La prière de Paul pour les Colossiens

Intro : Nous avons vu que Paul a écrit l’épître aux Colossiens suite aux fausses doctrines… et montrer la suffisance de Christ.

« Aussi, depuis le jour où nous avons entendu parler de vous, nous aussi, nous ne cessons de prier Dieu pour vous. Nous lui demandons qu’il vous fasse connaître pleinement sa volonté, en vous donnant, par le Saint-Esprit, une entière sagesse et un parfait discernement. Ainsi vous pourrez avoir une conduite digne du Seigneur et qui lui plaise à tous égards. Car vous porterez comme fruit toutes sortes d’œuvres bonnes et vous ferez des progrès dans la connaissance de Dieu. Dieu vous fortifiera pleinement à la mesure de sa puissance glorieuse, pour que vous puissiez tout supporter et persévérer jusqu’au bout – et cela avec joie. » (Col 1/9-11)

I – La prière les uns pour les autres, notre grande priorité

Paul montre ici le caractère indispensable de la prière qui peut apporter des bienfaits à quelqu’un même à distance simplement parce qu’on demande à Dieu quelque chose pour quelqu’un. Nous sommes incités ici à prier les uns pour les autres.

Alors qu’il y en a qui chassent des démons toute la journée dans leurs prières pour conjurer ce qu’ils n’aiment pas voir pulluler dans le monde, que nous enseigne la Bible à travers Paul ? Qu’il nous faut prier pour les autres croyants, c’est plus important encore et plus particulier.

Le mal ne peut reculer que par l’évangélisation avec la prière et pas la prière sans évangélisation car c’est la Parole qui énonce la vérité et le Saint-Esprit convainc les gens avec la vérité de la Parole.

Certains diront : l’Eglise en général va mal, eh bien prie pour l’Eglise en général, pour ton église locale, pour tes pasteurs, conducteurs spirituels, tes frères et sœurs…

Eph 6/18 : « En toutes circonstances, faites toutes sortes de prières et de requêtes sous la conduite de l’Esprit. Faites-le avec vigilance et constance, et intercédez pour tous ceux qui appartiennent à Dieu, »

Héb 13/18 « Continuez à prier pour nous ! Car nous sommes convaincus d’avoir une bonne conscience, puisque nous sommes résolus à bien nous conduire en toute occasion. »

C’est notre grande priorité : prier les uns pour les autres, c’est notre rôle de sacrificateurs.

Gen 20/17 « Abraham pria Dieu, et Dieu guérit Abimélek ainsi que sa femme et ses servantes, et elles purent de nouveau avoir des enfants. »

II Sam 24/17,25 « En voyant l’ange qui frappait le peuple, David pria en disant : – Voici : c’est moi seul qui ai péché, c’est moi, le berger, qui ai commis une faute, mais ce pauvre troupeau, qu’a-t-il fait de mal ? Frappe-moi donc plutôt, ainsi que ma famille…Il bâtit là un autel à l’Eternel et y offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. Ainsi l’Eternel se laissa fléchir en faveur du pays, et la plaie fut détournée d’Israël. »

I Chron 29/18-19 « O Eternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, nos pères, conserve pour toujours dans le cœur de ton peuple ces dispositions, ces pensées, et maintiens fermement leur cœur tourné vers toi ! A mon fils Salomon donne un cœur sans partage afin qu’il obéisse à tes commandements, tes ordonnances et tes lois, et les applique tous, et qu’il bâtisse le palais en vue duquel j’ai fait tous ces préparatifs. »

Paul ne priait pas pour chasser des démons hors des Galates mais pour que Christ soit formé en eux : « Mes enfants, pour l’enfantement desquels je travaille de nouveau jusqu’à ce que Christ ait été formé en vous » Gal 4/19 Il y a une intelligence spi dans les prières de Paul et prier pour le développement spirituel de tes frères et sœurs est plus intelligent que de chasser des démons à tort et à travers. La prière est essentielle en vue de la maturité des chrétiens et leur perfectionnement en Christ.

Dieu a donné différents ministères à l’Eglise, pour le perfectionnement des saints. Comment ? Par l’enseignement des Ecritures avec les différents styles de ministère. Nous pouvons prier beaucoup et ne jamais changer car pour changer, il faut connaître la volonté de Dieu concernant notre changement et elle se trouve enseignée dans la Parole de Dieu, qu’il nous faut étudier et méditer au-delà du petit feuillet qu’on lit dans les WC et qu’on jette ensuite en tirant la chasse d’eau.

« Car toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu.  Ainsi, l’homme de Dieu se trouve parfaitement préparé et équipé pour accomplir toute œuvre bonne. » (2 Tim 3/16-17)

Epaphras, le pasteur de Colosses, priait pour que les chrétiens tiennent fermes : “Epaphras, qui est aussi l’un des vôtres, vous envoie également ses salutations. En serviteur de Jésus-Christ, il combat sans cesse pour vous dans ses prières, pour que vous teniez bon, comme des adultes dans la foi, prêts à accomplir pleinement la volonté de Dieu. » (Col 4/12)

II – La prière de Paul pour un groupe de gens : ceux qui vont bien et font des progrès

Nous passons beaucoup de temps à prier pour des gens qui ont des problèmes et surtout des problèmes liés à leur désobéissance à la Parole de Dieu. Paul prenait du temps pour prier pour un groupe qui allait bien et faisait des progrès. Il avait reçu un bon rapport d’Epaphras venu le visiter alors qu’il était prisonnier à Rome, un bon rapport même si un danger de menace d’hérésie avait aussi cours. Mais il dit qu’il a entendu parler de leur foi, espérance, amour. Et que depuis ce jour, il prie pour eux !

A nous, cela nous paraîtrait inutile de prier pour des gens qui vont bien. Pourtant, ils sont la cible principale de l’ennemi puisque les autres sont HS et ce sont ceux qui lui résistent le plus. Cherchez-vous encore un sujet de prière ? Nous prions seulement pour ceux qui ont des tas de problèmes bien souvent liés à leur désobéissance mais qu’en est-il des autres ?

Même s’il ne faut pas exclure de prier pour les gens qui ont des problèmes, Paul n’avait pas la même direction dans a vie de prière. Il priait sans cesse pour les gens qui obéissaient et faisaient des progrès, c’était sa priorité.

III – Le contenu de la prière de Paul : la connaissance de la volonté de Dieu

Qu’ils soient remplis de la connaissance de la Volonté de Dieu.

Remplis : on peut connaître quelque chose ou quelqu’un sans en être rempli. Beaucoup de chrétiens connaissent la Bible mais ne la mettent pas en pratique et désobéissent, ils n’en sont pas remplis, c’est-à-dire qu’elle ne les gouverne pas, ce sont eux qui tiennent les commandes, leur chair, pas la Parole.

Le mot grec est Pleroo = rempli jusqu’à ce que ce soit complet (image du réservoir, faire le plein).

Il y a aussi l’idée de l’absence de quoi que ce soit d’autre. 1 verre de lait = 1 verre de lait, rien d’autre. Paul priait donc pour l’élimination progressive des imperfections et de tout ce qui n’est pas de la Volonté de Dieu dans la vie des Colossiens.

Jean 16/6 « Mais parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre cœur. »

Etre rempli = être saturé, dominé, sous le contrôle total de…

Cette connaissance, Dieu voulait que les Colossiens en soient remplis, pas seulement un peu. Dieu veut que le Corps de Christ ait de la connaissance, pas seulement des émotions qui vont et viennent.

« En effet, vous avez été comblés en lui dans tous les domaines, en particulier celui de la parole et celui de la connaissance » (1Cor 1/5)

« En lui se trouvent cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. » (Col 2/3)

« Et voici ce que je demande dans mes prières : c’est que votre amour gagne de plus en plus en pleine connaissance et en parfait discernement pour que vous puissiez discerner ce qui est important. Ainsi vous serez purs et irréprochables au jour du Christ, où vous paraîtrez devant lui chargés d’œuvres justes, ce fruit que Jésus-Christ aura produit en vous, à la gloire et à la louange de Dieu. » (Col 1/9-11)

« Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle. Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut : ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait. » (Rom 12/2)

Mieux vaut le pauvre qui marche dans son intégrité, que celui qui est pervers de lèvres et qui est un sot. De même, le manque de connaissance dans une âme n’est pas une bonne chose, et celui qui se hâte de ses pieds bronche. Prov 19/1-2

Mon peuple est détruit, faute de connaissance ; car toi, tu as rejeté la connaissance, et je te rejetterai afin que tu n’exerces plus la sacrificature devant moi. Car tu as oublié la loi de ton Dieu, et moi j’oublierai tes fils. Osée 4/6

Ce que les Colossiens et nous avons besoin : de la perception spirituelle afin de ne pas être victime d’un faux système de pensée qui peut dévitaliser notre marche chrétienne et nous emporter comme des enfants ballotés à tous vents de doctrine.

Nous devons gagner en epignosis = pleine et profonde connaissance de la Volonté de Dieu.

C’était le centre de la vie de Jésus : je suis venu faire la Volonté du Père, ma nourriture est de faire la Volonté de Dieu, ta volonté soit faite…

Sa volonté se trouve dans Sa Parole : salut, sanctification, obéissance… Comme ce qui est dans un ordi, c’est ce qui en sort. La Connaissance de la Volonté de Dieu, si nous en sommes remplis (Ecriture), nous allons agir dans la vie avec un comportement adéquat, qui correspond.

« en toute sagesse » sophia = capacité à discerner et dégager des principes dans l’Ecriture pour permettre à Dieu de nous révéler des vérités jusqu’à ce qu’elles fassent partie intégrante de nous et nous changent

« intelligence spirituelle » sunesis  permet de saisir les vérités connues et de les appliquer

N’oublions pas qu’Eve fut corrompu dans son innocence et sa pureté par les insinuations du Serpent mettant le doute sur la Parole de Dieu, faisant croire à Eve que Dieu ne disait pas tout à ses créatures et qu’il voulait les priver de liberté et de certaines choses, omettant de dire quelle avait été la conséquence de sa désobéissance à lui : sa chute de très haut !

Attention à ne pas placer nos raisonnements à la place de la Parole de Dieu car au commencement est toujours le verbe !

Conclusion :

Car je leur rends témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu mais non selon la connaissance. Rom 10/2

On peut avoir du zèle et accomplir religieusement avec zèle son devoir du dimanche matin mais sans connaissance de la Volonté de Dieu.

Eph 1/17 Je demande que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père qui possède la gloire, vous donne, par son Esprit, sagesse et révélation, pour que vous le connaissiez

Attention : nos comportements indiquent où nous en sommes à ce sujet. Puérilité, aller dans tous les sens, courir partout, se plaindre de l’Eglise, des frères et sœurs, de ceci et de cela et ne plus voir la béance de notre cœur vide de connaissance alors qu’il devrait en être saturé et faire de nous quelqu’un qui connaît la Volonté de Dieu et la fait et vit ainsi plus heureux.