Passage clé : Genèse 12

 

 

UN APPEL…
Certainement Abram se trouvait à l’aise avec sa famille et ses tentes à Haran, jusqu’au jour où Dieu l’a appelé. Et quand Dieu appelle, nous ne pouvons pas jouer les distraits.

Quelles étaient les 3 choses qu’Abraham devait abandonner s’il voulait prendre au sérieux l’appel de Dieu (v 1) ?

Et quel était le but de Dieu en l’appelant ? (v 2-3)

Je ferai de toi l’ancêtre d’une grande nation ; je te bénirai, je ferai de toi un homme important et tu deviendras une source de bénédiction pour d’autres. Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui t’outrageront. Tous les peuples de la terre seront bénis à travers toi. »

Attention, Dieu n’appelle jamais quelqu’un pour lui faire perdre son temps. Quand Il appelle, c’est toujours avec un objectif.

D’abord, Dieu t’a appelé pour que tu sois sauvé, pour sue tu reçoives la vie éternelle et le pardon de tes péchés. Pour que tu aies une relation personnelle avec Jésus.

Mais à partir de maintenant, Il t’appelle pour que tu t’engages intensément avec sa vie et avec Son Royaume. Et en retour de ton engagement, Il te promet de te bénir dans tous les domaines de ta vie.

Dieu t’appelle, ne joue pas au distrait !

UNE REPONSE…
Tout n’a pas été agréable pour Abram car il n’a pas complètement obéi aux indications de Dieu.

Quelle fut cette exception ? (12/4-5)

« Abram partit donc comme l’Eternel le lui avait demandé, et Loth s’en alla avec lui. Abram avait soixante-quinze ans quand il quitta Haran.  Il emmena Saraï, sa femme, son neveu Loth, les biens et les serviteurs qu’ils avaient acquis à Haran, et ils se mirent en route pour aller au pays de Canaan.  »

Dans les chapitres suivants, on voir comment cette décision peu judicieuse lui a entraîné bien des problèmes.

UN AUTEL…
Abram l’obéissant continue son voyage et de nouveau, Dieu se présente à lui et lui explique davantage de choses. Que fait alors Abram ? (12/6-7)

« Abram traversa le pays jusqu’à un lieu appelé Sichem, jusqu’au chêne de Moré. A cette époque-là, les Cananéens habitaient le pays.  L’Eternel apparut à Abram et lui dit : – Je donnerai ce pays à ta descendance. Abram érigea là un autel à l’Eternel qui lui était apparu. »

Oui, il érige un autel.

L’autel est un symbole de communion. Tu ériges un autel à chaque fois que tu t’humilies devant Dieu, chaque fois que tu l’adores, chaque fois que tu le recherches dans la prière, chaque fois que tu pries pour les autres.

L’autel est un symbole de sacrifice. Dieu te demande quelque chose. Dieu est en train de te demander quelque chose. Il y a quelque chose ou quelqu’un à qui ou à quoi tu dois renoncer car cela affecte négativement ta vie.

L’autel est un symbole d’adoration. Tu proclames ta louange et ton adoration. Tu t’inclines devant Dieu, tu te prosternes devant Sa présence et tu reconnais que tout ce que tues et ce qui est à toi est pour Lui ! C’est par l’effet de l’amour dont il t’aime, par son pardon, par sa patience et par ses soins. Tu t’abandonnes devant Dieu par amour. Et tu ériges ton autel.

Mais il y a plus. Où Abraham installe-t-il sa tente et que fait-il ? (V 8)

« Puis il leva son camp pour se rendre dans la région montagneuse à l’est de Béthel ; il établit son campement entre Béthel, à l’ouest, et Aï, à l’est. Il y construisit un autre autel à l’Eternel et le pria. »

Savais-tu que Béth-el signifie “Maison de Dieu” et qu’Aï signifie « ruine » ?

Abram s’est installé dans les deux endroits ¡ Si ses décisions étaient correctes, il allait à “la Maison de Dieu” mais si ses décisions étaient erronées, elles le conduiraient vers la « ruine ». Vers quelle direction vas-tu ?

UN ABANDON…
Dieu a appelé Abram pour le bénir et le multiplier. En retour, il devait :

  • Abandonner sa terre où l’on pratiquait le culte d’adoration à la lune.
  • Quitter sa parenté : ils se sont tous assis à Haran pour continuer la pratique de ce culte.
  • Et quitter la maison de son père : car Dieu voulait commencer quelque chose d’exclusivement nouveau avec lui et son épouse.

 

Penses-en toi-même. Pense à tes amitiés, les amusements, les sentiments, les projets d’avenir, les péchés, la musique, les hobbys, la TV, les jeux vidéo, les conversations, les vices, le sexe… Quelles sont les choses qui t’empêchent de suivre l’appel de Dieu pour ta vie et quelles choses devrais-tu abandonner car elles peuvent te conduire à la ruine.

« Quitter » ne signifie pas devenir « idiot », « bête » ou « amer ». Au contraire, plus tu donnes de la place à Dieu dans ta vie privée (et publique), plus tu apprends à jouir de la liberté en toutes choses (et avec les gens aussi) qui sont saines et saintes. Dieu t’a appelé car il a un plan, des projets pour ta vie mais il est nécessaire que tu renonces à tout ce qui est un obstacle entre toi et Lui. Ce ne sont pas seulement les amis ou les endroits que tu fréquentes qui peuvent être un obstacle. Et ta manière de penser ? Particulièrement quand tu questionnes Dieu ou quand tu ne veux pas lui obéir du tout.

Suivre l’appel de Dieu est plus que de faire quelque chose dans l’église, c’est être engagé avec Sa sainteté tous les jours de ta vie.

Ecouter l’appel de Dieu et le suivre t’ouvrira des portes impossibles et te conduira dans des endroits de bénédiction pour ta vie et ta génération.