LA BIBLE EST LA VERITE

2EME PRESUPPOSITION DE L’ETUDE DE LA THEOLOGIE

 

Nous avons vu  que, dans l’étude de la théologie, nous partions de 2 présuppositions :

  1. Dieu existe, la preuve en est abondante et il est l’objet de notre étude.
  2. La Bible est la vérité.

La Bible est en effet notre source fiable d’information au sujet de Dieu et elle est fiable cat elle est la Parole inspirée et préservée par Lui.

I – Qu’est-ce que la Parole de Dieu ?

La Parole de Dieu est le “verbe” de Dieu – c’est ce que Dieu dit.

Ce verbe ou message de Dieu est venu à l’homme de plusieurs manières.

Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde” (Héb 1/1-2)). Quelles étaient ces différentes manières de venir à nous ?

Dieu a parlé en d’autres temps par des visions et des songes. Cette manière de recevoir la Parole de Dieu est quelque chose que nous voyons dans l’Ancien Testament, notamment durant la première moitié de l’histoire biblique (de Job à Moïse).

De plus, Dieu a parlé par la bouche des hommes – Ses prophètes (comme dit Hébreux 1/1-2). On voit cela aussi dans l’Ancien Testament et un peu durant le Nouveau Testament, jusqu’à ce que toute l’Ecriture ait été achevée.

Finalement, la Parole de Dieu est parvenue sous sa forme écrite : la Bible.

Dieu a utilisé “les saints hommes” pour recueillir Sa Parole sur du papier avec de l’encre. ” Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ; sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.” (2 Pierre 1/19-21).

Jésus-Christ a promis de laisser à Ses Apôtres la révélation des écrits du Nouveau Testament. C’est exactement ce qu’il a fait : il a laissé la “foi” (l’ensemble de doctrines qui est notre “foi”, à savoir Ses paroles) aux Apôtres et prophètes.

Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.” (Jude 3)

Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ.” (Jude 17).

Une fois qu’il a donné cette “foi”, il n’a pas donné plus, c’est-à-dire qu’avec l’Apocalypse, Dieu a terminé de donner Sa Parole car Apocalypse est le dernier livre écrit par l’un des Apôtres du Seigneur. Il n’y a pas de livres perdus, il n’y a pas non plus de révélations nouvelles de la part de dieu aujourd’hui. Nous avons toute la Parole que Dieu veut que nous ayons dans la Bible – l’Ecriture.

Cela nous amène logiquement à une autre question.

II – Qu’est-ce que l’Ecriture ?

L’Ecriture est la Parole inspirée par Dieu. “sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu” (2 Pierre 1/21).

Le terme inspiration fait allusion au contrôle surnaturel de Dieu sur la création et la préservation des deux Testaments – l’Ecriture, la Bible.

L’inspiration fait référence à l’Esprit-Saint parlant par la bouche (ou plume) d’un être humain – les “saints hommes” qui sont devenus les auteurs humains de la Bible.

Avec cette définition biblique de l’inspiration, il est important de comprendre que Dieu n’a pas “possédé” les auteurs humains pour laisser Sa Parole de façon écrite. C’est évident quand nous observons les styles variés d’écriture dans les livres de la Bible (livres qui sont inspirés par Dieu).

Aussi, l’inspiration de l’Ecriture ne se réfère pas à un processus mécanique de Dieu dictant chaque parole de la Bible à un auteur humain (par la volonté de l’homme) mais venant de Dieu (faite par sa volonté). Dieu l’a inspirée et il la préserve.

L’Ecriture est la Parole préservée par Dieu.

Dans le Psaume 12, le Seigneur promet clairement de préserver deux choses : Son peuple et Ses paroles.

Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, Maintenant, dit l’Eternel, je me lève, J’apporte le salut à ceux contre qui l’on souffle. Les paroles de l’Eternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré. Toi, Eternel ! Tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais” (Ps 12/5-7).

Dieu préservera Son peuple (v 5) et aussi Ses paroles (v 6), c’est-à-dire qu’il les gardera à toujours (le peuple et ses paroles). Notez qu’il a promis de préserver Ses paroles pour toujours et pas seulement Sa Parole (comme si c’était un message général que Dieu préserve). Cette promesse de préservation divine trait des paroles individuelles de l’Ecriture.

Où pouvons-nous trouver cette Ecriture inspirée et préservée ? L’Ecriture est l’ensemble des copies et traductions de la Parole inspirée et préservée.

Dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ.  Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.” (2 Tim 3/15-17).

Ce texte dit que Timothée avait en sa possession, dès son enfance, une copie des Saintes Ecritures qui étaient inspirées de Dieu. Evidemment, il n’avait aucun manuscrit original mais des copies et des traductions de ceux-ci. C’est là une clé car notez bien ce que la Bible dit. Dieu appelle “Ecriture inspirée” les copies et traductions des originaux – copies et traductions qu’on peut lire dans notre propre langue.

C’est l’usage du terme “Ecriture” que nous voyions dans toute la Bible, dans les deux Testaments. L’Ecriture est quelque chose que l’on peut avoir en main et lire. Le texte de l’Ecriture que lisait le ministre de Candace en est un exemple : “Le passage de l’Ecriture qu’il lisait était celui-ci : Il a été mené comme une brebis à la boucherie ; Et, comme un agneau muet devant celui qui le tond, Il n’a point ouvert la bouche. Dans son humiliation, son jugement a été levé. Et sa postérité, qui la dépeindra ? Car sa vie a été retranchée de la terre. L’eunuque dit à Philippe: Je te prie, de qui le prophète parle-t-il ainsi ? Est-ce de lui-même, ou de quelque autre ? Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.” (Actes 8/32-35).

L’Ecriture est quelque chose que nous pouvons sonder (examiner, rechercher et vérifier avec soin) ; c’est donc quelque chose qu’on peut avoir, lire et étudier dans notre propre langue. “Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.” (Actes 17/11).

L’Ecriture est quelque chose qu’on peut expliquer et exposer. ” expliquant et exposant qu’il fallait que le Christ souffrît et qu’il ressuscitât d’entre les morts ;  et disant, que celui-ci, Jésus, que moi je vous annonce, est le Christ.” (Actes 17/3).

Qu’est-ce que l’Ecriture donc ?

– L’Ecriture est la Parole inspirée et préservée par Dieu – ce que Dieu lui-même dit sous forme écrite.

– L’Ecriture existe aujourd’hui dans les copies et traduction de l’original que l’on peut obtenir, avoir en main, lire, étudier et enseigner à d’autres.

III – Comment est l’Ecriture ?

L’Ecriture (la Bible) est inerrante. Innerante veut simplement dire “exempte d’erreur”. Il n’y a aucune erreur dans la Bible (pas une).

Par conséquent, on parle de véracité de la Bible, qui dit toujours la vérité.

Si la Bible (l’Ecriture) est vraiment la Parole et les paroles de Dieu, elle ne peut qu’être authentique et exempte d’erreur car Dieu est ainsi (et il est l’Auteur du Livre).

afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée.” (Héb 6/18)

Etant donné que Dieu ne peut mentir, nous pouvons nous confier dans ce qu’Il dit – sans Sa Parole et dans ses paroles. La Bible (l’Ecriture) est la vérité et aucun mensonge (aucune erreur) ne procède de la vérité.

En outre, comprenons que ce qui était innerant et authentique dans les originaux est encore inerrant et authentique dans les copies et traductions que nous pouvons avoir aujourd’hui dans notre propre langue car Dieu préserve Sa Parole.

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.” (Matth 24/35).

Vous pouvez vous fier à la Bible que Dieu vous a donnée dans votre propre langue.

L’Ecriture (la Bible) est claire.

Que voulons-nous dire pat clarté de la Bible ? Nous voulons dire que Monsieur tout le monde peut la comprendre s’il la lit avec un esprit d’humilité et un désir de connaître Dieu et faire sa volonté.

Evidemment, il y a aussi des choses qui sont difficiles à comprendre mais la majeure partie de la Bible (son message général et les principes éternels contenus dans les Ecritures) est claire.

Elle n’est pas difficile à comprendre. Ce que la Bible dit, elle le dit d’une manière claire et tous ceux qui veulent la comprendre le peuvent.  Cette clarté se retrouve dans toute l’Ecriture.

Prenons par exemple Deutéronome. “Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.” (Deut 6/6-7)

Dieu dit que tous les israélites pouvaient parler (converser) au sujet des paroles de Dieu. Ce n’est pas un thème uniquement pout les super-spirituels avec leur doctorat en théologie.

Les enfants, les jeunes, les agriculteurs, les bergers, les maîtresses de maison et les serviteurs pouvaient comprendre la Parole de Dieu autant qu’ils pouvaient en parler dans n’importe quelle conversation.

La Bible est claire, elle n’est pas difficile à comprendre. Si nous la lisons avec persévérance et avec un cœur humble et soumis, tôt ou tard, nous grandirons dans notre compréhension de celle-ci.

Nous n’avons pas besoin de diplômes de théologie ni d’une connaissance académique des langues originales pour comprendre l’Ecriture. Dieu parle autant français que grec et hébreu.

L’Ecriture (la Bible) est suffisante.

L’Ecriture est suffisante pour que nous parvenions à être et à faire tout ce que Dieu veut. Il veut que nous soyons comme Christ (l’homme parfait) en caractère et en conduite.

” Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ” (Eph 4/11-13).

L’Ecriture est suffisante pour mener à bien cette œuvre, nous n’avons pas besoin de plus. “dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ.  Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.” (2 Tim 3/15-17).

La Bible est l’instrument que le Saint-Esprit utilise pour perfectionner les saints et Il n’a besoin de rien d’autre que la Bible (car elle est suffisante).

Nous ne devons pas rechercher plus de révélation ou d’expériences mystiques, nous devons chercher à nous soumettre à la révélation que nous avons dans l’Ecriture car elle est suffisante.

L’Ecriture (la Bible) est l’autorité finale.

Nous savons que la Bible est la voix de Dieu parlant aux hommes. Si nous désobéissons à l’Ecriture, c’est la même chose que désobéir à Dieu.

Si nous ne croyons pas en la Bible, c’est pareil que de ne pas croire en Dieu.

Nous avons dans la Bible les paroles de notre Seigneur – Ses paroles inspirées et préservées.

Il n’y a aucun problème avec l’Ecriture car elle inerrante, claire et suffisante. Le problème vient de nous. Nous n’avons pas à remettre en question, changer ou essayer d’améliorer la Bible. Elle est l’autorité finale, pas nous ! Elle doit nous remettre en question, nous changer et nous rendre meilleurs.

Notre tâche est donc de lire la Bible, de la méditer afin qu’avec l’aide du Saint-Esprit, nous puissions la comprendre. Et si nous la comprenons, nous pouvons vivre en conformité avec elle.

L’Ecriture est la Parole de Dieu et c’est pour cela qu’elle notre autorité finale – c’est ce que Dieu dit.

Conclusion : La Bible est la vérité. Elle est notre source (100 % fiable) d’information au sujet de la théologie – la Personne de Dieu et Ses œuvres.

Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.” (Jean 17/17).

Toutefois, nous ne comprendrons pas la Bible si nous ne voulons pas nous soumettre au Seigneur et faire ce qu’Il veut car finalement, c’est le Saint-Esprit de Dieu qui nous enseigne (pas notre propre intellect).

Aussi, avec humilité et crainte, approchons-nous avec confiance de Dieu pour étudier la théologie (la Personne de notre Créateur et aussi Ses œuvres) et attendons-nous à ce que la vérité nous sanctifie.