LEVITIQUE : LE LIVRE DES “SOLDATS CONSACRES”

Lévitique 3 : leçons du titre du livre du Lévitique

 

Nous allons nous fixer sur le titre de ce livre : “Lévitique”.

 

  • Le livre traite des affaires des lévites (ceux de la tribu de Lévi).
  • Je crois que dans ce titre, il y a un message pour nous aujourd’hui car les lévites nous présentent une figure de ce que nous sommes et ce que nous devons être en tant que chrétiens.

I – Le service des lévites : ministres et Intendants

A. En premier lieu, Dieu a choisi les lévites pour servir le souverain sacrificateur dans son ministère de réconciliation.

 

J’ai donné les Lévites entièrement à Aaron et à ses fils, du milieu des enfants d’Israël, pour qu’ils fassent le service des enfants d’Israël dans la tente d’assignation, pour qu’ils fassent l’expiation pour les enfants d’Israël, et pour que les enfants d’Israël ne soient frappés d’aucune plaie, en s’approchant du sanctuaire.” (Nombres 8/19)

 

  1. (Nombres 18/1-3, spécialement le v 3) : ils n’offraient pas les sacrifices pour la réconciliation (c’était l’œuvre des sacrificateurs, notamment du souverain sacrificateur)
  2. (Nombres 18/4-6) Les lévites servaient le souverain sacrificateur, en l’aidant dans son œuvre d’intercession pour sauver les pécheurs de la colère de Dieu (c’est-à-dire dans son ministère de réconciliation)
  3. Nous, en tant que lévites, nous sommes élus et mis à part pour servir Christ, notre Souverain Sacrificateur, dans son ministère de réconciliation.

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.” (2 Cor 5/17-19)

 

a)(Luc 9/56 ; 19/10 ; 1 Tim 1/15) Christ est venu pour sauver les pécheurs de la                   colère de Dieu.

b) (Rom 8/17) Nous “souffrons avec Christ”, participant avec Lui à son ministère                       de réconciliation ici sur terre.

c) Mais comme avec les lévites, nous nous approchons de l’autel pour offrir le                           sacrifice ; le Souverain Sacrificateur (Christ) l’a accompli déjà. Nous participons                  actuellement avec lui à l’application de ce sacrifice aux pécheurs qui ont besoin                    de la réconciliation avec Dieu.

 

  1. Aussi, en premier lieu, nous voyons dans le ministère des lévites une figure de notre ministère de réconciliation.                                                                                                                                                                                                            B.(Nombres 1/47-54) En outre, les lévites étaient intendants du tabernacle.

 

 

 

Remets aux soins des Lévites le tabernacle du témoignage, tous ses ustensiles et tout ce qui lui appartient. Ils porteront le tabernacle et tous ses ustensiles, ils en feront le service, et ils camperont autour du tabernacle.” (Nombres 1/50)

 

  1. La tâche principale des lévites était l’intendance du tabernacle : le porter, l’équiper, le ranger et le garder – tandis que le peuple de Dieu marchait dans le désert de ce monde.
  2. Notre principale tâche aujourd’hui est la même.                                                                                                                                                                          a) Nos corps sont les “temples” de Dieu – ce sont des “tabernacles” dans lesquels Dieu demeure.

 

 

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?” (1 Cor 6/19)

 

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme.” (2 Cor 5/1)

 

b) Comme les lévites, nous sommes les intendants du tabernacle (de la présence                de Dieu dans ce monde) et nous devons l’amener partout où le Seigneur le veut :                la Grande Commission (Matthieu 28/18-20)

c) Nous avons la responsabilité de porter la présence de Christ dans ces                                    “tabernacles” par tout le monde, en participant avec le Souverain sacrificateur,                     Jésus-Christ, à son œuvre de réconciliation.

C. Des questions se posent :

 

  1. Qu’a fait Lévi pour recevoir ce grand privilège du ministère et de l’intendance que Dieu lui a confiés ?
  2. Qu’est-ce qui a détaché la tribu de Lévi d’entre toutes les autres pour que Dieu la choisisse pour le servir dans le ministère de réconciliation et dans l’intendance du tabernacle ?

II – Le bellicisme des lévites : les belliqueux se détachent

A. Lévi, le troisième fils de Jacob (Israël), était “belliqueux” – c’était un homme belliqueux.

 

  1. Belliqueux veut dire “agressif” ou “martial”. La bellicosité est la tendance à prendre part aux conflits armés.

 

  1. Lévi, avec son frère Siméon, s’est vengé du peuple de Sichem, qui a violé la sœur des israélites, Dina.

 

Le troisième jour, pendant qu’ils étaient souffrants, les deux fils de Jacob, Siméon et Lévi, frères de Dina, prirent chacun leur épée, tombèrent sur la ville qui se croyait en sécurité, et tuèrent tous les mâles.”

a) Vous pouvez lire la suite dans le même chapitre. L’important est de réaliser que                    Lévi était un homme agressif, martial, belliqueux.

b) A cause de cette décision de se venger, il a perdu la bénédiction de son père.

 

Siméon et Lévi sont frères ; Leurs glaives sont des instruments de violence. Que mon âme n’entre point dans leur conciliabule, Que mon esprit ne s’unisse point à leur assemblée ! Car, dans leur colère, ils ont tué des hommes, Et, dans leur méchanceté, ils ont coupé les jarrets des taureaux. Maudite soit leur colère, car elle est violente, Et leur fureur, car elle est cruelle ! Je les séparerai dans Jacob, Et je les disperserai dans Israël.” (Genèse 49/5-7)

B. La tribu de Lévi était aussi “belliqueuse”.

 

  1. La même tendance belliqueuse fut ce qui par la suite consacra la tribu de Lévi au service de Dieu.
  2. C’est arrivé après l’exode quand Moïse était sur le Mont Sinaï pour recevoir la loi.
  3. Durant un temps de déchaînement charnel, d’apostasie et d’idolâtrie, tous les fils de Lévi se sont consacrés à l’Eternel.

 

Moïse vit que le peuple était déchaîné. Aaron l’avait laissé faire, de sorte qu’il s’exposait au mépris de ses ennemis. Alors il se posta à l’entrée du camp et s’écria : – Que tous ceux qui sont pour l’Eternel viennent vers moi ! Tous les membres de la tribu de Lévi se rallièrent à lui. Il leur dit : – Voici ce qu’ordonne l’Eternel, le Dieu d’Israël : Que chacun de vous mette son épée au côté ! Parcourez tout le camp, allez d’une tente à l’autre, que chacun tue, au besoin, son frère, son ami, son proche. Les lévites obéirent à Moïse de sorte que, ce jour-là, environ trois mille hommes du peuple perdirent la vie. Moïse dit aux lévites : – En combattant chacun même contre son fils et son frère, vous vous êtes mis aujourd’hui au service de l’Eternel et il vous accorde aujourd’hui sa bénédiction.» (Exode 32/25-29)

C. Lévi et les lévites n’étaient pas de ces “saints de Dieu” qui sont pusillanimes, doux et suaves.

 

 

  1. Ils étaient belliqueux – agressifs et avec une tendance à la violence.
  2. Mais ce fut cette même bellicosité, lorsqu’elle fut soumise à la volonté de Dieu, qui les a séparés des autres et les a consacrés à l’Eternel et à son service.                                                                                                                                        a) Ce fut cette bellicosité (soumise à Dieu) qui les a consacrés au ministère de la réconciliation et à l’intendance du tabernacle de Dieu.                                                                                                                                                                   b) De plus, ce fut cette bellicosité (soumise à Dieu) qui leur donna un héritage unique parmi leurs frères.                                                                                                                                                                                                           D. (Nombres 18/20 ; Josué 13/14,33) les lévites n’ont pas reçu un héritage ou hérédité sur la terre

 

 

 

 

En ce temps-là, l’Eternel sépara la tribu de Lévi, et lui ordonna de porter l’arche de l’alliance de l’Eternel, de se tenir devant l’Eternel pour le servir, et de bénir le peuple en son nom : ce qu’elle a fait jusqu’à ce jour. C’est pourquoi Lévi n’a ni part ni héritage avec ses frères : l’Eternel est son héritage, comme l’Eternel, ton Dieu, le lui a dit.” (Deut 10/8-9)

 

  1. Puisqu’ils se sont consacrés à l’Eternel…et étant donné que Dieu les a choisis pour Le servir…Dieu lui-même est devenu l’héritage des lévites.
  2. Nous voyons en cela un autre type de nous-mêmes aujourd’hui (et une bonne exhortation en même temps                                                                                                                                                                                                               E. Si nous voulons recevoir un “héritage unique” comme les lévites, nous devons être “belliqueux” comme eux.

 

 

  1. Nous ne voulons pas être “violents” mais nous voulons être de bons soldats de Jésus-Christ. Nous ne voulons pas être “agressifs” (physiquement et émotionnellement) mais disciplinés et fidèles à notre Seigneur.

 

Tel un bon soldat de Jésus-Christ, prends, comme moi, ta part de souffrances. Celui qui s’engage dans une expédition militaire ne s’embarrasse pas des affaires de la vie civile, afin de donner pleine satisfaction à l’officier qui l’a enrôlé.” (2 Timothée 2/3-4)

 

  1. Il est très banal aujourd’hui (dans le christianisme moderne qui est “suave et doux”) de parler mal du croyant qui vit avec des objectifs bibliques, la discipline, le sérieux et une attitude de soldat.                                                                             a) Beaucoup disent que ce type de chrétien est dur, brut et amer et qu’il doit être plus aimable, affable, suave et doux.                                                                      b) Mais je pense qu’à notre époque de déchaînement charnel, d’apostasie et d’idolâtrie parmi même le peuple de Dieu, nous n’avons pas besoin d’être plus pusillanimes, suaves et doux.                                                                                    c) Nous avons besoin de croyants consacrés à Dieu – des croyants qui ont du zèle pour Dieu et de la passion pour l’œuvre de Dieu. Nous avons besoin de plus de “belliqueux” (en ce sens) dans le Corps de Christ.                                                  d) Nous avons besoin de davantage de chrétiens qui soient comme les lévites. Et ce fut le zèle pour Dieu dans la guerre contre le péché qui a séparé les lévites des autres.                                                                                                                                                                                                                                                  F.Où sont les belliqueux aujourd’hui, qui veulent se consacrer au Seigneur ?

 

 

 

  1. Nous sommes dans une guerre… mais beaucoup ne veulent pas le reconnaître.

 

Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.”

 

  1. Dieu nous a donné une armure pour la guerre…mais peu veulent la mettre.

 

C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice ; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix ; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin ; prenez aussi le casque du salut… “ (Ephésiens 6/13-17)

 

  1. Nous avons une épée avec laquelle nous devons combattre…mais peu savent la manier.

 

et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.”(Ephésiens 6/17)

 

  1. Nous sommes participants d’une armée… mais il en est peu qui veulent combattre le bon combat de la foi.

 

Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat” (1 Tim 1/18)

 

Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins.” (1 Tim 6/12)

 

  1. Nous avons reçu une exhortation en tant que soldats…mais beaucoup ne veulent pas écouter.

 

Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ. Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé ” (2 Tim 2/3-4)

 

  1. Dieu nous a donné un bon exemple que nous pouvons suivre…mais peu veulent l’imiter.

 

Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.” (1 Cor 11/1)

 

Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche. J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.” (2 Tim 4/6-8)

 

  1. Nous avons une mission (une mission de sauvetage : chercher et sauver ce qui était perdu)…mais beaucoup ne veulent pas y participer.

Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ? Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés ? selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles !” (Rom 10/13-15)

Conclusion :

 Si en tant que lévites, nous nous consacrons avec zèle à l’Eternel et à son œuvre, nous recevrons (comme les lévites) un héritage unique – un héritage, pas sur cette terre mais dans le royaume éternel de Christ Jésus.

  • Par conséquent, portons nos regards vers cet héritage.

 

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.  Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.” (Colossiens 3/1-4)

 

  • Et vivons selon notre appel en tant que serviteurs du Souverain Sacrificateur, Jésus-Christ

 

Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de l’Evangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j’entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d’une même âme pour la foi de l’Evangile” (Phil 1/27)

 

  • Soyons “belliqueux”, combattant le bon combat dans notre mission mondiale de réconciliation, afin d’être agréable à Celui qui nous a enrôlés comme soldats (qui nous a pris, dans un certain sens, pour être Ses “lévites”).