LA MUSIQUE DANS LE PLAN DE DIEU

musique

Les croyants ne doivent pas voir la musique uniquement comme une expression d’art ou comme une manière agréable et bonne de louer Dieu.

Au-delà de tout cela, la musique est en réalité une puissance, une énorme puissance que le Seigneur a créée et qui est capable d’affecter, d’agir et de changer l’environnement naturel et même l’environnement spirituel.

Définissons le but de la musique.

  1. Le but initial de la musique :

 Dans la musique, il y a un plan divin. Dieu a créé la musique pour sa louange et sa gloire. C’est là le but et la raison d’être primordiale de la musique. Tout autre usage de la musique n’est que fioriture.

Initialement, Dieu avait placé la musique uniquement dans les mains des êtres célestes. Au commencement des commencements, avant que l’humanité n’existe et même la terre et l’univers, les anges louaient Dieu dans les lieux élevés et lui se réjouissait de cette louange car évidemment, il a en a toujours été digne.

Louez l’Eternel ! Louez l’Eternel du haut des cieux ! Louez-le dans les lieux élevés ! Louez-le, vous tous ses anges ! Louez-le, vous toutes ses armées !” (Ps 148/1-2)

musique2

Dès que Dieu a créé ses armées célestes, en plus de leur avoir donné une belle voix, il a également placé entre leurs mains la manière de le louer avec de la musique et des instruments de musique. Dans plusieurs passages des Ecritures, sont mentionnés tant le chant que les instruments de musique utilisés dans les lieux élevés pour adorer Dieu. Même jusqu’à la fin des temps, nous voyons que des créatures célestes continueront à adorer et à rendre hommage au Roi des rois et Seigneur des seigneurs :

Et j’entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d’un grand tonnerre ; et la voix que j’entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes. Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n’est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.” (Apoc 14/2-3)

Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu. Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant : Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations !” (Apoc 15/2-3)

Depuis des temps immémoriaux donc, le but de la musique était de louer et d’adorer Dieu et cela s’est accompli dans le Ciel et continue de s’accomplir dans les lieux élevés. La musique a été, est et sera éternellement utilisée à cette fin.

  1. ECHEC AU PLAN DE DIEU POUR LA MUSIQUE :

chutelucifer

Tout fonctionnait très bien jusqu’à ce que Lucifer, par sa rébellion soit chassé du ciel et perde son privilège de participer avec tous les anges à l’adoration continuelle de Dieu. Une grande partie des anges a été entraînée avec lui et ils ont été condamnés pour toujours.

Dieu ne s’est pas pour autant trouvé sans armée céleste qui lui apporte la louange. La Parole de Dieu nous démontre dans plusieurs passages que ses anges, archanges, chérubins, séraphins, les êtres vivants et tout la multitude des hordes célestes ont toujours continué à le louer et à l’adorer, tant dans le ciel que sur la terre.

soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant : Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !” (Luc 2/13-14)

L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes ; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est l’Eternel des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire !” (Esaïe 6/1-3)

“Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient ! Quand les êtres vivants rendent gloire et honneur et actions de grâces à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, les vingt-quatre vieillards se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, et ils adorent celui qui vit aux siècles des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant: Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées.” (Apoc 4/8-11)

Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent.” (Apoc 5/8-14)

Nous voyons donc dans les passages cités que dans le ciel même, de la part des créatures célestes, une louange et une adoration continuelle à Dieu a toujours existé, existe et existera.

Plusieurs de ces versets mentionnent le chant et même certains instruments de musique comme partie de cette louange et adoration permanente à Dieu.

  1. LA MUSIQUE SANS DIEU :

Bien que Satan ait perdu le privilège qu’il avait de louer Dieu dans le ciel, il n’a pas oublié ses connaissances musicales et sans doute n’a-t-il pas non plus perdu ses capacités musicales. Plus encore, il connaît et domine la musique davantage que tout musicien humain.

rock

Aussi, le diable cherche constamment la manière de détourner et de tordre le plan divin de la musique, que Dieu a créé pour la louange et la gloire de son Nom. Le diable (profitant de la créativité que Dieu nous a donnée comme don aux êtres humains et en utilisant ses connaissances musicales), pousse les gens à faire de la musique un mobile pour exalter et adorer tout ce qu’il est possible d’adorer sauf Dieu qui l’a créée et à qui seul la gloire est due.

Il leur inspire toutes sortes de musiques tordues et sans vertu. C’est tout ce qu’il fait, tenter de pousser les gens au découragement, à la tristesse, la douleur, l’envie, la jalousie, la vengeance, la vanité, les querelles, les blasphèmes, l’idolâtre et il réveille tous types de passions effrénées et jusqu’à la dernière conséquence, la mort, au travers d’addictions, de la violence, des homicides, suicide, etc.

De toutes les manières possibles, le diable séduit les gens pour qu’ils utilisent la musique pour le mal jusqu’à même qu’ils l’adorent, lui.

On sait que beaucoup de chanteurs actuels connus dans le monde artistique international païen rendent un culte d’adoration, indirectement ou directement, au travers de leurs chansons, au diable. Parfois, c’est fait par le biais de messages subliminaux.

Les messages subliminaux sont des signaux envoyés subrepticement au subconscient, de manière telle que le récepteur ne s’en doute pas. Peu à peu, à cause de la répétition constante, ces messages passent au niveau du subconscient jusqu’à être ensuite acceptés par le conscient où ils peuvent être ensuite traduits finalement en modèles de conduite destructeurs.

Cette sorte de musique qui draine des messages subliminaux, préparés soigneusement pour ne pas être détectés clairement, ne proviennent pas de l’intellect humain seulement mais ils sont une “inspiration ou illumination” directe du diable lui-même, pour apporter la malédiction sur tous ceux qui se délectent à l’écouter.

  1. RACHETER LE PLAN DIVIN POUR LA MUSIQUE :

En réalité, des millions et des millions de personnes dans ce monde ne se doutent pas de ce que le but primordial de la musique est et doit être d’honorer Dieu. Elles ne se rendent pas non plus compte qu’elles usurpent ce qui est à lui, en mettant la musique au service de toute autre chose, quelle qu’elle soit et elles se soucient encore moins de rendre gloire au Seigneur, qui est la finalité pour laquelle la musique a été créée. Or, changer cela dépend de nous, les enfants de Dieu.

 Quand notre Dieu a créé l’être humain, il nous a donné le privilège d’être ceux qui peuvent lui rendre constamment l’adoration et la louange, ici-bas et au ciel avec les anges, pour l’éternité.

L’ennemi de nos âmes sait cela et nous envie cet office dont il a été dépouillé à cause de sa propre rébellion. Il n’a jamais été indispensable à Dieu qui peut lever des hordes à sa gloire.

Aussi, le diable essaie d’empêcher à tout prix que l’homme accomplisse ce plan d’exalter Dieu. En outre, il ne supporte pas qu’on donne gloire et honneur à Dieu au lieu que ce soit à lui car souvenons-nous qu’il a prétendu être semblable à Dieu et a voulu être l’objet de toute cette louange et de cette adoration.

Nous avons été créés pour adorer Dieu mais il est si beau et si rempli de tact qu’il ne nous y oblige pas ni même qu’on l’aime et qu’on lui obéisse ou qu’on le serve et il ne nous oblige pas non plus à le louer.

 Ce qu’il veut et recherche est une adoration volontaire en esprit et en vérité de notre part.

Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.” (Jean 4/23)

Agrée, ô Eternel ! les sentiments que ma bouche exprime, Et enseigne-moi tes lois !” (Ps 119/108)

Aussi, chaque fois que nous rendons gloire à Dieu, de manière volontaire et avec gratitude, cela remplit de joie et de plaisir notre Seigneur et cela entraîne la bénédiction sur nous.

musique3

Le diable a trompé l’humanité et, notamment, entre autres, quant au but de la musique, en lui retirant sa vraie vertu. Or, grâce à Dieu, des millions et des millions de croyants lavés par le sang de Jésus-Christ dans le monde entier rendent gloire et honneur à Dieu.

Aussi, unissons-nous dès maintenant et pour toute l’éternité aux voix des myriades de myriades d’êtres célestes qui toujours et continuellement rendent honneur et gloire au Seigneur (Apoc 15/16).

Bien qu’une grande partie de l’humanité ne comprenne pas l’immense privilège qui est que Dieu attende d’eux la louange, il nous revient à nous, ses enfants, de lui être reconnaissantes et de comprendre ce grand privilège et cette responsabilité que le Seigneur a déposé dans nos mains. Et il nous revient de faire entrer dans le plan de Dieu notre musique pour qu’elle soit à la louange de sa gloire.