Louer et adorer, comment distinguer les deux concepts ?

adorateur

 

Louer et adorer Dieu, c’est quelque chose de merveilleux. C’est aussi une expérience vivante. C’est quelque chose de très réel et de palpable que nous pouvons tous expérimenter.

De nombreux écrits existent sur la louange et l’adoration mais il est bon de discerner la signification de ce qu’est louer et adorer Dieu. Il y a en effet une différence notable entre ces deux concepts.

Il s’agit d’un thème large et profond dont il est parfois difficile de parler car il dépasse notre intellect humain. C’est surtout quelque chose que chacun d’entre nous doit expérimenter personnellement avec le Seigneur, en faisant en sorte que cela devienne une réalité dans notre vie. Il s’agit ainsi de pouvoir entrer dans la beauté et la merveille que constitue le fait de le louer et de l’adorer, comme le dit sa Parole “en esprit et en vérité” (Jean 4/23-24).

Seul celui qui vit dans la louange et l’adoration appréhende ce qu’elles sont par son esprit. Cela se vit avec le cœur, l’âme et l’esprit.

Paul a dit : “Mais l’homme livré à lui-même ne reçoit pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu ; à ses yeux, c’est « pure folie » et il est incapable de le comprendre, car seul l’Esprit de Dieu permet d’en juger.” (1 Cor 2/14).

QU’EST-CE QUE LOUER ET ADORER DIEU

 

Est-ce la même chose que de louer Dieu et de l’adorer ? Parfois, nous employons indistinctement les termes et nous en mélangeons la signification. Bien que chacun de ces termes impliquent de lui rendre hommage, de l’exalter, de l’honorer et de le vénérer, de lui rendre gloire, une ligne ténue sépare les deux concepts.

Contrairement à certains schémas de pensée, la louange ne fait pas référence aux chants rapides et rythmées et l’adoration ne concerne pas les chants lents. La louange et l’adoration à Dieu n’ont rien à voir non plus avec la musique ou le chant. Il y a de la louange et de l’adoration dans le chant et la musique mais il y a encore beaucoup plus que cela. Il y a une richesse immense lorsque nous entrons dans la louange et l’adoration de notre Dieu.

  1. LA LOUANGE :

La louange à Dieu est principalement un acte de gratitude pour tout ce que Dieu fait mais plus encore parce qu’il en est digne. Louer Dieu implique un acte de reconnaissance de sa grandeur et de sa seigneurie, tout comme l’élévation unique, admirable et grandiose de ce qu’Il est.

En le louant, nous proclamons ses actes puissants, ses hauts faits, ses merveilles, sa grandeur, sa puissance et sa gloire.

Nous le vantons, nous l’élevons, nous l’honorons, nous le glorifions et l’exaltons avec admiration et gratitude. Nous nous souvenons des victoires passées et nous déclarons les triomphes futurs.

Quand nous le louons, nous déclarons aussi ce que dit Sa Parole à son sujet : qu’il est grand, tout-puissant, omnipotent, miséricordieux, souverain, très-haut, bienveillant et clément.

Aussi, en le louant, nous le glorifions pour tout ce qu’il a fait, fait et fera avec et pour nous et pour toute son œuvre dans l’univers entier et nous nous réjouissons avec jubilation et gratitude dans toutes ces choses. En le louant, nous bénissons Dieu pour ce qu’il est et pour ce qu’il nous donne et fait pour nous.

Quelques textes nous fournissent un exemple clair de louange directe à Dieu :

Psaumes 147, 145, 138, 96, 5/1-5, 150/1-2.

Si nous pouvons atteindre ce pic, louer Dieu, nous pourrons expérimenter une grande joie et une bénédiction et atteindrons si possible un niveau de rencontre profonde avec le Seigneur en esprit et en vérité comme c’est son désir du fait qu’il recherche des adorateurs.

La louange n’est pas superficielle, elle ne manque pas de profondeur mais elle est la porte d’entrée qui nous conduit vers des eaux encore plus profondes et belles avec Dieu, elle nous conduit à être immergés dans les eaux de l’adoration.

La louange à Dieu nous conduit ou nous ouvre le chemin vers un point lus profond de rencontre avec lui, qui est l’adoration au seigneur.

          

  1. L’ADORATION :

L’adoration de Dieu implique plus que de le louer. C’est une rencontre profonde avec le Seigneur, avec Sa Personne Divine. A travers cette rencontre personnelle, nous pouvons prendre conscience de qui Il est et qui nous sommes, face à lui et réaliser notre petitesse et notre insignifiance.

En venant devant Dieu dans l’adoration, nous ne l’exaltons plus pour ce qu’Il fait pour nous et pour toutes ses merveilles et ses œuvres merveilleuses. Au-delà de tout cela, l’adoration implique de l’exalter, de le magnifier POUR CE QU’IL EST.

Une telle confrontation avec la majesté divine, dans l’adoration, fera que notre adoration sera marquée intérieurement par une attitude de révérence. Or, en l’adorant ainsi, nous ne le verrons pas seulement comme le Très-Haut et le Tout-Puissant mais nous serons aussi conduits à le voir come le Dieu d’amour qui est aussi notre Père Céleste. En fait, l’adoration nous unit davantage à Dieu.

De plus, l’adoration à Dieu implique un acte d’humiliation volontaire et une soumission au Seigneur, là où notre être entier s’abandonne devant Lui. L’adoration est donc aussi un acte d’abandon total à Dieu, dans une attitude d’humilité véritable.