LA BIBLE EST LA VERITE : COMMENT EST L’ECRITURE ?

 

Il existe 5 attributs de l’Ecriture que nous devons comprendre si nous voulons voir la Bible comme Dieu la voit.

I – L’Ecriture (la Bible) est inerrante.

Innerante veut simplement dire “exempte d’erreur”. Il n’y a aucune erreur dans la Bible (pas une).

Chaque “erreur” ou contradiction qu’on voit dans la Bible est une erreur apparente car tout problème de ce type peut être résolu et s’expliquer par une étude sérieuse de la part d’un croyant humble.

L’inerrance de l’Ecriture implique la véracité de la Bible, qui dit toujours la vérité. Si la Bible (l’Ecriture) est réellement la Parole et les paroles de Dieu, elle doit être vraie et exempte d’erreur car Dieu est ainsi (et il est l’Auteur du Livre).

Si  la Parole de Dieu ne dit pas toujours la vérité, cela veut alors dire que Dieu non plus car la Bible est Sa Parole. Or, nous savons qu’il n’en est certes pas ainsi car Dieu n’est pas comme les hommes (” Tout homme est un menteur ! ” Ps 116/11) mais Lui, n’est pas menteur – Il dit toujours la vérité.

Il est impossible que Dieu mente, il est impossible qu’il dise quelque chose qui ne soit pas la vérité. ” Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ?” (Nombres 23/19)

lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point” (Tite 1/2)

afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée.” (Hébreux 6/18)

Etant donné que Dieu ne peut mentir, nous pouvons avoir confiance en Ses paroles, qui elles non plus ne mentent pas (elles sont véritables – elles disent toujours la vérité – et inerrante – elles ne contiennent pas d’erreurs).

Sachant que l’Ecriture est l’ensemble des paroles dites (et puis écrites) par Dieu, nous savons qu’elle ne contient aucun men songe car tel est Son Auteur. Il ne peut y avoir de fausseté de la Bible car il n’y a aucune fausseté en Dieu et la Bible est l’ensemble des paroles de Dieu.

Par conséquent, la Parole de Dieu – la Bible, l’Ecriture – est vraie et aucun mensonge (aucune erreur) ne procède de la vérité. ” Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.” (Jean 17/17)

Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu’aucun mensonge ne vient de la vérité.” (1 Jean 2/21)

Il n’y a pas d’erreurs dans l’Ecriture car le Livre de Dieu est inerrant (exempt d’erreur) et donc véritable (il dit toujours la vérité). Toute parole de Dieu (chacune des paroles de l’Ecriture) est pure, il n’y a pas une seule parole dans la Bible qui ne le soit pas.

Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge.” (Prov 30/5)

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.” (Matthieu 24/35)

La Bible est la vérité et sera toujours la vérité car elle est la Parole de Dieu. Sachant qu’il ne change pas, Sa Parole non plus. ” Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.” (Hébreux 13/8)

A toujours, ô Eternel ! Ta parole subsiste dans les cieux.” (Ps 119/89)

Ce qui était inerrant et véritable dans les originaux est encore inerrant et véritable dans les copies et traductions que nous pouvons avoir à notre disposition aujourd’hui car Dieu est celui qui préserve Sa Parole. Et il a préservé Ses paroles individuelles pures, sans erreur et sans corruption exactement comme il l’a promis dans le Psaume 12/5-7.

Si quelqu’un nie l’inerrance de la Bible (l’Ecriture), il a de sérieux problèmes.

Si Dieu ne peut pas même préserver un Livre de l’erreur, comment allons-nous croire qu’il puisse préserver des millions d’âmes parmi ceux qui se confient en Lui pour leur salut ? Quel est le plus facile : préserver un livre ou une âme ?

Si Dieu n’a pas préservé l’Ecriture en l’exemptant d’erreur, il n’a pas pu accomplir Ses promesses. S’il en est ainsi, on pourrait conclure qu’il est un menteur et pas le Dieu Omnipotent (car il  a dit qu’il préserverait Ses paroles et s’il ne l’a pas fait, il a failli – Ps 12/5-7 ; Matth 24/35).

Si dans la Bible il y a “quelques erreurs dues au processus de copie et de traduction” (comme le disent presque tous les érudits), où sont-elles ? Qui décide que c’est une erreur ou pas ? Et s’il y  a des erreurs “insignifiantes”, qui dit qu’il n’y en a pas non plus dans les doctrines les plus grandes et les plus importantes comme la justification, le salut et la résurrection ?

Si on nie l’inerrance de toute l’Ecriture, on va en venir à douter de ce que Dieu veut vraiment dire dans toute l’Ecriture (car on ne sait pas avec certitude si un passage est exempt d’erreurs). C’est exactement ce que Satan a fait avec Eve dans Genèse 3 quand il l’a fait douter de la certitude de la Parole de Dieu, douter d’une partie faisant douter de la totalité.

Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.” (Gen 3/4-5)

Si quelqu’un nie l’inerrance de la Bible (s’il dit qu’elle contient des erreurs), qui va être l’autorité finale de sa vie ? Lui-même ! Car lui-même décide de ce qui est une erreur et de ce qui est la vérité. Cela veut dire que l’homme établit les “règles du jeu”, pas Dieu.

C’est le grand problème avec cette mauvaise doctrine de l’inspiration et de l’inerrance de seulement les manuscrits originaux. Qui est l’autorité finale ? C’est l’érudit qui connaît l’hébreu et le grec et qui peut vous dire ce que la Parole de Dieu “dit vraiment” ?

La Bible appelle cela la doctrine des Nicolaïtes et Dieu l’a en abomination. ” Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi.” (Apoc 2/6)

De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes.” (Apoc 2/15)

Le mot “nicolaïte” vient de deux mots grecs – c’est une translittération, pas une traduction, d’un mot composé. D’abord, “nikao” veut dire “conquérir” et “laos” signifie laïc, c’est-à-dire le peuple, les gens du peuple, ceux qui ne sont pas du clergé.

Le mot composé veut donc dire conquérir les laïcs ou le laïcat – les gens comme tout le monde, le petit peuple.

La doctrine des nicolaïtes est l’établissement d’une classe sacerdotale au-dessus des “laïcs dans l’objectif de les gouverner et de les contrôler.

On rencontre facilement cette doctrine dans l’Eglise Catholique Romaine avec sa division nette entre les prêtres (le clergé, ceux qui “connaissent vraiment Dieu”) et les autres (le laïcat, ceux qui ne connaissent pas Dieu et dépendent des prêtres pour le connaître).

Cette doctrine néfaste s’est manifestée dans les églises non catholiques ces derniers siècles et prend la forme de l’érudition. Beaucoup veulent dire aujourd’hui que si l’on ne connaît pas les langues originales (grec et hébreu, avec parfois un peu d’araméen), on ne peut connaître Dieu. Les “laïcs” doivent donc dépendre des prêtres (les érudits qui, eux, connaissent l’hébreu et le grec) pour vraiment connaître Dieu et Sa Parole.

L’attribut suivant de l’Ecriture contredit complètement ce faux enseignement car la bible est claire. N’importe qui peut la comprendre car Dieu l’a préservé dans votre propre langue. Si quelqu’un connaît un peu de grec biblique ou d’hébreu biblique, c’est bien mais on ne peut trouver plus de vérité que quelqu’un qui ne parle que sa langue. Dieu a préservé Sa Parole et il l’a préservée dans notre propre langue.

Celui qui nie l’inerrance de la Bible dans les copies et les traductions est celui qui veut s’élever lui-même comme autorité finale car en fin de compte, c’est lui qui va nous dire ce qui est une erreur et ce qui ne l’est pas.

Dieu hait cela et il l’appelle “doctrine des nicolaïtes” pour souligner ce qu’elle est : un désir satanique de conquérir les gens du peuple tandis qu’on s’élève comme Dieu – comme l’autorité finale.

Finalement, c’est “tout ou rien”. Ou bien la Bible est la Parole de Dieu et donc elle est inerrante et véridique ou bien la Bible contient des erreurs et elle est comme n’importe quel livre sur terre.

Selon ce que la Bible dit et eu égard au fait qu’il n’y ait pas de preuve convaincante que la Bible contienne des erreurs, nous pouvons en conclure avec confiance que l’Ecriture est inerrante et véridique (elle ne contient pas d’erreur ni de contradiction).

Vous pouvez avoir confiance en la Bible que Dieu vous a donnée dans votre propre langue. ” Pour t’enseigner des choses sûres, des paroles vraies, Afin que tu répondes par des paroles vraies à celui qui t’envoie ?” (Prov 22/21)

 

 II – l’Ecriture (la Bible) est claire

Dans cet attribut de l’Ecriture, nous voyons encore que la doctrine des nicolaïtes est erronée. Il n’y a pas de divisions entre le clergé et le laïcat, entre ceux qui peuvent comprendre l’Ecriture et les autres non.

La Bible est claire, si claire que n’importe qui peut la comprendre. Que voulons-nous dire par clarté de la Bible ? Nous voulons dire que l’homme de la rue peut la comprendre s’il la lit dans un esprit d’humilité et un désir de connaître Dieu et de faire sa volonté.

Evidemment, il y a quelques choses qui sont difficiles à comprendre. Il doit en être ainsi car la Bible est le Livre de Dieu et il est éternel et infini. Evidemment, ce qu’Il a écrit va avoir les mêmes caractéristiques et donc nous n’allons pas tout comprendre.

Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine.” (2 Pi 3/15-16)

Cependant, Dieu ne nous a pas donné la provision pour croître dans ces domaines de difficulté. Il nous a donné l’Esprit-Saint et aussi l’église locale.

Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.” (Jean 16/13)

Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.” (1 Cor 2/13-14)

Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.” (2 Tim 2/2) Voir aussi Eph 45/11-12 et 2 Tim 3/16-17.

Toutefois, la grande majorité de la Bible (son message général et les principes éternels qui existent dans l’Ecriture) n’est pas difficile à comprendre. Ce que la Bible dit, elle le dit d’une manière claire et tous ceux qui veulent la comprendre le peuvent.

La clarté de la Bible se voit autant dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau.

Le Seigneur déclare que tous les israélites peuvent parler (converser) au sujet des paroles de Dieu. Ce n’est pas un thème réservé aux super-spirituels ou aux très intelligents ou ceux qui ont un doctorat de théologie. ” Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.” (Deut 6/6-7)

Les enfants, les jeunes, les agriculteurs, les bergers, les maîtresses de maison et les serviteurs pouvaient parler des paroles de Dieu dans n’importe quelle conversation normale dans le courant de n’importe quel jour. Et Dieu espérait qu’on le fasse !

La Bible est claire, elle n’est pas difficile à comprendre. Elle est aussi claire que tout autre thème de nos conversations actuelles.

Dans tout ce que Paul écrit (tant aux pasteurs (évêques) et diacres qu’aux autres saints), il affirme que tous peuvent comprendre tout ce qu’il écrit. ” Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres” (Phil 1/1)

Même l’homme simple (qui manque d’intelligence et d’un jugement sain, le sot) peut recevoir un bienfait et la bénédiction en lisant l’Ecriture. En effet, la Bible est si claire qu’elle dit que même le sot (le simple) peut la comprendre.

La loi de l’Eternel est parfaite, restaurant l’âme ; les témoignages de l’Eternel sont sûrs, rendant sages les sots.” (Ps 19/7)

La révélation de tes paroles éclaire, Elle donne de l’intelligence aux simples.” (Ps 119/130)

Ne croyez donc pas que vous êtes trop brute, trop sot ou insensé pour comprendre la Bible. Si vous la lisez avec persévérance et avec ordre (pas par hasard, terminez de livre avant d’en commencer un autre), tôt ou tard, vous comprendre certaines choses et vous grandirez dans votre connaissance de Dieu, de Ses œuvres et de Sa volonté pour votre vie.

Ne croyez pas non plus au mensonge selon lequel seuls les érudits peuvent comprendre ce que la Bible dit.

Souvenez-vous que le Livre de l’Apocalypse dit que Dieu hait ce type de doctrine (la doctrine des nicolaïtes).

Beaucoup aujourd’hui veulent se considérer comme les grands sages avec leurs doctorats et leur maniement des langues originales. On entend des choses comme “Le grec nous aide à comprendre ce que ce passage veut vraiment dire…Hélas, cette traduction n’est pas si bonne…Peut-être une meilleure traduction serait…”.

Oui, les traductions peuvent être améliorées mais il est évident que pour les choses essentielles de la Bible, Dieu a préservé sa Parole en permettant une bonne traduction de celle-ci dans notre langue. Les moyens modernes peuvent juste nous permettre d’améliorer la traduction de certains passages difficiles sujets à controverse.

Dieu donne la compréhension de l’Ecriture tant à l’homme de la rue (comme Pierre, un pêcheur sans lettres) qu’à l’érudit (comme Paul, le Pharisien avec son doctorat en théologie).

La Bible est claire et personne ne peut la comprendre sans avoir l’attitude correcte et la disposition que Dieu recherche. ” Toutes ces choses, ma main les a faites, Et toutes ont reçu l’existence, dit l’Eternel. Voici sur qui je porterai mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole.” (Es 66/2)

Pourquoi donc certains ne comprennent-ils pas l’Ecriture ?

Tout d’abord, beaucoup sont paresseux et ne veulent pas faire l’effort quotidien de la lire, de la sonder et de la méditer.

Quand il s’assiéra sur le trône de son royaume, il écrira pour lui, dans un livre, une copie de cette loi, qu’il prendra auprès des sacrificateurs, les Lévites. Il devra l’avoir avec lui et y lire tous les jours de sa vie, afin qu’il apprenne à craindre l’Eternel, son Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi et toutes ces ordonnances ; afin que son cœur ne s’élève point au-dessus de ses frères, et qu’il ne se détourne de ces commandements ni à droite ni à gauche ; afin qu’il prolonge ses jours dans son royaume, lui et ses enfants, au milieu d’Israël.” (Deut 17/18-20)

Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.” (Josué 1/8)

Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, Et qui la médite jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu’il fait lui réussit.” (Ps 1/1-3)

Combien j’aime ta loi ! Elle est tout le jour l’objet de ma méditation. Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, Car je les ai toujours avec moi. Je suis plus instruit que tous mes maîtres, Car tes préceptes sont l’objet de ma méditation.” (Ps 119/97-99)

Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.” (Actes 17/11)

C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ. Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ. Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus-Christ par l’Evangile, dont j’ai été fait ministre selon le don de la grâce de Dieu, qui m’a été accordée par l’efficacité de sa puissance.” (Eph 3/3-7)

Pourtant, parfois, nous ne pouvons pas comprendre encore certaines choses car il y en a d’autres que nous devons apprendre d’abord. ” J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.” (Jean 16/12)

La vie chrétienne est une vie de croissance constante et étant donné que nous devons toujours croître dans la connaissance du Seigneur (2Pi 3/18), il va toujours y avoir des choses qui ne seront pas claires mais qui plus tard (avec plus de connaissance et de compréhension des Ecritures) s’expliqueront sans aucun problème.

Parfois, la Bible n’est pas très claire car nous n’avons pas l’attitude d’humilité et de foi que nous devons avoir. Cela va toujours nous limiter dans ce que nous pouvons comprendre de l’Ecriture. ” Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes !” (Luc 24/25)

En outre, il y a certaines choses que Dieu nous donnera seulement si nous nous soumettons fidèlement à la structure du discipulat dans l’église locale.

Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.” (2 Tim 2/2).

La Bible ne sera pas non plus très claire pour ceux qui s’approchent d’elle avec une prédisposition erronée (une prédisposition de ce que l’on veut croire, malgré ce que dit l’Ecriture). ” Quelques-uns des anciens d’Israël vinrent auprès de moi et s’assirent devant moi. Et la parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: Fils de l’homme, ces gens-là portent leurs idoles dans leur cœur, et ils attachent les regards sur ce qui les a fait tomber dans l’iniquité. Me laisserai-je consulter par eux ? C’est pourquoi parle-leur, et dis-leur: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Tout homme de la maison d’Israël qui porte ses idoles dans son cœur, et qui attache les regards sur ce qui l’a fait tomber dans son iniquité, — s’il vient s’adresser au prophète, — moi, l’Eternel, je lui répondrai, malgré la multitude de ses idoles, afin de saisir dans leur propre cœur ceux de la maison d’Israël qui se sont éloignés de moi avec toutes leurs idoles.” (Ez 14/1-5)

Quelqu’un porte une idole dans son cœur quand il a déjà décidé ce qu’il veut croire et qu’il s’approche de Dieu (ou de la Bible) pour étayer sa propre croyance (non pour contrôler avec humilité ce que Dieu dit au sujet de telle chose).

Dieu répondra à ce type de personne selon ce qu’elle a déjà dans son cœur. Par exemple, ceux qui s’approchent de la Bible en y cherchant des erreurs et des contradictions, ils ne seront satisfaits avec aucune explication raisonnable car ce ne sont que des erreurs apparentes.

Dieu veut l’humilité dans nos cœurs – une saine crainte devant Lui et Sa Parole.

L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute.” (Prov 16/18)

De plus, de nombreuses personnes n’arrivent pas à une saine compréhension de la Bible car elles ne pratiquent pas une bonne herméneutique (principes d’étude de la Bible).

La manière dont nous étudions l’Ecriture influencera notre compréhension. Si nous ne l’étudions pas selon les bons principes de l’étude biblique, nous allons parvenir à des conclusions erronées.

Bien que la Bible soit claire, il y a des règles pour l’étudier et si on n’applique pas ces règles (principes pour l’étude de la Bible), on ne comprendra pas la Bible en dépit du fait qu’elle soit claire. Du fait qu’aujourd’hui, peu de gens enseignent encore une bonne herméneutique, de moins en moins comprennent la Bible.

La Bible est claire, elle n’est pas difficile à comprendre.

Si nous la lisons avec persévérance et un cœur humble et soumis, tôt ou tard, nous croîtrons dans notre compréhension de celle-ci. Nous n’avons pas besoin de diplômes de théologie ni d’une connaissance académique des langues originales pour comprendre l’Ecriture. Dieu parle français comme il parle hébreu et grec.

III – L’Ecriture (la Bible) est nécessaire

Avons-nous  vraiment besoin de la Bible pour connaître Dieu et savoir ce qu’Il veut que nous sachions ? Nous avons répondu en partie à cette question dans notre étude de l’existence de Dieu.

Il y a une certaine connaissance de Dieu (de son existence et de certains de ses attributs) que l’on peut comprendre sans la révélation spéciale  de l’Ecriture. Nous savons que Dieu existe. Nous savons qu’Il est grand, puissant et sage. Nous savons aussi qu’il est un Dieu de miséricorde et même de joie.

De même, par la Loi morale écrite dans nos cœurs et notre conscience qui rend témoignage à cette Loi, nous savons que nous sommes coupables devant Dieu.

Or, c’est tout ce que nous savons de Lui naturellement. Fondamentalement, sans la Bible, nous pouvons en savoir suffisamment pour nous rendre compte que nous sommes condamnés mais nous n’en savons pas assez pour être sauvés. Sans la Bible, nous connaissons les ” mais nous avons besoin de la Bible pour connaître la Bonne nouvelle de Christ Jésus et de la vie nouvelle en Lui.

Nous avons besoin de la Bible pour être sauvés. ” Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.  Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ? Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés ? Selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! Mais tous n’ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Esaïe dit-il: Seigneur, Qui a cru à notre prédication ?  Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.” (Rom 10/13-17)

Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé (v 13) mais on ne peut invoquer Son nom si on n’a jamais entendu parler de Lui (v 14) et pour entendre parler de Lui ? Quelqu’un doit prêcher (v 15).

C’est seulement par la Bible (v 17), la Parole de Dieu  que l’on peut ’exercer la foi dans le Seigneur Jésus-Christ pour être sauvé.

La foi qui sauve vient de l’écoute de la Parole de Dieu ; aussi, sans la Bible (notamment l’Evangile révélé dans la Bible), personne ne peut être sauvé. La Bible est nécessaire pour le salut.

Nous avons besoin de la Bible pour maintenir une bonne santé spirituelle. Si nous ne mangeons pas bien spirituellement, nous deviendrons faible spirituellement. L’Ecriture pour le croyant est comme sa nourriture spirituelle et est aussi nécessaire que la nourriture physique (voire plus !).

Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel.” (Deut 8/3)

Jérémie dit qu’il a dévorées les paroles de Dieu et que c’est pour cela qu’il avait la joie et l’allégresse dans son cœur. ” J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon cœur ; Car ton nom est invoqué sur moi, Eternel, Dieu des armées !” (Jérémie 15/16).

Job compare les paroles de Dieu à sa nourriture quotidienne. ” Je n’ai pas abandonné les commandements de ses lèvres ; J’ai fait plier ma volonté aux paroles de sa bouche.” (Job 23/12)

Pour le Psalmiste, les paroles de l’Ecriture étaient plus douces que le miel.  ” Que tes paroles sont douces à mon palais, Plus que le miel à ma bouche !” (Ps 119/103).

Sans la bonne et saine nourriture spirituelle de la Bible, nous ne croîtrons pas – nous ne jouirons pas d’une bonne santé spirituelle (nous serons malades !).

Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut” (1 Pi 2/2)

Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.” (Héb 5/13-14)

C’est pour cela qu’il y a tant d’exhortations extraordinaires dans la Bible à méditer chaque jour (Josué 1/8 ; Ps 1/1-3 ; Actes 17/11). C’est notre provision, notre vie et notre alimentation spirituelle.

La Bible est nécessaire pour conserver la bonne santé spirituelle et pour continuer à croître en  Christ.

Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.” (2 Tim 3/16-17)

Nous avons besoin de la Bible pour connaître la volonté de Dieu. Tous les êtres humains ont naturellement (au moyen de leur conscience) une certaine idée de la volonté de Dieu – de ce qu’il attend de nous.

Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont point la loi, une loi pour eux-mêmes ; ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour. C’est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Evangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes.” (Rom 2/14-16)

Or, ce type de connaissance n’est toujours fiable car elle n’est pas nette et parfois notre conscience peut être mal informée (avoir reçu une information erronée ou incomplète, parfois même notre conscience ne nous guide pas selon la parfaite et bonne volonté de Dieu).

La conscience est suffisante pour rendre témoignage de la Loi morale dans nos cœurs et ainsi, rendre témoignage aussi de notre culpabilité car nous l’avons violée.

Or, nous ne pouvons connaître avec certitude et exactitude la volonté de Dieu. C’est pour cela que nous avons besoin de la Bible.

”  Les choses cachées sont pour l’Eternel, notre Dieu; les choses révélées sont pour nous et nos enfants, à toujours, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.” (Deut 29/29)

Dans la Bible, nous voyons clairement (sur le papier avec l’encre) ce que Dieu veut et ce qu’il ne veut pas ; Avec l’Ecriture, il n’y a pas de doute quant à la volonté de Dieu pour nous. Evidemment, nous n’avons pas tous les détails du plan de Dieu pour nos vies (ce à quoi nous devons nous consacrer, où nous devons vivre, avec qui nous marier, etc.). Mais si nous suivons la volonté de Dieu clairement révélée dans l’Ecriture, Dieu nous guidera dans le plan qu’il a pour nos vies.

La Bible est nécessaire. Elle est nécessaire pour guider le pécheur vers le salut en Jésus-Christ. Elle est nécessaire pour croître spirituellement et conserver la bonne santé spirituelle. Elle est nécessaire aussi pour connaître avec certitude quelle est la volonté de Dieu.

Nous ne pourrions pas être sauvés et vivre comme Dieu le veut si nous n’avions pas l’Ecriture.

IV – L’Ecriture (la Bible) est suffisante

La Bible (l’ensemble des 66 livres de l’Ecriture) est-elle suffisante pour être et faire tout ce que Dieu veut ? Ou bien avons-nous besoin de quelque chose de plus que l’Ecriture (un autre livre, des visions, des songes, des expériences mystiques, des signes, une révélation directe, etc.) ?

Dieu dit que la Bible est suffisante.

L’Ecriture est suffisante pour parvenir à être et faire tout ce que Dieu veut. ” Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.” (1 Tim 2/3-4)

Nous avons vu en Rom 10/13-17 que l’Ecriture est suffisante pour amener au salut.

Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures.” (Jacques 1/18)

Puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.” (1 Pi 1/23)

Sachant que la Parole de Dieu est la vérité, elle suffisante pour amener à la connaissance de la vérité (à la connaissance de la Parole de Dieu).

Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.” (Jean 17/17)

L’objectif de Dieu pour tous les chrétiens est de nous rendre semblables à l’image de Christ – former Christ en nous (dans nôtre caractère et dans notre comportement). Cela veut dire que Dieu veut nous perfectionner jusqu’à ce que nous devenions comme l’Homme Parfait, Jésus-Christ.

Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.” (Rom 8/29)

Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous” (Gal 4/19)

Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ” ( Eph 4/11-13)

L’Ecriture est suffisante pour achever cette œuvre, nous n’avons besoin de rien de plus. La Bible est l’instrument que le Saint-Esprit utilise pour perfectionner les saints et Il n’a besoin de rien de plus que la Bible (car elle est suffisante).

Depuis ton enfance, en effet, tu connais les Saintes Ecritures ; elles peuvent te donner la vraie sagesse, qui conduit au salut par la foi en Jésus-Christ. Car toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu. Ainsi, l’homme de Dieu se trouve parfaitement préparé et équipé pour accomplir toute œuvre bonne.” (2 Tim 3/15-17 version Semeur)

De plus, Dieu nous donne tout ce qui appartient à la vie (la vie en Christ – la vie éternelle et celle pour notre marche actuellement sur cette terre) et à la piété (être come Dieu) par le moyen de la connaissance de Sa Personne. ” Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise…” (2 Pi 1/3-4)

Où trouvons-nous cette connaissance de Dieu qui nous soutient, pourvoit à tout ce dont nous avons besoin pour la vie et qui nous transforme dans la piété ? Dans l’Ecriture !

La Bible est suffisante, nous n’avons pas besoin de plus de révélation de Dieu (et à cause de cela, nous devons rechercher plus de révélation de Dieu dans sa Parole car Il nous la donnera puisqu’il a dit que l’Ecriture est suffisante. Aller donc chercher plus de révélation ailleurs, ce n’est pas croire Dieu, c’est l’appeler menteur.

Si nous voulons être perfectionnés en chemin, marcher selon la volonté de Dieu, nous devons marcher selon l’Ecriture.

Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, Qui marchent selon la loi de l’Eternel !” (Ps 119/1)

La Bible est suffisante pour nous guider sur tout le chemin de Dieu; Tout ce que Dieu requiert de nous se trouve dans l’Ecriture. SI nous marchons conformément à celle-ci, nous serons perfectionnés pendant la marche.

Ceux qui veulent ajouter plus de paroles ou de révélation à l’Ecriture se trompent bien. Parmi eux les Mormons avec leur Livre de Mormon et les autres sectes comme les Témoins de Jéhovah qui disent qu’ils ont des révélations de Dieu.

De plus, nous devons faire attention avec des choses du style “Dieu m’a dit” ou “j’ai eu un songe et Dieu me…” car avec  cela, beaucoup ajoutent une révélation extrabiblique à l’Ecriture.

Il est toujours mieux de dire “Dieu m’a dit dans l’Ecriture que…” et citer la Bible.

Dieu dit avec clarté que la Bible est suffisante pour que soyons et faisons tout ce qu’Il veut. Nous ne devons pas chercher plus de révélation, nous devons chercher à nous soumettre à la révélation que nous avons dans l’Ecriture car elle est notre autorité finale.

V – L’Ecriture (la Bible) est l’autorité finale.

Nous pouvons en effet avec tout ce que nous venons de voir conclure que la Bible, dans toutes ses parties, est la voix de Dieu parlant aux hommes.

L’autorité de la Bible réside donc dans le “Ainsi parle l’Eternel” pour toute l’humanité. Si nous désobéissons à l’Ecriture, c’est la même chose que désobéir à Dieu. Si nous ne croyons pas la Bible, c’est tout comme ne pas croire Dieu ;

Nous avons dans la Bible les paroles même de notre Seigneur – des paroles inspirées et préservées par Lui. Il n’y a aucun problème avec l’Ecriture car elle est inerrante, claire, nécessaire et suffisante. C’est nous qui avons un problème.

Il ne nous revient pas de remettre en question la Bible ni de la changer ou tenter de l’améliorer. Elle est l’autorité finale, pas nous. Elle doit nous remettre en question, nous changer et nous rendre meilleurs !

Notre tâche consiste donc à lire la Bible, la méditer pour qu’avec l’aide du Saint-Esprit, nous puissions la comprendre. Et si nous la comprenons, nous devons vivre conformément à elle.

L’Ecriture est la Parole de Dieu ; aussi, la Bible est notre autorité finale (c’est ce que Dieu nous dit).

CONCLUSION :

Nous comprenons que la Parole de Dieu est le discours (verbe) de Dieu. Autrefois, il a parlé de différentes manières puis il a finalement parlé par Son Fils, Jésus-Christ. Il a parlé par Son Fils durant son ministère terrestre et ensuite, il a fini de parler par Lui, en nous donnant les écrits des apôtres – les écrits qui allaient devenir les 27 livres du Nouveau Testament. Pour nous aujourd’hui la Bible (l’Ecriture dont nous disposons dans notre langue) est la Parole de Dieu et elle compte aussi les paroles de Dieu en son sein. C’est sa voix qui nous parle.

Cette Ecriture est inerrante (elle ne contient aucune erreur), claire (pas difficile à comprendre), nécessaire (si nous voulons connaître Dieu, être sauvé et croître en Christ), suffisante (nous n’avons besoin de plus de révélation de Dieu) et par conséquent elle est l’autorité finale.

La Bible est la vérité. Elle est notre source (100 % fiable) d’information sur la théologie, la Personne de Dieu et Ses œuvres. La seule chose qui nous manque est l’illumination de l’Ecriture.

L’homme qui n’a que ses facultés naturelles n’est pas en mesure de percevoir ce qui vient de l’Esprit de Dieu : il n’accepte pas ses dons et n’admet pas les vérités spirituelles ; elles sont, à ses yeux, « pure folie » et il est incapable de les comprendre. Pourquoi ? Parce que seul l’Esprit de Dieu permet de les discerner ; et c’est à la lumière de cet Esprit qu’elles demandent à être jugées.” (1 Cor 2/14 Parole Vivante)

Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme ?” (1 Cor 1/1-3)

Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.” (Héb 5/12-14)

Une des opérations principales de l’Esprit de Dieu dans notre époque est de nous enseigner la Parole. Il a été envoyé pour nous enseigner, nous guider dans toute la vérité. ” Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.” (Jean 16/13) voir Jean 14/26 aussi.

Puisque la Bible est la vérité, comprenons que l’Esprit est celui qui, finalement, nous donne l’illumination de ce que nous lisons dans les Ecritures.

Apprendre la théologie relève davantage de l’attitude que de l’aptitude.

C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints, je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints” (Eph 1/15-