Propos introductifs et de définition

Michée 6/8 : ” — On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; Et ce que l’Éternel demande de toi, C’est que tu pratiques le droit, Que tu aimes la loyauté, Et que tu marches humblement avec ton Dieu ”

L’intégrité est un mot qui vient du latin et dont la racine signifie « entier ». L’intégrité est une vertu, un trait de caractère. La Bible dit que la tunique de Jésus était « sans couture, tissée tout d’une seule pièce de haut en bas » (Jean 19/23).

La qualité qui se trouve dans l’intégrité est que la vie spirituelle de la personne intègre n’est pas cloisonnée, elle ne se distingue pas de sa vie privée mais ne fait qu’un avec celle-ci. Elle n’a pas un moi privé très différent du moi public, en cela Jésus était l’homme parfait. Notre vie spirituelle, la Vie de Dieu en nous doit s’étendre à la sphère de notre vie privée.

Dieu aime l’intégrité. Il nous faut donc être entiers, marcher dans l’intégrité. Le manque d’intégrité divise notre personnalité.

Une personne intègre vit la Vie de Dieu, selon Dieu et son enseignement et n’est pas différente selon les circonstances. La religiosité appauvrit la spiritualité de notre vie chrétienne en s’attachant à ce qui est extérieur, d’où la réprimande de Jésus aux Pharisiens :

« Malheureux êtes-vous, scribes et Pharisiens hypocrites, vous qui purifiez l‘extérieur de la coupe et du plat, alors que l‘intérieur est rempli des produits de la rapine et de l‘intempérance. » (Matthieu 23:25).

Matthieu 5/8 « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! ». L’intégrité fait partie de la sanctification, sans laquelle nul ne verra le Seigneur. L’intégrité suppose une pureté morale, pureté de cœur.

Dans 1 Rois 9/4-5, Dieu dit à Salomon : « Et toi, si tu marches en ma présence comme a marché ton père David, avec intégrité de cœur et avec droiture, pour agir d’après tout ce que je t’ai ordonné, si tu observes mes prescriptions et mes ordonnances, j’établirai pour toujours ton trône royal en Israël, comme je l’ai déclaré à ton père David, en disant : Tu ne manqueras pas d’un successeur sur le trône d’Israël. »

1 Chroniques 29/17 : « Je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur et que tu aimes la droiture ».

Proverbes 10/9 « Celui qui marche dans l’intégrité marche avec assurance, Mais celui qui prend des voies tortueuses sera découvert »

L’intégrité engendre une bonne réputation. La personne intègre n’aura donc pas crainte d’être exposée ou découverte. L’intégrité donne de l’assurance, de la confiance pour cheminer dans la vie.

Proverbes 11/3 « L’honnêteté guide les hommes droits, mais les tricheries des gens infidèles les mènent à la ruine »

Le contraire de l’intégrité est la corruption et la corruption provoque la corrosion, c’est-à-dire la rouille, la destruction de la vie spirituelle.

Deutéronome 25/13-15 « Tu n’auras pas dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit. Tu n’auras pas dans ta maison deux sortes d’épha, un grand et un petit. Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours se prolongent dans le territoire que l’Éternel, ton Dieu, te donne. »

I – L’INTEGRITE, UNE ATTITUDE PROPRE AU REVEIL SPIRITUEL

Une citation :

« Je lutte contre le péché et je shooterai dans le péché aussi longtemps que j’aurai un pied. Je lui rentrerai dedans aussi longtemps que j’aurai des poings. Je l’aurai en ligne de mire aussi longtemps que j’aurai une tête. Je le mordrai aussi longtemps que j’aurai des dents »
Billy Sunday

Proverbes 2/7 « Il tient en réserve des ressources pour les hommes droits, Un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité En protégeant les sentiers de l’équité Et en gardant la voie de ses fidèles. »

Romains 13/8-14 « Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. En effet (les commandements) : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne rendras pas de faux témoignage, tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait pas de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi. D’autant que vous savez en quel temps nous sommes : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le Jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. Marchons honnêtement, comme en plein jour, sans excès de table ni de boisson, sans luxure ni dérèglement, sans discorde ni jalousie. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et ne vous mettez pas en souci de la chair pour en satisfaire les convoitises. »

Une citation :
Le plus grand privilège que possédaient les prophètes et les apôtres n’était pas le fait d’être inspirés et d’accomplir des miracles, mais de manifester leur éminente sainteté. La grâce présente dans leur cœur leur servait mille fois plus de dignité et d’honneur que tous leurs dons miraculeux.
Jonathan Edwards

Romains 14/10-13 « Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu. Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; usez plutôt de votre jugement pour ne pas mettre devant votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute. »

II – L’HONNETETE QUI PREND SA SOURCE DANS L’INTEGRITE

Le 1er commandement : Aimer Dieu de tout son cœur, âme, pensée, l’être tout entier.

Dieu s’attend à ce que nous soyons honnêtes dans notre consécration. Par le baptême, nous prenons un engagement contractuel, celui de conserver une bon conscience devant Dieu selon 1 Pierre 3/21 ; par le baptême, nous nous sommes engagés à rester fidèles à l’enseignement de Christ (persévérance dans la prière, louange, adoration, communion fraternelle).

Le feu de Dieu doit animer, nous passionner et nous faire aimer Christ au point de vouloir lui ressembler et avoir comme lui une tunique sans couture, faite d’une seule pièce.

C’est la puissance de la Vie de l’Esprit en nous qui nous conduit à une vie honnête, qui plaît à Dieu et est importante devant les hommes et même devant le diable.

a/ honnêteté vis-à vis du prochain

Matthieu 22/39 « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». L’amour de Dieu a été déversé en nous par le Saint-Esprit. Aussi, nos relations avec notre prochain doivent se caractériser par l’honnêteté, sinon cela discrédite l’évangile du Seigneur. Nous sommes alors un mauvais témoignage et si le sel perd sa saveur, avec quoi assaisonnera t-on ? dit Jésus.

« Matthieu 5:13 « ¶ – Vous êtes le sel de la terre. Si ce sel perd sa saveur, avec quoi la salera-t-on ? Ce sel ne vaut plus rien : il n’est bon qu’à être jeté dehors et piétiné. »

Avons-nous des mesures pleines et des poids justes ? Ou aimerions-nous que l’épicier nous donne 1 kg de tomates alors qu’on a payé pour 5 Kg ?

Proverbes 11/1 « La fausse balance est en abomination à l’Eternel, mais le poids juste lui est agréable »

Ton christianisme est-il aussi dans tes affaires ou bien compartimentes-tu les choses ? Dieu dit : « c’est de la triche ! »

Dieu n’est pas satisfait de notre adoration si nous trompons les autres, si nous ne sommes pas justes avec les autres. On n’est pas en règle avec Dieu si on n’est pas en règle avec les hommes.
La vie chrétienne est une vie de haut standard moral, la barre est plus haute que pour la religion.

Jésus a dit en Matthieu 5:20 « Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. »

b/ L’amour du prochain et les dettes

Romains 13:8 « Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. »

Cela ne veut pas dire qu’on ne peut faire d’emprunt. La Bible parle de l’ami qui vient emprunter 3 pains mais que nous devons règles nos dettes avec honnêteté et le plus rapidement possible, honorer nos engagements financiers et même être réputé pour cela.

Dans notre vie financière, nous devons avoir du bon sens et ne pas vivre comme certaines personnes du monde, c’est-à-dire en étant victimes de la société de consommation engendrée par la convoitise des yeux. Le bon sens doit nous permettre de ne pas accumuler les dettes jusqu’au point où on ne peut plus payer. La tendance actuelle, c’est cela : on assiste des gens qui peuvent se payer avec les minimas sociaux des écrans plasma dernier cri mais à qui on doit payer le loyer avec le FSL.

Pour nous chrétiens, la Bible dit quant à nos biens et notre argent que nous en sommes les administrateurs et qu’à ce titre, nous devons être fidèles.

Une fois payé nos dettes, la Bible nous dit que nous devons l’amour à notre prochain !

III – ETRE RESPONSABLE

Etre intègre, c’est ne pas rejeter la responsabilité de nos erreurs sur les autres, ce qui est à la fois de l’immaturité et de la malhonnêteté.

Les gens d’aujourd’hui cherchent à échapper constamment à la responsabilité de leurs péchés et de leurs actions égoïstes. Il essaie de détourner l’attention de lui-même en critiquant et en jugeant les autres.

Or, la Bible nous replace devant notre responsabilité personnelle en nous rappelant que nous rendrons compte de nos œuvres, personnellement. Dieu désire voir chez ses enfants la maturité et l’intégrité qui fait qu’on accepte la responsabilité de ses choix et de ses actions.

Si nous tombons, il nous faut bien plaider coupable mais la Bible dit que nous avons un avocat auprès du Père :

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. » (1 Jean 1/9).

Nous devons nous juger nous-mêmes afin de ne pas être jugé.

Romains 2/16 « (C’est ce qui paraîtra) au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par le Christ-Jésus les (actions) secrètes des hommes. »

Conclusion : L’intégrité est la base de la panoplie morale du chrétien. Sans cette base, sans ce fondement, nous sommes dans la fausseté et l’erreur, nous n’avons pas de témoignage puisque celui-ci est digne d’être piétiné.

Le but, la trajectoire unique qu’un chrétien doit suivre, c’est la ressemblance à Christ dont la tunique était faite d’une seule pièce. Etre entier, intègre.

Toute autre attitude est de l’hypocrisie.

L’hypocrisie est le caractère d’une personne qui dissimule sa véritable personnalité et affecte, le plus souvent par intérêt, des opinions, des sentiments ou des qualités qu’elle ne possède pas.

C’est l’affectation de piété, de vertu, de pureté, etc. C’est le contraire de la sincérité. L’étymologie grecque du mot signifie qu’on fait l’acteur, d’où l’expression
« bas les masques ».

Nous ne sommes pas appelés à cela mais à vivre dans la lumière.

Ephésiens 5/8-10 « Autrefois, en effet, vous étiez ténèbres, mais maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière ; car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. Examinez ce qui est agréable au Seigneur »