Genèse 1:26-27 dit : “ Et Dieu dit : – Faisons les hommes pour qu’ils soient notre image, ceux qui nous ressemblent. Qu’ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les bestiaux sur toute la terre et sur tous les reptiles et les insectes. Dieu créa les hommes pour qu’ils soient son image, oui, il les créa pour qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme.

Ces versets indiquent qu’il y a quelque chose qui distingue l’humanité du reste de la création. Les êtres humains ont été créés pour avoir une relation avec Dieu et, en tant que tels, Dieu nous a créés avec des aspects tant matériels qu’immatériels. Les aspects matériels sont évidemment ceux qui sont tangibles : le corps physique, les organes, etc ; on considère qu’ils existent tant que la personne est vivante. Les aspects immatériels sont ceux qui sont intangibles : l’âme, l’esprit, l’intelligence, la volonté, la conscience, etc. Ces caractéristiques sont à considérer comme existant au-delà de la vie physique de l’individu.

Tous les êtres humains possèdent des caractéristiques matérielles et immatérielles dans leur existence. Il est clair que toute la race humaine a un corps, composé de chair, de sang, d’os, d’organes et de cellules. Cependant, ce sont les qualités intangibles de la race humaine qui sont le plus fréquemment discutées. Que dit l’Ecriture à leur sujet ? Genèse 2/7 dit que l’homme a été créé en tant qu’être vivant. Nombres 16/22 : “ Mais ils se jetèrent face contre terre et prièrent : – O Dieu ! Dieu qui disposes du souffle de vie de toutes les créatures, t’emporteras-tu contre toute la communauté alors qu’un seul homme a péché ? “. Ce verset fait allusion à Dieu comme le Dieu des esprits que possède toute la race humaine. Proverbes 4/23 : “Par -dessus tout, veille soigneusement sur ton cœur, car il est à la source de tout ce qui fait ta vie “. Ce verset indique que le cœur est le centre de la volonté et des émotions de la race humaine.

Actes 23/1 : “ Paul fixa ses regards sur tous les membres du Grand-Conseil et déclara : – Mes frères, j’ai vécu devant Dieu jusqu’à ce jour avec une conscience parfaitement pure ”.

Romains 12:1 “ Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel

On peut voir qu’il existe plusieurs aspects de la partie immatérielle de l’humanité et que tous les êtres humains partagent à la fois les qualités matérielles et immatérielles. Cette liste de références ne fait qu’effleurer la surface.

Aussi, tandis que de nombreuses discussions sur l’aspect immatériel de l’humanité sont focalisées sur l’âme et l’esprit, l’Ecriture va au-delà de ces deux aspects. D’une certaine manière, les aspects mentionnés auparavant (âme, esprit, cœur, conscience et pensée) sont liés et sont en interaction.

L’âme et l’esprit, cependant, sont définitivement les aspects immatériels primaires de l’humanité et c’est en eux que sont compris les autres aspects. Avec cela à l’esprit, l’humanité est-elle bipartite (divisée en deux, corps/âme/esprit) ou tripartite (divisée en trois, corps/âme/esprit) ?

Il est impossible d’être dogmatique. Il existe de bons arguments pour les deux opinions. Un verset clé est Hébreux 4/12 : “ Car la Parole de Dieu est pleine de vie et de puissance. Elle reste toujours en vigueur. Elle est plus incisive qu’aucune épée à double tranchant, elle pénètre jusqu’aux profondeurs de l’être : articulations et moelle (de notre vie intérieure), jusqu’à la ligne de séparation entre la vie de l’âme et celle de l’esprit. Elle discerne et révèle les sentiments et les penchants du cœur ; elle juge les pensées et les intentions les plus secrètes.. ” Ce texte nous dit au moins deux choses sur ce débat.

1) L’âme et l’esprit peuvent être divisés.
2) La division de l’âme et de l’esprit est quelque chose que seule la Parole de Dieu peut discerner. Nous pouvons être sûrs qu’en tant qu’êtres humains, nous possédons un corps, une âme, un esprit et beaucoup plus. Toutefois, plutôt que de nous centrer sur ces aspects, il vaut mieux nous focaliser sur le Créateur, car nous sommes ses créatures merveilleuses (Psaume 139/14).