L’ADORATION, ACTE DE SOUMISSION A DIEU

adorateur3

Adorer le Seigneur implique aussi en lui-même un acte volontaire de soumission à Dieu, tout comme la reconnaissance de son absolue seigneurie sur toutes choses y compris sur nos vies. En l’adorant ainsi, nous nous lui abandonnons notre volonté et nos désirs, de tout notre être.

De même, nous lui cédons volontairement le trône de notre cœur pour qu’il soit Celui qui règne (réellement et littéralement) dans et sur nos vies. A cause de cela, l’&adoration du Seigneur doit être faite dans une attitude d’humilité véritable.

 mains

Une rencontre dans l’adoration avec notre Dieu implique encore davantage : une humiliation réelle de notre part, Là où le “Moi” disparaît et reste réduit à rien puisque nous reconnaissons en l’adorant sa seigneurie et sa majesté divine.

Dans l’adoration, nous capitulons et nous nous soumettons dans l’obéissance de tout notre être à Dieu : corps, âme et esprit. Et plus encore qu’un acte de soumission, l’adoration à Dieu est un acte d’abandon de nous-mêmes au Seigneur.

Pour cette raison notre ego et notre orgueil humains crucifiés avec notre être entier répandu devant ses pieds dans l’adoration (tout comme Marie quand elle a répandu son parfum devant le Maître), c’est là que se produit une rencontre sans obstacles entre nous et Dieu.

Dieu parvient ainsi à se réunir avec ses enfants, dans l’adoration et c’est là que Dieu vient nous parler. Souvenons-nous que Dieu est attentif à celui qui est simple et humble de cœur.

Toutes ces choses, c’est moi qui les ai faites et ainsi elles sont venues à l’existence, l’Eternel le déclare. Voici sur qui je porterai un regard favorable : sur celui qui est humilié, et qui a l’esprit abattu, sur celui qui respecte ma parole.” (Es 66/2)

Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel.” (Rom 12/1)