LA BIBLE EST LA VERITE : QU’EST-CE QUE LA PAROLE DE DIEU ?

 

Nous avons vu 2 présuppositions théologiques : Dieu existe et la Bible est la vérité.

Etant donné que nous voulons étudier quelque chose qui dépasse notre compréhension (Dieu, Sa Personne et Ses œuvres), nous avons besoin d’une source d’information à son sujet et celle-ci doit être fiable. Si nous n’avons aucune source fiable d’information concernant la théologie, nos efforts pour l’étude de Dieu seront vains car nous allons analyser des mensonges, des erreurs et des fables. La réalité est que la Bible (l’Ecriture) est notre source fiable (100 % fiable) car elle est la Parole inspirée et préservée par Dieu lui-même.

Par cette étude de la doctrine de la Parole de Dieu, nous voulons atteindre deux buts :

  1. Nous voulons établir la Bible comme source d’information à 100 % fiable concernant la théologie (ce qui concerne Dieu et Ses œuvres).
  2. Nous voulons établir la Bible comme l’autorité finale.

La Bible est l’Ecriture et par conséquent, elle est la Parole de Dieu. C’est important car si nous ne croyons pas la Parole de Dieu, nous ne croyons pas Dieu ou bien si nous désobéissons à la Parole de Dieu, nous désobéissons à Dieu. En outre, si nous n’avons pas l’autorité finale de la Parole de Dieu (l’autorité Du “Ainsi parle l’Eternel”), nous finissons par devenir l’autorité finale de nos vies.

Chacun décide ce qu’il veut croire et à quoi il veut obéir. Cela s’appelle idolâtrie. C’est une violation des deux premiers des 10 commandements et c’est le désir le plus profond de notre ennemi, Satan. Il voulait (et veut encore) être comme Dieu !

Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations ! Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, J’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, A l’extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très-Haut.” (Es 14/12-14).

Ne pas vouloir accepter la Parole de Dieu en tant qu’autorité finale est le même mensonge que le diable a vendu à Eve quand il lui a dit qu’elle pourrait être comme Dieu (semblable au Très-Haut).

mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.” (Gen 3/5).

Sans une autorité finale, nous ne pouvons pas même connaître Dieu ni lui obéir car nous n’avons pas une source fiable d’information à Son sujet. Par conséquent, dans cette étude, nous allons établir le fait que la Bible est la vérité. Elle est la vérité car elle contient les paroles de Dieu et il est impossible qu’Il mente.

Sachant que la Bible contient les paroles de Dieu, elle est la Parole de Dieu. Sachant qu’elle est la Parole de Dieu, la Bible est notre autorité finale en toutes choses.

Il nous reste maintenant la tâche d’analyser les détails de cette vérité essentielle (et c’est ce que nous allons faire).

Cette étude de la Bible se divise en 3 parties et dans chacune d’entre elles, nous cherchons à répondre à une question-clé concernant l’Ecriture.

Dans cette première partie, nous allons répondre à cette question : Qu’est-ce que la Parole de Dieu ? Très souvent, nous utilisons cette expression “la Parole de Dieu” sans savoir exactement à quoi nous faisons allusion. Dans le sens plus général du terme, la “Parole de Dieu” veut dire “ce que Dieu dit” ou “le message de Dieu” mais qu’est-ce en réalité que la Parole de Dieu ?

Les deux autres questions de cette étude sont : qu’est-ce que l’Ecriture ? Et Comment est l’Ecriture ?

I – La Parole de Dieu est le discours (le verbe) de Dieu

Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde” (Héb 1/1-2).

Dieu a parlé, il a produit la “Parole de Dieu”, c’est ce qu’Il a dit – c’est Son discours.

(v 1) Il a parlé à plusieurs reprises et de différentes manières.

(v 2) Dieu, dernièrement, a parlé par le moyen de Son Fils, Jésus-Christ.

Quelles étaient ces “différentes manières” et comment nous devons comprendre ce que Dieu a dit par le moyen de Son Fils.

II – Quand il n’y avait pas d’homme pour l’entendre, Dieu a parlé et a ainsi établi le monde que nous connaissons.

Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.” (Gen 1/3).

C’est l’une des manières par lesquelles Dieu a parlé dans les temps passés. Nous voyons ici que la Parole de Dieu ne sert pas seulement à communiquer (Dieu avec ses créatures) mais aussi pour créer.

Avec Sa parole, il a tout créé. La Parole de Dieu (son discours, son verbe) crée, engendre et même régénère ce qui est mort.

III – Dieu a aussi parlé avec certaines personnes dans un autre temps par le moyen de visions et de songes.

La Parole de Dieu est parvenue à certaines personnes dans des visions et des songes, quand Dieu leur apparaissait tandis qu’ils dormaient ou qu’ils étaient “inconscients” (comme c’est arrivé à Pierre, qui a eu une extase et a vu la vision de la grande toile (Actes 10/10-16).

Et il dit : Ecoutez bien mes paroles ! Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète, c’est dans une vision que moi, l’Eternel, je me révélerai à lui, c’est dans un songe que je lui parlerai.” (Nombres 12/6).

Durant l’époque de Job (qui était contemporain d’Abraham), il semble que ce soit un mode de communication entre Dieu et les hommes assez commun.

Une parole est arrivée furtivement jusqu’à moi, Et mon oreille en a recueilli les sons légers. Au moment où les visions de la nuit agitent la pensée, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Je fus saisi de frayeur et d’épouvante, Et tous mes os tremblèrent. Un esprit passa près de moi … . Tous mes cheveux se hérissèrent … .Une figure d’un aspect inconnu était devant mes yeux, Et j’entendis une voix qui murmurait doucement: L’homme serait-il juste devant Dieu ? Serait-il pur devant celui qui l’a fait ?” (Job 4/12-17)

IV – Dieu a aussi parlé aux hommes en utilisant la bouche des hommes – de Ses prophètes

C’est le cas du prophète que Dieu envoyait avec un message à prêcher, annoncer ou enseigner à une personne ou plusieurs à la fois. Les exemples dans la Bible de ce type de révélation sont abondants, le fameux passage de l’appel de Jérémie s’avère d’ailleurs suffisant.

La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. Je répondis : Ah ! Seigneur Eternel ! Voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant. Et l’Eternel me dit : Ne dis pas : Je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t’enverrai, et tu diras tout ce que je t’ordonnerai. Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel. Puis l’Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l’Eternel me dit : Voici, je mets mes paroles dans ta bouche.” (Jér 1/4-9)

Dieu faisait parvenir Sa Parole au peuple par le moyen de bouches humaines et de manière verbale (parlée) ; puis, finalement, la Parole de Dieu est parvenue à sa forme écrite : la Bible.

Dieu a utilisé “les saints hommes” pour recueillir Sa parole sur “papier” (parchemin, papyrus, etc.) avec de l’encre.

Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ; sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière” (2 Pierre 1/19-20)

Quand Dieu en a fini d’écrire la Parole de Dieu, il n’a pas donné davantage de révélation depuis lors. Nous constatons cette vérité dans Hébreux 1/1-2.

Hébreux 1/1 dit que “autrefois” – avant le 1er siècle, période à laquelle a été écrite l’épître aux Hébreux (c’est-à-dire à l’époque de l’Ancien Testament), Dieu a parlé de différentes manières, comme nous venons de le voir.

En Hébreux ½, nous voyons que dans “ces derniers temps” (les jours du 1er siècle, après la première venue de Christ), Dieu a parlé par Son Fils, Jésus-Christ.

En disant cela, il nous fait comprendre que ce qu’il a dit par le moyen de Jésus-Christ est le point culminant du discours de Dieu pour nous. Nous devons en arriver à cette conclusion car la révélation par Jésus-Christ est la plus grande et la plus sublime de toute la révélation divine, c’est donc la révélation finale.

Aussi, sachant que la révélation par le Fils est la plus grande que Dieu ait à donner aux homes, il n’y en aura plus (Dieu n’ajoutera plus rien après la révélation par Son Fils car il a déjà donné ce qu’il y a de plus grand).

Cette révélation par le Fils de Dieu nous est venue d’abord par le moyen de la Personne de Jésus et aussi par Ses œuvres sur la terre. Nous voyons cette révélation dans les 4 Evangiles et dans la première partie du 1er chapitre d’Hébreux.

Ensuite, Jésus-Christ a terminé cette révélation de la Parole de Dieu par le moyen de Son Esprit.

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.” (Jean 16/12-15)

Nous voyons cette révélation dans les autres écrits du Nouveau Testament.

“Dans ces derniers temps” de la 1ère venue de christ (au 1er siècle, époque de rédaction d’Hébreux), Dieu a parlé pat Son Fils et quand il a terminé de parler par Lui, il a terminé de nous donner Sa Parole. Il nous a donné ce qu’il y a de plus grand et de plus important, alors il n’a plus rien à nous donner.

Par conséquent, personne ne doit ajouter à la Parole que Dieu a donné aux hommes car il a dit clairement qu’il n’en donnerait pas plus.

Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.” (Apoc 22/18-19).

Evidemment, l’avertissement d’Apoc 22/18-19 fait allusion au libre de l’Apocalypse lui-même mais vu qu’il vient au dernier chapitre du dernier livre écrit par le dernier apôtre (Jean, qui a survécu à tous les autres), il est totalement approprié d’appliquer ce passage à la totalité de l’Ecriture. Avec cet avertissement, Dieu ferme tant le livre de l’Apocalypse que le Livre de la Bible.

Dans Jean 16/12-15, Jésus a promis de donner plus de révélation de Sa Parole à Ses apôtres (“vous”, dans le contexte, fait référence aux 12 apôtres).

Hébreux 1/2 confirme cette révélation de la Parole par le Fils et le dernier écrit d’un apôtre qui a reçu la Parole du Seigneur Jésus-Christ était Apocalypse.

Nous ne devons pas attendre plus que l’Ecriture.

Selon Jude 3, la “foi” (l’ensemble des ” choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ“, Jude 17), a été donnée aux saints une fois pour toutes“. ” Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.” (Jude 3).

Il n’y a pas de “livres perdus” qui doivent faire partie de l’Ecriture. Il n’y a pas non plus de “nouvelles révélations” qui aient une égalité d’autorité avec la Bible. Ce que Dieu nous a donné dans l’Ecriture (qui se termine par les écrits des apôtres de notre Seigneur), c’est tout ce dont nous avons besoin. Nous ne devons pas attendre plus de révélation de Dieu car nous avons toute la Parole que Dieu veut que nous ayons dans la Bible – dans le Livre qui compte 66 livres qui s’appelle l’Ecriture.

Conclusion : En parvenant à cette conclusion, nous avons besoin de bien définir ce que Dieu veut dire avec la Parole “Ecriture” car comme nous venons de le voir, Il nous a donné Sa Parole dans l’Ecriture.

Si nous pouvons trouver l’Ecriture, nous trouverons aussi la Parole de Dieu. Et quand nous avons la Parole de Dieu (l’Ecriture), nous avons la source de la vérité concernant Dieu et Son œuvre, la source qui est aussi notre autorité finale (car c’est Dieu qui nous parle : Sa Parole). Aussi, nous verrons dans une autre étude une autre question-clé : Qu’est-ce que l’Ecriture ?