, il ne tolère pas mensonge, fraude, péché sous toutes ses formes, faisons le ménage dans nos vies.

Si nous ne croyons pas cela, rappelons-nous que Dieu a détourné sa face de Jésus car il était chargé des péchés de l’humanité.

Quand les êtres vivants rendent gloire et honneur et actions de grâces à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, les vingt-quatre vieillards se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, et ils adorent celui qui vit aux siècles des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant: Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées. 4/9-11

IV – Notre destinée : adorer le Lion-Agneau

Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent. 5 :11-14

Une multitude loue le Seigneur dans un concert de louange et d’adoration, le bruit est impressionnant. Il y a des chrétiens qui n’aiment pas la louange/adoration, qui n’y participent pas. Qu’en est-il dans le ciel ? Si vous ennuyez maintenant, vous vous ennuierez au ciel. Celui qui n’aime pas la louange/adoration, sa destinée n’est pas le Ciel !

Si nous ne savons pas nous réjouir 1 h dans la présence de Dieu, comment allons-nous faire au ciel ? Nous sommes appelés à être un sacrifice vivant qui offre des sacrifices de louange.

Quel est l’obstacle à l’adoration/louange puisque nous avons été lavés par le sang de l’Agneau ? A moins de venir à l’église pour se distraire et regarder sa montre ou faire autre chose ou bien chercher une fiancée ?

Celui qui a été lavée par le sang sait qu’il a un accès direct et personnel au Seigneur à cause du pardon obtenu par Jésus à la croix et reçu par le moyen de la foi ?

Conclusion :

Sommes-nous des lionceaux ? Cela se traduit dans notre marche. « Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée » (Eph 4/1) Obéir aux lois et ordonnances du Lion. Le Seigneur rugit du mont Sion, de Jérusalem il fait tonner sa voix. Le ciel et la terre tremblent ! Joël 3 :16

Paul donnait toujours une traduction concrète à ses enseignements, il soulignait les conduites indignes et coupables. Car, lorsque nous étions chez vous, nous vous disions expressément : Puisque vous êtes les enfants bien-aimés de Dieu, suivez l’exemple de votre Père. Que toute votre vie soit dirigée par l’amour, comme cela a été le cas pour le Christ : il nous a aimés et a livré lui-même sa vie à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice dont le parfum plaît à Dieu. Quant à l’immoralité et aux pratiques dégradantes sous toutes leurs formes, et à la soif de posséder, qu’il n’en soit pas même question entre vous : ce ne sont pas des sujets de conversation pour ceux qui appartiennent à Dieu, pas plus que les propos grossiers ou stupides, et les plaisanteries équivoques. C’est inconvenant ! Exprimez plutôt votre reconnaissance envers Dieu. Car, sachez-le bien : aucun homme qui se livre à l’inconduite, à l’impureté ou à la soif de posséder – qui est une idolâtrie – n’a d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous trompe par des arguments sans valeur : ce sont ces désordres qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui refusent de lui obéir. Ne vous associez pas à ces gens-là. 1 Thess 1/10-12

 

Quelqu’un a dit : 4 choses ne sont pas à leur place dans l’univers : l’Eglise (cieux), Israël (vivre en paix dans la terre promise), Satan (enfer) et Christ (assis sur son trône en train de régner). Ces 4 anomalies vont être rectifiées quand Christ prendre le rouleau de la main de son Père.