« Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés. » Jacques 1/2

POURQUOI L’EPREUVE ?

  • Pour éprouver la force de notre foi (faire l’inventaire spirituel) : « Cependant, lorsque les chefs de Babylone envoyèrent des messagers auprès de lui pour s’informer du prodige qui avait eu lieu dans le pays, Dieu l’abandonna pour l’éprouver, afin de connaître tout ce qui était dans son cœur. » 2Chroniques 32/31
  • Pour favoriser l’humilité : « Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir. Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. » 2Corinthiens 12/7-9 :
  • Pour nous apprendre à ne plus dépendre que de la sagesse humaine, mais de la grâce de Dieu : « Ayant levé les yeux, et voyant qu’une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe : Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger ? Il disait cela pour l’éprouver, car il savait ce qu’il allait faire. » (multiplication des pains pour les 5000 hommes)Jn 6/5-6
  • pour dévoiler ce que nous aimons réellement (Ge 22) : « C’est par la foi qu’Abraham offrit Isaac, lorsqu’il fut mis à l’épreuve, et qu’il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, et à qui il avait été dit : En Isaac sera nommée pour toi une postérité. » Hébreux 11/17-18
  • Pour apprécier pleinement les nombreuses bénédictions de Dieu : « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection ; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. » Hé 121b-2
  • Pour mieux aider ceux qui sont à leur tour éprouvés : « du fait qu’il a souffert lui-même et qu’il a été tenté, il peut secourir ceux qui sont tentés. » Hébreux 2/18

La façon de réagir dans l’épreuve indique l’état réel de notre foi. Toutes les épreuves que nous endurons ont pour but de nous faire grandir.

RESISTER AVEC L’AIDE DE DIEU

Nous venons de lire dans Hébreux 2/18 que Jésus peut et veut nous secourir. N’ayons pas peur de nous adresser à lui par la prière. C’est la méthode utilisée par Ezechias dans les deux premières épreuves dont nous avons déjà parlé.

Ecoutons le conseil des frères et sœurs.

Appuyons-nous sur cette promesse (1Corinthiens 10/13) : « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

QUEL RESULTAT ?

L’apôtre Jacques (1/12) nous donne le dénouement d’une vie éprouvée : « Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment. »

Les épreuves sont voulues par Dieu pour notre instruction, aussi difficile que cela paraîsse pour celui qui est éprouvé.