LES ATTRIBUTS INTRINSEQUES DE DIEU

Le caractère de Dieu

 

Notre Dieu est une Personne. Il n’est pas une idole morte, quelque chose fait de main d’homme ou tiré de l’imagination de l’homme.

Dieu est un être, Il existe, Il “est”. Mais il est plus que cela car il est plus qu’une force impersonnelle.

Dieu est une Personne et en tant que tel, Il possède les caractéristiques d’une Personne : Il a la connaissance (intelligence), des sentiments (émotions) et une volonté (la capacité de décider et d’agir). Nous voyons cet aspect de Dieu (qui est une Personne) dans la création d’Adam.

Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.” (Gen 1/26-27)

Dieu a créé l’homme à son image et conforme à sa ressemblance. Sachant que nous sommes des personnes (nous avons des personnalités – c’est-à-dire de la connaissance, des sentiments et une volonté), notre Créateur doit également être ainsi car on ne peut donner à un autre ce que l’on n’a pas (Dieu a pu nous donner une personnalité – il a fait de nous des “personnes” – car Il a une personnalité, il est une personne). Puisque Dieu est une Personne, Il a certaines caractéristiques ou attributs que nous pouvons observer.

L’ensemble de tous les attributs de Dieu est la personnalité de Dieu (son caractère). Si nous voulons donc étudier la Personne de Dieu, il nous faut étudier les attributs de Dieu et chercher à répondre à la question : comment est Dieu ? Evidemment, nous avons un gros problème dès le début de cette étude car Dieu est grand, beaucoup plus grand que nous pourrions l’imaginer. Comment pouvons-nous organiser une étude de la Personne de notre Créateur – de Son caractère et de ses attributs ? Il y a beaucoup d’attributs de Dieu et chacun d’entre eux est infiniment profond. Comment commencer ?

Nous allons commencer par diviser la totalité des attributs en deux catégories générales :

  1. les attributs intrinsèques: ce sont les aspects de la personnalité de Dieu qu’Il ne nous communique pas (il ne les partage pas avec nous). Ce sont les attributs de Dieu et de lui seul comme par exemple son omnipotence (Il est le seul Tout-Puissant).
  2. Les attributs qui peuvent être communiqués: ce sont les aspects de sa personnalité que nous voyons (évidemment à des degrés limités) chez les êtres humains. Dieu nous a fait à Son image et selon sa ressemblance, alors il nous a communiqué (a partagé avec nous) certains attributs de Sa propre Personne. Nous avons de la miséricorde dans notre être parce que Dieu est miséricordieux. Nous expérimentons la colère car Dieu aussi. Ce sont les attributs qui peuvent être communiqués.

Bien que cette division ne soit pas forcément biblique en elle-même, elle nous aide un peu à organiser une étude sur un thème infiniment grand : la Personne de Dieu.

Commençons donc notre étude par les attributs intrinsèques. Dieu est Dieu et personne n’est comme lui. Quels sont donc ces attributs qu’on ne voit que chez Dieu ?

I – Dieu est indépendant

Dieu est autosuffisant.

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ;  il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.” (Actes 17/24-25)

Dieu n’a besoin de personne ni de rien. Il est absolument indépendant et autosuffisant. Pour exister, Dieu n’a besoin de rien d’autre que Lui-même car il a toujours existé. Pour être complètement heureux, Dieu n’a besoin de rien de plus que Lui-même. Dieu n’a besoin de rien ni d’aucune créature ni même de la création.

Même avant toutes choses (avant Gen 1/1), quand il n’y avait rien (sinon Dieu), existait la parfaite satisfaction et le bonheur entre les trois Personnes de la Trinité.

Dieu n’a pas fait l’homme pour se sentir bien et être accompli en ayant un “pote” ! Il n’a pas fait la Création parce qu’ll s’ennuyait et avait besoin de quelque chose pour se divertir.

Dieu a toujours existé et il est indépendant de tout –Il est complet et Il “se sent complet” même quand il n’y a rien ni personne de plus que Lui. Il est autosuffisant et par conséquent n’a pas besoin de nous pour quoi que ce soit.

Cependant, bien que Dieu soit totalement indépendant et autosuffisant, Il a choisi de faire en sorte que la Création le glorifie et lui procure de la joie.

Le fait que Dieu n’ait pas besoin de nous ne veut pas dire que nous sommes insignifiants à ses yeux. Il serait très facile, en réfléchissant sur le fait que Dieu n’a pas besoin de nous, d’en tirer la conclusion que nous n’avons pas d’importance dans Sa pensée – qu’Il nous ignore car nous n’y figurons pas.

Evidemment, en nous-mêmes, il n’y a rien de signifiant. Il n’y a pas de valeur en nous – nous ne valons rien par nous-mêmes. La Bible dit que nous sommes des “vers” faits de poussière et que chacun d’entre nous est inutile. De plus, comme nous venons de le voir, Dieu est complètement indépendant. Aussi, même si nous avions de la valeur, Il n’aurait pas besoin de nous. Combien moins a-t-il besoin de nous sachant ce que nous sommes !

Cependant, nous devons équilibrer cette vérité avec le fait que Dieu a choisi de nous permettre de le glorifier et de lui procurer de la joie. Dieu nous a créé et a décidé que nous serions importants pour Lui. Bien qu’il n’y ait pas de valeur en nous, Dieu nous a valorisé (et beaucoup, voyez à la Croix !).

Dieu nous a créés pour le glorifier, alors qu’il n’a pas même besoin de nous pour cela. Il nous permet d’avoir le grand privilège de figurer dans Son monde (et même de figurer dans Sa pensée et Son cœur).

Tous ceux qui s’appellent de mon nom, Et que j’ai créés pour ma gloire, Que j’ai formés et que j’ai faits.” (Es 43/7)

Dieu permet aussi que nous lui procurions de la joie et du plaisir. “Comme un jeune homme s’unit à une vierge, Ainsi tes fils s’uniront à toi ; Et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, Ainsi tu feras la joie de ton Dieu.” (Es 62/5)

Bien qu’il n’ait pas besoin de nous pour être complètement heureux, joyeux et allègre, Il a décidé de nous offrir l’opportunité de lui causer cela même (contentement, joie et allégresse).

L’Eternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros qui sauve ; Il fera de toi sa plus grande joie ; Il gardera le silence dans son amour ; Il aura pour toi des transports d’allégresse.” (Sophonie 3/17)

Dieu est indépendant et par conséquent, il n’a besoin de nous pour rien. Aussi, quel grand privilège nous avons dans le fait qu’Il a décidé de se réjouir en nous, les saints, et de nous permettre de lui procurer joie et gloire avec notre soumission et notre obéissance.

Sans Dieu, la vie n’a pas de sens – elle n’a pas de but. Mais en Christ, nous existons pour glorifier notre Créateur et lui apporter de la joie. Sachant que nous pouvons nous réjouir en Lui pour toujours. Quel extraordinaire privilège de glorifier et de donner de la joie à l’unique être indépendant et autosuffisant ! En Christ, la vie a finalement un sens et un sens merveilleux !)

II – Dieu est immuable

Dieu est inaltérable. Dieu ne change pas, il n’a jamais changé et ne changera jamais. “Car je suis l’Eternel, je ne change pas ; Et vous, enfants de Jacob, vous n’avez pas été consumés.” (Mal 3/6)

En Dieu, il n’y a pas de changement (rien qui change), pas même une ombre – un semblant de variation. “Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.” (Jacques 1/17)

Dieu est le même aujourd’hui comme hier et sera le même demain et pour toujours. “Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.” (Héb 13/8)

Bien que la création soit changeante, Dieu ne l’est pas. Il est immuable et inaltérable, il ne change jamais. “Tu as anciennement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains. Ils périront, mais tu subsisteras ; Ils s’useront tous comme un vêtement ; Tu les changeras comme un habit, et ils seront changés. Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point.” (Ps 102/25-27)

Dieu, dans son être et son caractère, ne change ni en moins ni en plus. Les plans et les décrets de Dieu aussi sont immuables, ils ne changent pas. Une fois que Dieu dit et promet qu’il va faire quelque chose, il le fait.

Le Conseil de Dieu – Ses plans et ses projets – est aussi immuable que Lui-même.

C’est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d’évidence aux héritiers de la promesse l’immutabilité de sa résolution, intervint par un serment,  afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée.” (Héb 6/17-18)

Cela est dû au fait que Dieu ne peut mentir – il est impossible qu’il mente.

lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point” (Tite 1/2)

Aussi, une fois qu’Il promet ou détermine quelque chose, c’est immuable (cela ne changera jamais). Ses plans et ses projets s’accompliront envers et contre tout.

C’est pour cela que la Bible dit que Dieu ne se repent pas comme les hommes. “Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ?” (Nombres 23/19)

Comment se fait-il alors que la Bible dit que Dieu se soit repenti ? “L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur.” (Gen 6/6)

Et l’Eternel se repentit du mal qu’il avait déclaré vouloir faire à son peuple.” (Ex 32/14)

La réponse se trouve dans le verset même, Nombres 23/19, dans la dernière partie. Quand Dieu dit (promet) qu’il fera quelque chose, il le fera. Quand Il donne sa parole, il n’est pas comme l’homme qui dit et ne fait pas – l’homme est menteur et parjure.

Dieu n’est pas un menteur car il est immuable. Aussi, Ses promesses sont tout aussi immuables (Sa parole est immuable – elle ne change pas). Quand nous voyons donc dans la Bible que Dieu se repent de quelque chose, nous devons le comprendre comme Il “changea d’apparence” à cause du fait que les circonstances ont changé.

En fait, Dieu ne change pas mais les circonstances changent et il en résulte de nouvelles conséquences de la part de Dieu. Cette idée nous amène à un autre aspect de l’immuabilité de Dieu, sa manière de traiter l’homme peut en effet changer.

Dans l’immuabilité de Dieu, nous voyons aussi qu’Il est éternel et infini. Ce sont deux attributs intrinsèques de Dieu (Son éternité est infinie) qui pourrait être traitée à part. Pourtant, nous allons les voir dans le contexte de l’immuabilité car tous sont liés. Dieu est immuable parce qu’il est infini et éternel.

Dieu est éternel. Dieu n’a pas de commencement ni de fin. Il a toujours existé et existera toujours. C’est pour cela qu’Il ne change pas. Il a toujours été le même et le sera pour toujours.

Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eusses créé la terre et le monde, D’éternité en éternité tu es Dieu.” (Ps 90/2)

C’est pour cela qu’il se nomme Lui-même “JE SUIS” ; Il est celui qui a toujours été – celui qui a toujours existé. ” Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle “je suis” m’a envoyé vers vous.” (Ex 3/14)

Dieu est éternel, il a toujours existé et existera toujours. Il n’a ni commencement ni fin.

Dieu est infini, il n’a pas de limite, il n’a pas de fin, il n’a pas de terme. Il n’y a rien ni personne qui puisse contenir Dieu. Ni le temps, ni l’espace ne peuvent le contenir car Il est infini.

Puisque Dieu est infini (et éternel), il n’est limité ni par le temps ni par l’espace. Il existe même en dehors de ces deux éléments. Quand nous pensons au temps, nous devons comprendre que Dieu a créé le temps et donc qu’il doit exister en dehors de lui.

Puisque Dieu sait toutes choses (chaque détail du passé, du présent et du futur), chaque évènement dans la création (dans la pensée de Dieu) est comme s’il arrivait au présent – il est présent toujours dans sa pensée.

C’est pour cela que Christ dit qu’avant qu’Abraham fût, Il est. Pour Dieu tout est comme si cela arrivait au présent. “Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis.” (Jean 8/58)

Evidemment, il voit la progression des évènements dans le temps et agit également dans le temps. “Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts … ” (Actes 17/30-31)

mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi” (Gal 4/4)

Cependant, étant donné qu’Il est infini et éternel (et aussi omniscient), Dieu voit tous les évènements du passé, du présent et du futur avec une égale vivacité et acuité (il les a déjà vus, les voit et les verra toujours).

Dieu est indépendant du temps car Il est éternel et à cause de cela, il peut voir tout ce qui se déroule dans le temps comme présent à sa pensée. Nous devons par conséquent affirmer que Dieu n’a pas de succession de moments dans son propre être et il voit toute l’histoire avec une égale vivacité et acuité, il voit en sa création le développement des évènements à travers le temps et agit de manière différente sur des points différents dans le temps. En bref, il est le Seigneur qui a créé le temps et qui le gouverne et il l’utilise pour ses plans. Dieu peut agir dans le temps car il est le Seigneur du temps (Théologie Systématique, Wayne Grudem).

III – Dieu est omniprésent

 

Nous comprenons donc un peu plus les attributs intrinsèques de Dieu. Il est indépendant et parfaitement autosuffisant. Dieu n’a besoin de rien ni de personne pour exister ni pour être pleinement content, satisfait, joyeux et allègre.

Dieu est présent en tout lieu avec tout Son être et toujours. “Omni” veut dire “tout” et donc “omniprésent” veut dire “tout présent en tout lieu”.

Souvenez-vous que Dieu est un être éternel et infini : Son omniprésence est Son infinité en relation avec l’espace. Ce n’est pas que Dieu soit seulement un Etre grand qui remplit tout. On pourrait sérieusement penser à Dieu en termes finis et limités même quant à l’espace, comme s’il avait un grand corps spirituel qui remplirait tout.

Or, Dieu est éternel et infini même quant à l’espace. Il n’a pas de dimensions car il est infini – il n’a pas de limite. En outre, Il est infini dans toutes les directions. Il est si grand que pas même l’univers entier ne peut le contenir (c’est l’une des directions : ce qui est grand). “Mais quoi ! Dieu habiterait-il véritablement sur la terre ? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir : combien moins cette maison que je t’ai bâtie !” (1 Rois 8/27)

Ainsi parle l’Eternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure ? Toutes ces choses, ma main les a faites, Et toutes ont reçu l’existence, dit l’Eternel. Voici sur qui je porterai mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole.” (Es 66/1-2) cf. aussi Actes 7/48-50

Cependant, en parlant de l’autre direction (vers ce qui est petit) ; Dieu est présent (tout son être) dans les espaces les plus limités. Il n’y a pas de lieu où Dieu, tout son être (toute Sa Personne) ne soit pas. “Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face ? Si je monte aux cieux, tu y es ; Si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. Si je prends les ailes de l’aurore, Et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira.” (Ps 139/7-10)

Dieu est infini concernant ce qui est spécial – il est omniprésent. Il est présent en tout lieu avec toujours tout Son être. Bien qu’il soit présent en tout lieu, Dieu agit de manières différentes dans les différents endroits.

Comment Dieu peut-il être présent en enfer (c’est un lieu où donc la présence de Dieu doit être ?). Si Dieu est présent en tout lieu avec tout Son être et toujours, comment peut-il être loin de quelqu’un ? Pourquoi la Bible parle-t-elle de la demeure de Dieu, comme s’il était au-delà et pas dans un autre endroit (ou d’autres endroits).

Dieu est infini et donc omniprésent mais cela ne veut pas dire qu’il agit de la même manière avec tous en tout lieu.

Parfois, Dieu est présent pour châtier, comme dans le cas de l’enfer ou même de Sa rétribution des méchants ici sur la terre. “Je vis le Seigneur qui se tenait sur l’autel. Et il dit : Frappe les chapiteaux et que les seuils s’ébranlent, Et brise-les sur leurs têtes à tous ! Je ferai périr le reste par l’épée. Aucun d’eux ne pourra se sauver en fuyant, Aucun d’eux n’échappera. S’ils pénètrent dans le séjour des morts, Ma main les en arrachera ; S’ils montent aux cieux, Je les en ferai descendre. S’ils se cachent au sommet du Carmel, Je les y chercherai et je les saisirai ; S’ils se dérobent à mes regards dans le fond de la mer, Là j’ordonnerai au serpent de les mordre. S’ils vont en captivité devant leurs ennemis, Là j’ordonnerai à l’épée de les faire périr ; Je dirigerai contre eux mes regards Pour faire du mal et non du bien.” (Amos 9/1-4) Il est dit  que Dieu agit d’une manière différente avec le pécheur.

Un aspect de ce châtiment (ou rémunération pour le péché) est la séparation de Dieu, c’est-à-dire que l’iniquité sépare de Dieu.

Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l’empêchent de vous écouter.” (Es 59/1-2)

Ce n’est pas que Dieu va laisser totalement le pécheur sans Son omniprésence (ce serait impossible car Dieu est infini et donc présent toujours en tout lieu).

C’est plutôt que Dieu est présent avec le pécheur mais il est là pour le châtier d’une manière ou d’une autre. La séparation est plutôt la séparation de la bonté et de la bénédiction de Dieu.

Parfois, Dieu nous laisse (même les saints) pour nous éprouver. Ou bien il nous traite d’une manière différente – il agit de façon différente – pour nous mettre à l’épreuve ou même pour nous châtier. ” Cependant, lorsque les chefs de Babylone envoyèrent des messagers auprès de lui pour s’informer du prodige qui avait eu lieu dans le pays, Dieu l’abandonna pour l’éprouver, afin de connaître tout ce qui était dans son cœur.” (2 Chr 39/31)

Evidemment, Dieu est toujours présent dans ces moments d’épreuve mais il retient sa bénédiction et Ses manifestations variées qui sont l’expérience normale d’un saint (par exemple Sa consolation et Sa direction). La pleine manifestation de cette manière d’agir pour châtier est l’enfer et le lac de feu. Là, les pécheurs seront séparés de Dieu dans le sens que jamais plus ils n’expérimenteront Sa bonté et Sa bénédiction.

En plus d’être présent pour châtier, parfois, Dieu est présent pour bénir. ” Tu me feras connaître le sentier de la vie ; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite.” (Ps 16/11)

Nous voyons en effet souvent dans la Bible que la présence de Dieu avec quelqu’un est une bénédiction. Cette présence de Dieu avec quelqu’un à un moment donné, dans un endroit spécifique, ne veut pas dire que Dieu n’est pas présent dans d’autres endroits. Il est toujours présent en tout lieu.

Le langage consistant à parler de sa présence est une manière de dire que Dieu se manifeste en un endroit donné pour bénir quelqu’un. Nous pouvons voir ce phénomène souvent dans les Evangiles car Jésus-Christ est Dieu ; aussi, ceux qui se trouvaient en sa présence recevaient souvent sa bénédiction.

Or, cela ne veut pas dire que durant la vie de Jésus, le ciel était vide. Dieu était là exactement comme il l’était sur terre, en la Personne de Jésus (le Fils de l’Homme était sur la terre et il a dit qu’il était aussi au ciel). ” Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel.” (Jean 3/13)

Nous comprenons aussi que la présence de Dieu est toujours en tout lieu pour maintenir l’univers en existence et en fonctionnement. Dieu a créé toutes choses et maintient toutes choses avec Sa puissance. Il est présent en tout lieu et il maintient la création. ” Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.” (Col 1/17)

Si Dieu n’était pas présent en tout lieu soutenant toujours toutes choses, tout ce qui existe se déferait et cesserait d’exister. ” et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts” (Héb 1/3)

L’omniprésence de Dieu sert ensuite de consolation ou de grande conviction. Dieu voit tout et sait tout car il est toujours présent en tout lieu pour y voir tout. ” Les yeux de l’Eternel sont en tout lieu, Observant les méchants et les bons.” (Prov. 15/3)

Il connaît même les pensées les plus intimes du cœur de chacun d’entre nous. Il a entendu chaque parole que chaque personne a dite et se souvient de tout. ” Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée.” (Matth 12/36)

Cela doit provoquer la crainte et la conviction de péché chez la personne non repentie. Dieu a vu tout et sait tout parce qu’il était présent pour tout. ” Ne suis-je un Dieu que de près, dit l’Eternel, Et ne suis-je pas aussi un Dieu de loin ?  Quelqu’un se tiendra-t-il dans un lieu caché, Sans que je le voie ? dit l’Eternel. Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre ? dit l’Eternel.” (Jér 23/23)

“ Ecoutons la fin du discours: Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme. Car Dieu amènera toute œuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal.” (Eccl 12/13-14)

Mais, par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu qui rendra à chacun selon ses œuvres…C’est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Evangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes.” (Rom 2/5-6,16)

Or, pour le saint (le pécheur repenti et sauvé en Christ), l’omniprésence de Dieu est source d’ abondante consolation. En tout lieu, nous rencontrons notre Père Céleste, un Ami et un Protecteur. Nous n’avons rien ni personne à craindre. Dieu est toujours là, dans tout Son être, pour prendre soin de nous.

Dans la mission consistant à faire des disciples, nous ne devons pas nous inquiéter de nos faiblesses car Dieu est toujours avec nous. ” Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,  et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.” (Matthieu 28/19-20)

Nous n’avons pas à nous préoccuper des soucis et des tribulations de la vie, prions seulement en tout lieu et à tout moment et nous serons bien (et consolés) car Dieu est toujours là. ” Mais le Seigneur m’a secouru et m’a fortifié, de sorte que j’ai pu pleinement proclamer son message et le faire entendre à tous les païens. Et il m’a délivré de la gueule du lion.” (2 Tim 4/17)

Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.” (Phil 4/6-7)

En Christ, Dieu est toujours avec nous pour nous bénir, nous consoler, nous protéger et (si nous en avons besoin) nous châtier pour notre bien – pour nous rendre semblables à l’image de Son Fils. ” Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent ; contentez-vous de ce que vous avez ; car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point.” (Héb 13/5)

Nous ne pouvons aller où Dieu n’est pas parce qu’Il (toute la Personne de Dieu) est présent avec chacun de nous toujours.

Dieu est omniprésent – il est présent en tout lieu avec tout son être à toujours. Or, sachant qu’il a git de manières différentes en différents endroits avec différentes personnes, nous devons faire attention.  Si nous voulons la bénédiction de Dieu, nous devons marcher comme Il le veut, car sinon, Il est présent et voit tout et amène toute chose au jugement.

IV – Dieu est omniscient

Dieu sait tout. “Omni” veut dire “tout” et “science” veut dire “connaissance”.  Etant omniscient, Dieu se connaît pleinement et aussi toutes les choses réelles et possibles. ” Car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses.” (1 Jean 3/20)

Avec cette définition, il est important d’observer que l’omniscience de Dieu n’est pas la capacité à tout apprendre mais plutôt la possession de toute connaissance (réelle et possible) toujours.

Dieu connaît pleinement toutes choses. Il n’a rien eu à apprendre car il a toujours su tout concernant chaque chose. En premier lieu, Dieu se connaît pleinement. ” Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.” (1 Cor 2/10-11)

Nous voyons là la grandeur de l’omniscience car Dieu est un Etre infini. Cependant, Il sait tout sur Lui-même – Sa connaissance est infinie (elle n’a ni fin ni limite).

En outre, Dieu connaît pleinement toutes les choses qui sont survenues, qui surviennent et surviendront dans l’avenir. Il les connaît aussi bien qu’il les voit toutes (les passées, les présentes et les futures)  avec la même acuité, comme tout se déroulait à présent.

Dieu peut annoncer ce qui est à venir (tout ce qui doit venir, en plein détail) depuis le début – dès avant la fondation du monde – car il connaît chaque détail de tout ce qui arrive.

Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens ; Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté.” (Es 46/9-10)

Je suis l’Eternel, c’est là mon nom ; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. Voici, les premières choses se sont accomplies, Et je vous en annonce de nouvelles ; Avant qu’elles arrivent, je vous les prédis.” (Es 42/8-9)

En plus de connaître pleinement tout ce qui arrive vraiment, Dieu a aussi pleine connaissance de chaque chose qui a été possible, qui est possible et le sera dans le futur. ” Malheur à toi, Chorazin ! Malheur à toi, Bethsaïda ! Car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. C’est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous. Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts ; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.” (Matth 11/21-23)

Dieu connaît chaque détail de chaque option et chaque décision que chaque personne doit prendre dans toute sa vie. Il sait jusqu’à ce qui aurait pu se passer dans chaque cas de chaque décision de chaque personne. Dieu est toujours pleinement conscient de tout. S’il voulait nous dire le nombre de grains de sable qu’il y a au bord de la mer ou le nombre d’étoiles dans le ciel, il n’aurait pas à les compter rapidement comme une espèce d’ordinateur géant et il n’aurait pas non plus à se souvenir du nombre du fait qu’il n’y aurait pas pensé pendant une période. Au contraire, Il sait toutes choses en même temps.

Tous ces faits et toutes les autres choses qu’Il sait toujours sont présents dans sa conscience. Il n’a pas à raisonner et  parvenir à des conclusions ni à méditer soigneusement avant de répondre, car il connaît la fin depuis le début et jamais il n’a appris et il n’a jamais rien oublié.

Tout summum de la connaissance de Dieu est toujours pleinement présent dans sa conscience, jamais il ne s’assombrit ni s’évanouit dans sa mémoire inconsciente. Finalement, la définition parle de la connaissance de Dieu non seulement comme un acte simple mais aussi comme un acte éternel. Cela veut dire que la connaissance de Dieu ne change jamais et elle ne s’accroit pas. S’il avait dû un jour apprendre quelque chose de nouveau, il n’aurait pas été omniscient de toute éternité. Ainsi, dès toute l’éternité de Dieu, il a su toutes les choses qui surviendraient toutes celles qu’il ferait.

Le saint peut y trouver beaucoup de réconfort. ” Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux.” (Matth 10/29-31)

Si Dieu connaît des détails aussi insignifiants que quand un oiseau meurt ou le nombre de cheveux sur nos têtes, Il connaît aussi tout le reste.

Il sait quand nous souffrons ; quand nous sommes découragés et fatigués. Il sait tout. Aussi, nous ne devons pas nous faire de souci ou nous inquiéter de ce que Dieu serait trop occupé pour résoudre mes problèmes. Non, Dieu est au contraire infini, omniprésent, omniscient et est pleinement au courant de votre situation (même plus que vous).

Ainsi, reposez-vous en Christ. Approchez-vous de Dieu dans la Parole, priez et attendez-vous à ce qu’il prenne soin de vous (car il le fera si vous êtes un de ses enfant). ” Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.” (Matth 6/31-33)

L’omniprésence de Dieu inclut la prescience, pas la prédétermination. ” Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.” (Rom 8/29). L’idée de la prédétermination de tous les évènements de l’histoire est l’erreur du calvinisme et dit que Dieu sait tout d’avance car il a tout prédéterminé d’avance (et maintenant tout arrive selon ce plan et décret éternel de Dieu). Le calviniste dit qu’il n’y a pas de libre arbitre car Dieu a déterminé tout ce qui va arriver et étant donné cette prédétermination, Il connaît l’avenir. Toutefois, cela ne peut être certain car nous avons vu en Matthieu 11 que Dieu connaît même chaque détail et chaque possibilité qui ne s’est pas réalisée.

Si tout était prédéterminé, il n’y aurait pas de possibilité. Sachant que Dieu a la pleine connaissance de tout et de tous, Il connaît pleinement chaque possibilité à tout moment dans la vie de tous et il sait aussi comment chacun décidera à chaque instant. Aussi, sur la base de cette parfaite et pleine préscience, Dieu dit qu’il sait qui sera sauvé et qui ne le sera pas. Le Seigneur ne nous prédestine pas pour être sauvés, il prédestine les sauvés pour la sanctification et la perfection en Christ (voir par exemple Phil 1/6).

Le fait que Dieu sait tout ne veut pas dire qu’il ait tout prédéterminé. Il connaît toutes les possibilités et sait aussi comment chacun va agir à tout moment.

Comment est-il donc possible que Dieu oublie certaines choses ? Dieu promet d’oublier les péchés des saints. ” C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés.” (Es 43/25)

Dieu est toujours omniscient – Il a toujours la pleine connaissance de tout (tant ce qui s’est passé que ce qui se passe et se passera dans l’avenir).  Aussi, ce fait de ne pas se souvenir de  quelque chose ne veut pas dire que Dieu n’en a pas connaissance ou qu’il ne sache pas quels étaient (ou sont) mes péchés.

Nous devons comprendre comment Dieu oublie quelque chose et cela exige que nous comparions l’Ecriture avec l’Ecriture. Nous devons prendre cela dans le contexte de tout ce que le reste de la Bible dit concernant Dieu (notamment en tenant compte de son omniscience).

Dieu oublie nos péchés dans le sens qu’il ne permet plus qu’ils affectent Sa relation avec nous et la nôtre avec Lui. Avant de nous convertir à Dieu et de recevoir Son pardon, nos iniquités nous séparaient de Lui (nous apportait son châtiment et pas sa bénédiction). Mais à présent, pardonnés en Christ, Dieu a oublié nos péchés car il les a ôtés et les a expiés (il a payé le prix légal pour eux). Nos péchés ne sont plus présents dans notre relation avec Dieu parce que Christ a payé pour eux, il les a expiés, les a effacés et sur cette base, Dieu le Père les a oubliés (même s’il a pleine connaissance de chacun d’’eux).

Par ailleurs, il semble que certains passages dans la Bible veulent dire que Dieu n’avait pas pensé à certaines choses qui devaient arriver. ” Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben-Hinnom, Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles : Ce que je n’avais point ordonné, Ce qui ne m’était point venu à la pensée.» (Jér 7/31)

Dans ce texte, Dieu dit que le sacrifice humain des enfants ne lui est même pas venu à la pensée. Quoi ? Le sacrifice d’enfants a causé sa surprise ?

Non, Dieu avait évidemment pleine connaissance de ce fait (car c’était déjà arrivé auparavant dans 2 Rois 16/3 et 17/17).

Que veut donc dire le fait que ce n’est pas venu à sa pensée ? C’est simple : c’est une façon de dire que ce n’était pas le souhait de Dieu qu’ils fassent cela. Il le savait d’avance, évidemment, mais ce n’était en rien ce qu’il voulait (non seulement il n’a pas conçu cela mais il ne l’aurait jamais conçu).

Dieu est omniscient – il sait tout – et cette connaissance doit nous motiver à vivre chaque moment de chaque jour comme si nous étions en public (même quand nous sommes seuls).

Nous devons vivre toujours comme s’il y avait quelqu’un qui nous regardait et s’occupait de tout ce qui nous concerne (même les pensées les plus intimes de notre être). Car il en est ainsi ! Sans doute pouvons-nous cacher des choses aux hommes, mais il n’y a rien que nous puissions cacher à Dieu. Il connaît pleinement tout ce qui se passe, comment cela se passe, quand cela se passe et où cela se passe, qui agit et pourquoi.

Cela (cette connaissance de l’omniscience de Dieu) doit provoquer en nous une saine crainte sanctificatrice. ” Frémissez et ne péchez plus, parlez en votre cœur, sur votre couche faites silence” (Ps 4/4).

V – Dieu est omnipotent

Dieu peut tout faire selon Sa sainte volonté – tout ce qu’Il veut faire, il peut le faire. Dans ce sens, Dieu est l’unique Tout-Puissant (omni = tout et potentia = puissance – Dieu possède la puissance infinie.

Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Eternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.” (Gen 17/1)

Tout ce que Dieu veut faire, il peut le faire et avec facilité (il n’y a rien de difficile pour Dieu). ” Job répondit à l’Eternel et dit: Je reconnais que tu peux tout, Et que rien ne s’oppose à tes pensées.” (Job 42/1-2)

Jésus les regarda, et leur dit : Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.” (Matth 19/26)

Ah ! Seigneur Eternel, Voici, tu as fait les cieux et la terre Par ta grande puissance et par ton bras étendu : Rien n’est étonnant de ta part.” (Jér 32/17)

Voici, je suis l’Eternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part ?” (Jér 32/27)

Cependant, il y a certaines choses que Die une peut faire. Evidemment, tout ce que Dieu veut faire, il peut le faire avec facilité. ” Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut.” (Ps 115/3)

Ce que Dieu ne peut pas faire, ce sont les choses qu’Il ne veut pas faire – choses qui sont contraires  à Son caractère parfait.

Dieu ne peut mentir. ” lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point” (Tite 1/2).

afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée.” (Héb 6/18)

Dieu ne peut se nier lui-même. ” si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même.” (2 Tim 2/13)

Dieu ne peut être tenté par le mal (il ne tente non plus personne à pécher). ” Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.” (Jacques 1/13)

Tout cela veut dire que Dieu ne peut agir d’une manière qui fait qu’il n’est pas d’accord avec Ses attributs – avec Son caractère et sa personnalité.

Sachant que Dieu est omnipotent, Il est aussi souverain. La souveraineté de Dieu se réfère à Son autorité et son pouvoir à gouverner. ” que tu gardes ce commandement, sans tache, irrépréhensible, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ, laquelle le bienheureux et seul Souverain, le roi de ceux qui règnent et le seigneur de ceux qui dominent, montrera au temps propre” (1 Tim 6/14-15)

Dieu est l’unique Souverain et en tant que tel Il est Roi sur tous les autres rois et Seigneur sur tous les autres seigneurs. Il n’y a personne de plus puissant que Lui, personne avec plus d’autorité pour gouverner que Lui.

Dieu Tout-Puissant a fait toute la création et par Sa puissance, elle subsiste entièrement, il est donc l’unique Souverain – le seul qui ait le droit, l’autorité et la puissance pour régner sur tout et sur tous.

Son autorité est absolue car sa puissance est absolue. Prenons soin de ne pas confondre la souveraineté de Dieu avec la prédestination (selon les calvinistes). Les calvinistes sont connus pour utiliser le terme souveraineté pour dire que Dieu contrôle tout et ils voient ainsi le libre arbitre de l’homme comme une menace à la souveraineté de Dieu. Il est évident que Dieu peut contrôler tout au sein de Sa création, il est Tout-puissant et il a la capacité de le faire. Toutefois, simplement parce qu’il a la capacité de le faire, cela n’implique pas qu’il le fasse toujours. Par conséquent, il y a des choses que Dieu contrôle directement, mais en même temps il y a d’autres choses qu’Il permet (et pourtant qu’il contrôle à 100 %). Et tout ce qui arrive (contrôlé ou non) se passe sous Sa souveraineté car Il est toujours le Roi et le Seigneur Tout-Puissant et donc Son autorité est suprême.

Pourtant, dans son royaume, il a octroyé aux hommes une certaine liberté (une liberté limitée). Nous ne pouvons pas faire tout ce que nous voulons (par exemple, nous ne pourrions pas nous transformer en grenouilles même si nous le voulions) mais nous pouvons prendre certaines décisions au sujet de certains aspects de la vie. L’exemple le plus important de cette vérité est celui de la décision de se soumettre au seigneur Jésus-Christ, le seul souverain et aussi le seul sauveur. ” C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,  afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.” (Phil 2/9-11)

Dans sa souveraineté, Dieu a décidé que tout genou de toutes les créatures se prosternerait et que toute langue confesserait que Jésus-Christ est le Seigneur (et ainsi, nous le glorifierons tous). Quelle est notre liberté en cela ? Ce n’est pas la liberté de décider de le faire ou pas car le passage dit que nous le ferons tous. Notre liberté réside donc dans l’élément du temps : nous pouvons décider quand et comment nous le faisons. ” Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir,  parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts … ” (Actes 17/30-31)

Vous savez que je n’ai rien caché de ce qui vous était utile, et que je n’ai pas craint de vous prêcher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons,  annonçant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ.” (Actes 20/20-21)

Dieu l’a décidé dans Sa souveraineté et il l’a établi : Nous glorifierons tous volontairement ou involontairement Jésus-Christ en le reconnaissant comme Seigneur. Nous pouvons le faire dès maintenant volontairement ou plus tard involontairement. Si nous le faisons maintenant, volontairement (par notre propre libre arbitre), nous jouirons de la bénédiction de Dieu dans le salut en Jésus-Christ.

Si quelqu’un ne veut pas le faire maintenant, Dieu l’obligera à le faire plus tard, lors du Jugement dernier du Grand Trône Blanc et ensuite il le jettera dans le lac de feu pour l’éternité. Or, bien que Dieu nous obligera tous à glorifier Son Fils (parce qu’il le mérite), il n’oblige personne à être sauvé. Il veut que tous soient sauvés mais tous les hommes ne veulent pas fléchir le genou et confesser de leur bouche que Jésus est le Seigneur.

Aussi, il semble qu’il vaille mieux le faire maintenant – se repentir de ses péchés et placer sa foi et une complète confiance en Christ pour être sauvé – car de toutes manières, il le fera. Tôt ou tard, Phil 2/9-11 dit qu’il le fera.

 

CONCLUSION : L’une des erreurs fréquentes du christianisme est de ne souligner qu’un attribut de Dieu et de croire qu’Il est “une seule chose”. Par exemple, beaucoup commettent l’erreur de croire que Dieu est amour et rien de plus. Il est certain que Dieu est amour mais en même temps, il est aussi lumière, il est tout-puissant et il est saint, etc. Nous devons apprendre au sujet de la Personne de Dieu et cela peut se faire en étudiant ses attributs.

Or, nous devons comprendre qu’il n’y a pas un attribut qui soit plus important qu’un autre ou qu’il faille souligner comme étant plus important Dieu est la totalité des attributs de Son  caractère et si nous voulons avoir une relation avec Lui, nous le ferons en cherchant à le connaître et à l’aimer tel qu’il est, pas tel que nous le percevons.

La Bible est notre source fiable d’information concernant Dieu, il nous faut donc l’étudier. Nous voulons connaître Dieu pour marcher avec Lui. ” Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.” (Jean 17/3)

Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus ?” (Amos 3/3)

Nous venons d’étudier un peu les attributs intrinsèques de Dieu – les attributs qu’Il ne partage avec personne. Dieu est indépendant, immuable (car il est éternel et infini), omniprésent, omniscient et omnipotent (et don Souverain, il a suprême autorité pour régner sur Sa création, y compris nous).

Avec  cela en tête, nous terminerons avec les paroles de Lewis Sparry Chafer (Théologie systématique) : Dieu est un Ennemi terrible pour tous ceux qui le rejettent mais ceux – même les pécheurs – qui croient en Son Fils, Il est leur Dieu et toutes Ses perfections illimitées travaillent pour eux et en leur faveur et cela garantit que tout concourra à leur bien.

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.” (Jean 5/24)

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.” (Rom 8/28)