Faire partie d’une église est-il important ?

Dans 1 Cor 12, Paul compare les disciples du Christ à un corps – le corps de Christ. Chaque chrétien est une partie de ce corps.

Or vous, vous constituez ensemble un corps qui appartient au Christ, et chacun de vous en particulier en est un membre.” (1 Cor 12/27).

Chaque partie a besoin des autres : ” C’est pourquoi l’œil ne saurait dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi », ni la tête aux pieds : « Je peux très bien me passer de vous. ” (12/21) et chaque partie devrait être concernée par les autres : ” Il voulait par-là éviter toute division dans le corps et faire que chacun des membres ait le même souci des autres. Un Membre souffre-t-il ? Tous les autres souffrent avec lui. Un membre est-il à l’honneur ? Tous les autres partagent sa joie.” (12/25-26).

En outre, aucune partie du corps – aucun membre de l’Eglise – ne peut prétendre être une unité auto-suffisante :

Si le pied disait : « Puisque je ne suis pas une main, je ne fais pas partie du corps », n’en ferait-il pas partie pour autant ? Et si l’oreille se mettait à dire : « Puisque je ne suis pas un œil, je ne fais pas partie du corps », cesserait-elle d’en faire partie pour autant ?” (12/15-16).

Parce que l’église locale est la méthode que Dieu a choisie pour nous afin d’être unis ensemble et de vivre comme un corps cohérent, aller à l’église est très important.

Bien que tous les chrétiens composent l’Eglise universelle, Dieu utilise de plus petites églises locales de façon très particulière, de façon importante. L’église locale est le lieu où nous apprenons :

– ce qui concerne Dieu :

Dès lors, ils s’attachaient à écouter assidûment l’enseignement des apôtres, à vivre en communion les uns avec les autres, à rompre le pain et à prier ensemble.” (Actes 2/42).

– C’est aussi la manière dont nous nous édifions ensemble à travers l’encouragement :

Mais encouragez-vous les uns les autres, jour après jour, aussi longtemps qu’on peut dire aujourd’hui, afin qu’aucun d’entre vous ne se laisse tromper par le péché et ne s’endurcisse.” (Hébreux 3/13),

– à travers l’exhortation : ” Et veillons les uns sur les autres pour nous encourager mutuellement à l’amour et à la pratique du bien.” (Héb 10/24)

– à travers le service :

Oui, mes frères, vous avez été appelés à la liberté. Seulement, ne faites pas de cette liberté un prétexte pour vivre comme des hommes livrés à eux-mêmes. Au contraire, par amour, mettez-vous au service les uns des autres.” (Gal 5/13)

– à travers l’honneur :

Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques.” (Rom 12/10)

– à travers la compassion :

Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.” (Eph 4/32)

Aller à l’église n’est pas une exigence ni un devoir. Nous n’allons pas à l’église pour être sauvé. Mais se tenir loin de l’église est dangereux. Quand nous évitons les autres croyants et rejetons leur encouragement, le monde peut influencer nos croyances et nos pensées plus que la Parole.

N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.” (Héb 10/25)

Dans l’église, en effet, Dieu a pourvu à des gens qui peuvent nous rappeler Qui Il est et combien Il nous aime.

Frères, j’ai personnellement la conviction que vous êtes pleins de bonté, remplis de toute la connaissance, et tout à fait capables, par conséquent, de vous conseiller les uns les autres.” (Rom 15/14).

Plus important, nous pouvons grandir dans l’amour pour Dieu et les autres.

Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour se manifeste pleinement parmi nous.” (1 Jean 4/12)