La dévotion à Marie est une doctrine que l’église catholique professe, avec laquelle les chrétiens évangéliques ne peuvent être d’accord pour le simple fait que la Bible n’enseigne rien de tel. Cette doctrine est le résultat d’une tradition apparue tardivement, que le catholicisme place au-dessus de la Bible et qui la contredit ainsi clairement.
Or, Marie, qui se considérait comme une servante de Dieu, n’a jamais demandé pour elle une telle dévotion. Elle était placée au même rang que tous les autres chrétiens, disciples du Seigneur. Elle servait, elle priait et avait compris que Jésus devait avoir la primauté : “Faites tout ce qu’il vous dira” (Jean 2:5) dira t-elle lors de noces à Cana, auxquelles Jésus fut invité.

Après la mort, la résurrection et l’ascension du Seigneur, on n’entend plus parler de Marie si ce n’est dans le livre des Actes, au chapitre 2, où elle figure parmi les 120 qui se tiennent dans la prière, dans une chambre haute, attendant la promesse de la réception du Saint-Esprit. Après cela, il n’est plus question d’elle, le Saint-Esprit inspirant les Ecritures ayant pris soin de faire en sorte que cette femme humble s’efface devant le Sauveur du monde. Elle avait dit elle-même : ” Je suis la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon ta parole ! ” (Luc 1:38) et encore : ” Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante ” (Luc 1:46-47). Le catholicisme a érigé Marie pratiquement en déesse, méprisant au fond l’état d’esprit qui la caractérisait : la conviction qu’elle était une pécheresse et qu’elle avait besoin d’un Sauveur comme tous, et l’humilité qui la faisait obéir à la Parole de Dieu.

La Bible dit : “Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. Car, comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul beaucoup seront rendus justes“. (Romains 5:18-19). Le catholicisme dit que Marie est source de salut et de vie pour le genre humain, que par son obéissance, elle s’est acquise son propre salut et celui des êtres humains et que le nœud de la désobéissance d’Eve a été détaché par l’obéissance de Marie. “La mort est venue par Eve, et par Marie la vie”.
(Concile Vatican II : Lumen Gentium 56).
Quel blasphème que d’oser ériger un être humain pécheur en quelqu’un capable d’acquérir son propre salut et celui des hommes, alors que la Bible proclame que le Christ a souffert terriblement et qu’il est mort pour nos péchés. Son sacrifice est donc réduit à rien !?
La Bible dit que tous les hommes ont péché et que le seul chez qui aucune fraude n’a été trouvée, c’est Christ : “selon qu’il est écrit : il n’y a point de juste, pas même un seul ; car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. ” (Romains 3:10,23-24).
Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. ” (1 Jean 1:8).Le catholicisme dit : Marie fut immaculée, elle n’a commis aucun péché. “La Vierge immaculée, préservée pure de toute tache d’une faute originelle, une fois terminé le cours de sa vie terrestre, âme et corps, s’est assise dans la gloire céleste et très élevée par le Seigneur, en tant que Reine de l’univers ” (Lumen Gentium 59). “La Vierge Marie a été préservée pure de toute tache de péché originel au premier instant de sa conception par la grâce singulière et le privilège du Dieu Tout-Puissant ” (Pie IX, 8 de Décembre 854 : Bulle “Ineffabilis Deus” (DS. 2803).
La Bible dit que Jésus nous a montré le Père. En aucune manière la Bible ne nous parle d’une Mère !
afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.” (Matthieu 5:45).
afin que ton aumône se fasse en secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra” (Matthieu 6:4).
“Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez
” (Matthieu 6:8).
car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous” . (Matthieu 10:20).
De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits ” (Matthieu 18:14).
Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux” (Matthieu 23:9).
Jésus lui dit : Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu” (Jean 20:17).
Le catholicisme dit que Marie est la Mère de l’Eglise alors qu’il n’en est aucunement question dans la Bible.
“Nous proclamons Marie comme ’Très sainte Mère de l’Eglise’, c’est-dire Mère de tout le peuple de Dieu, tant des fidèles que des pasteurs qui l’appellent Mère aimante et nous voulons qu’à partir de maintenant et pour toujours elle soit honorée et invoquée par tout le peuple chrétien avec ce titre très haut élevé. Ce titre, en vérité, appartient à l’essence pure de la dévotion à Marie, qui trouve sa justification dans la dignité même de la Mère du Verbe incarné” (Le pape Paul VI, 21 Novembre 1964, session de clôture de la troisième étape du Concile Vatican II, [25,26]).

La Bible dit que la clé de la compréhension du mystère de Christ, c’est le Saint-Esprit.
Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler” (Matthieu 11:27).
Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit“. (Jean 14:26)
Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:13).
car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu” (Romains 8:14).
“Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce
” (1Corinthiens 2:12).
Le catholicisme dit que Marie est l’exacte compréhension du mystère de Christ. “La connaissance de la véritable doctrine catholique concernant Marie sera la clé de l’exacte compréhension du mystère de Christ et de l’Eglise”. “La réalité de l’Eglise, son essence intime, la principale source de son efficacité sanctifiante, doit être recherchée dans son union mystique avec Christ ; union que nous ne pouvons concevoir comme séparée de celle qui est la Mère du Verbe incarné et que Christ lui-même a voulu si intimement unie à lui pour notre salut” (Paul VI, 21 Novembre 1964, session de clôture de la troisième étape du Concile Vatican II, 23).

La Bible dit qu’il n’y a qu’un seul et unique parfait Sauveur et Médiateur, Jésus-Christ .
Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme” (1Timothée 2:5).
Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés” (Actes 4:12).
Mais maintenant il a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures”. “Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste” (Hébreux 8 :6 ; 1 Jean 2:1).
Jésus dit : “Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous” (Jean 14:16).
Le catholicisme dit que la Vierge Marie fait office de Sauveur et qu’elle est médiatrice et un secours.
“Car une fois reçue dans les cieux, elle n’a pas laissé son office de salut, mais elle continue à nous atteindre par son intercession multiple, les dons du salut éternel. C’est pour cela que la Bienheureuse Vierge est invoquée dans l’Eglise avec les titres d’avocate, d’Auxiliaire, de Secours et de Médiatrice “.
“L’Eglise ne doute pas qu’en attribuant à Marie un tel office subordonné, elle l’expérimente continuellement et le recommande au cœur des fidèles pour qu’en s’appuyant sur sa protection maternelle, ils s’unissent plus intimement au Médiateur et Sauveur ” (Lumen Gentium, 62).

La Bible condamne tout culte aux créatures et à toute image.
eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !” (Romains 1:25).
Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent ” (Exode 20:4-5).
Puisque vous n’avez vu aucune figure le jour où l’Éternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d’un homme ou d’une femme ” (Deutéronome 4:15-16).
Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. ” (Jean 4:24).
Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen ! ” (1 Timothée 6:13-16).
Le Catholicisme recommande le culte à la Vierge Marie et aux images.
“Le Sacro-saint Synode enseigne en particulier et exhorte en même temps tous les fils de l’Eglise à cultiver généreusement le culte, surtout liturgique, envers la bienheureuse Vierge…et à observer religieusement ces choses qui dans les temps passés ont été décrétées concernant le culte des images de Christ, de la Bienheureuse Vierge et des saints ” (Concile Vatican II, Lumen Gentium, 67).
“Nous augurons qu’avec la promulgation de la constitution sur l’Eglise, scellée par la proclamation de Marie Mère de l’Eglise, c’est-à-dire de tous les fidèles et les pasteurs, le peuple chrétien s’adressera avec une plus grande confiance et ardeur à la Vierge très sainte et lui offrira le culte et l’honneur qui lui reviennent” (Paul VI, 21 Novembre 964, session de clôture de la troisième étape du Concile Vatican II [30].
“Ce culte […] trouve son expression dans les fêtes liturgiques dédiées à la Mère de Dieu et à la prière mariale, comme le Saint Rosaire, synthèse de tout l’Evangile ” (Catéchisme de l’Eglise Catholique, 971).
Répondant à Satan, Jésus lui dit : “Jésus lui répondit : Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul ” (Luc 4:8).

Conclusion :
L’enseignement de l’église catholique est en perpétuelle contradiction avec ce qu’enseigne la Bible, Parole de Dieu.
Jésus-Christ est le seul Sauveur parfait pour tout homme ou femme qui croit en lui. La Bible dit à tous ceux qui croient en Jésus : “Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l’Esprit de notre Dieu” (1 Corinthiens 6:11).
Tout homme est pécheur, sans exception aucune. Tous sont morts spirituellement dans leurs fautes et leurs péchés, car les désirs de la nature humaine ne sont pas soumis à la loi de Dieu et ne le peuvent (Romains 8:7). Le seul qui peut nous libérer de ce corps de mort est le Christ Jésus car : “vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point en lui de péché” (1 Jean 3:5).
Le Fils de Dieu, Jésus-Christ, nous a montré son Dieu et Père : “Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés […] Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître ” (Jean 1:12,18). Le croyant est engendré de Dieu et non par des fantaisies religieuses, disant que Marie est la Mère de tout le peuple de Dieu.
Le Saint-Esprit est notre Consolateur, notre Aide, notre Avocat, celui qui nous aide à comprendre le véritable sens du salut qui est en Christ ; de même, il est celui qui nous convainc du fait que ce salut, cette justice et cette sainteté de Christ nous sont appliqués par la volonté du Père, de telle manière qu’il nous voit saints et justes comme son Fils et qu’il ne se souvient plus de nos péchés et transgressions ( 2 Corinthiens 5 :21 ; Hébreux 10 :17).
La Bible nous présente un seul Sauveur, un seul Médiateur, Jésus-Christ ; un unique Paraclet, Consolateur, Aide, qui nous conduit dans toute la vérité, l’Esprit-Saint.
Quand l’église catholique attribue à Marie un rôle dans le salut, qu’elle en fait la médiatrice, elle détourne les hommes du seul Sauveur et de l’Esprit de vérité, pour les conduire dans une chimère religieuse qui dénature même jusqu’à l’état d’esprit qui caractérisait la véritable Marie, décrite dans la Bible.
Qui croirons-nous ? La Bible ou un enseignement purement issu de l’imagination des hommes ?