La grâce est un mot très usité dans la Bible, sous des formes diverses (ex : 170 fois Charis).
Elle désigne notamment la bienveillance et la faveur de Dieu (trouver grâce auprès de Dieu), le bienfait, la bénédiction (« toutes les grâces dont tu as usées envers ton serviteur » Genèse 32/11).

D’une façon basique, la grâce de Dieu exprime la bonté du Dieu qui aime le pécheur et désire, non pas sa mort, mais sa repentance et sa conversion (Ezéchiel 18/23). La grâce va à l’encontre de ce qui est mérité (Exode 33/19 « je fais grâce à qui je fais grâce… ». Et nous savons que la grâce est venue en Jésus-Christ (« la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes a été manifestée » (Tite 2:11). La croix fait éclater la grâce qui sauve, cette grâce n’est reçue que par la foi.

Nous voulons voir les effets, les apports de cette grâce dans notre vie quotidienne empreinte de réalités diverses.

I) Les effets spirituels immédiats qui établissent notre position :

– le plein pardon (« là où le péché a abondé, la grâce a surabondé » Romains 5/20),
– la justification (nous sommes justifiés par sa grâce, selon Tite 3/7),
– – le salut « c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés » Actes 15/11),
– L’affermissement (notre cœur est affermi par la grâce Hébreux 13/9),
– La consolation éternelle et une bonne espérance.

2) La grâce, élément important pour la réussite de nos projets pour Dieu

* Genèse 39/2-4 : « L’Éternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna ; il habitait dans la maison de son maître, l’Égyptien. Son maître vit que l’Éternel était avec lui, et que l’Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l’employa à son service, l’établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu’il possédait. » La grâce a permis à Joseph de prospérer (ne manquer de rien) dans une circonstance adverse. Dans l’opposition, rien ne lui a manqué (placé dans un puits par ses frères, qui était vide, on ne se noie pas dans le puits où Dieu nous place, c’est une étape de formation à son école. Il faisait envie et non pitié malgré sa condition d’esclave puisque même la femme de Potiphar a voulu le séduire.
A la suite de cela d’ailleurs, il trouvera encore grâce devant le Seigneur même en prison, autre école de Dieu pour lui.
L’expérience de Joseph me montre que pour ma vie, la grâce de Dieu doit précéder mes pas, ne pas aller trop vite. (ne pas enfoncer les portes encore fermées). « Il est bien, en effet, que le cœur soit affermi par la grâce » (Hébreux 13/9)

• Genèse 6/6-9 : « L’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. Et l’Éternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel. Voici la postérité de Noé. Noé était un homme juste et intègre dans son temps ; Noé marchait avec Dieu. »
Noé vivait dans l’adversité, il vivait au milieu d’un monde corrompu. Pour obtenir grâce auprès du Seigneur, il est nécessaire de marcher avec Dieu (communion, vivre dans sa présence et par son Esprit) et faire ce qui lui est agréable (faire sa volonté, exprimée par sa Parole).

Ne cherchons jamais hors de Dieu ce qu’on ne peut trouver qu’en Lui et de ses mains.

« toute grâce excellente (présent parfait) descend du Père des lumières, chez qui il n’ya ni changement ni éclipse » (Jacques 1/17).

* Luc 2/52 « Et Jésus progressait en sagesse, en stature et en grâce auprès de Dieu et des humains »

Chercher Dieu et grandir est un processus voulu par le Seigneur, ce doit être notre préoccupation que de croître devant Dieu et les hommes.
Est-ce que je brille du temps passé avec Dieu, comme Moïse ?
Pourquoi Dieu a t-il utilisé Marie ? Parce qu’elle était remplie de grâce.
Et Gédéon ? Dieu lui envoie un ange pour lui dire « Dieu est avec toi, vaillant guerrier ? » ? Le Seigneur a foi en ses enfants. Il valorise ses enfants puis « va avec la force que tu as » c’est-à-dire aller avec les ressources du Seigneur et non en comptant sur les nôtres qui s’épuisent vite, c’est cela compter sur la grâce de Dieu.

II – Comment obtenir la grâce de Dieu ?

1) Proverbes 3/3 « Que la fidélité et la loyauté ne t’abandonnent pas, attache-les à ton cou, écris-les sur la tablette de ton cœur. Tu trouveras ainsi grâce et bon sens aux yeux de Dieu et des humains. »

Avoir de la miséricorde et de la loyauté (vérité), c’est ne pas seulement parler mais mettre en pratique. C’est regarder au bien des autres et aider autant qu’on le peut. C’est vivre dans l’intégrité et la miséricorde qui nous fait trouver grâce.

Jacques 4/6 « Mais la grâce qu’il accorde est supérieure, puisqu’elle dit : Dieu résiste aux orgueilleux et il fait grâce aux humbles »

2) Psaumes 84/12 « Car le Seigneur Dieu est un soleil et un bouclier, le Seigneur donne la grâce et la gloire, il ne refuse aucun bien à ceux qui suivent la voie de l’intégrité »
3) Exode 33/11-18 « L’Éternel parlait avec Moïse face à face, comme un homme parle à son ami. Puis Moïse retournait au camp ; mais son jeune serviteur, Josué, fils de Nun, ne sortait pas du milieu de la tente. Moïse dit à l’Éternel : Voici, tu me dis : Fais monter ce peuple ! Et tu ne me fais pas connaître qui tu enverras avec moi. Cependant, tu as dit : Je te connais par ton nom, et tu as trouvé grâce à mes yeux. Maintenant, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître tes voies ; alors je te connaîtrai, et je trouverai encore grâce à tes yeux. Considère que cette nation est ton peuple. L’Éternel répondit : Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos. Moïse lui dit : Si tu ne marches pas toi-même avec nous, ne nous fais point partir d’ici. Comment sera-t-il donc certain que j’ai trouvé grâce à tes yeux, moi et ton peuple ? Ne sera-ce pas quand tu marcheras avec nous, et quand nous serons distingués, moi et ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre ? L’Éternel dit à Moïse : Je ferai ce que tu me demandes, car tu as trouvé grâce à mes yeux, et je te connais par ton nom. Moïse dit : Fais-moi voir ta gloire ! » Devenir l’ami de Dieu lui permet de nous accompagner, de trouver grâce à ses yeux et cette grâce nous procure un repos de l’âme qui sinon nous fait défaut.

Conclusion : « le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie » (Psaumes 23/6)