Un accent supplémentaire sur Jésus-Christ et la Trinité

Il y a peu, un traité des TJ est tombé entre mes mains, dans lequel j’ai trouvé ce qui suit concernant Jésus-Christ et la Trinité :

’…cependant, sachant que Jésus a dit qu’il était ’Fils de Dieu’ et que ’le Père l’a envoyé’, nous “témoins” de Jéhovah croyons que Dieu est plus grand que Jésus (Jean 10 : 36 ; 6 : 57). Jésus lui-même a reconnu : ’Le Père est plus grand que moi’ (Jean 14 : 28 ; 8 : 28). “De sorte que nous ne croyons pas que Jésus soit l’égal du Père, comme l’enseigne la doctrine de la Trinité. Nous croyons plutôt qu’il fut créé par Dieu et qu’il est d’une position subordonnée à Lui”(Colossiens 1 : 15 ; 1 Corinthiens 11 : 3).

Nous avons déjà suffisamment parlé sur le fait qu’il est Dieu. Le problème des TJ est qu’ils ont une conception de Dieu unipersonnelle. Pour eux, Jéhovah est une seule personne, le Père, Christ est une création de Jéhovah et l’Esprit-Saint est ‘la force active’, une entité sans personnalité, une simple force, comme l’électricité. Mais la Bible n’enseigne pas de tels concepts.

Les TJ préfèrent oublier que Jésus-Christ a deux natures, la Divine et l’humaine. Celui qui est Dieu et s’est fait homme pour nous tous. Quand Jésus a dit : ’…le Père est plus grand que moi’ (Jean 14 : 28 : b), il disait cela depuis sa nature humaine puisque, volontairement, il avait décidé de renoncer pour un temps à ‘cette gloire qu’il avait avec (le Père) avant la fondation du Monde’ (Jean 17 :5 ; Philippiens 2 :6-8).

Jésus-Christ lui-même a dit : ’Moi et le Père, nous sommes un ’ (Jean 10 : 30), c’est-à-dire qu’il s’est fait l’égal du Père. En outre, il a dit : ’Celui qui m’a vu a vu le Père ’ (Jean 14 : 9). De même, nous lisons en Jean 5:21, 23 : ” En effet, comme le Père ressuscite les morts et les fait vivre, de même aussi le Fils fait vivre qui il veut. …afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé .”.

En définitive, Jésus a vécu comme l’homme parfait qu’il était, une vie d’obéissance totale au Père, tout comme chacun de nous y est appelé. Le fait de croire que Jésus est une ‘création’ du Père les détache totalement de leur croyance consistant à se considérer comme chrétiens, comme ils le prétendent.

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont Dieu, le Dieu unique, Elohim, Jéhovah. Tout en étant 3 personnes différentes, ils ont différentes fonctions, mais cela ne fait qu’elles soient inférieures les unes aux autres. Par ailleurs, nulle part dans le Nouveau testament, nous trouvons le mot Jéhovah, nous trouvons le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Il est important de rappeler le commandement que Dieu a donné à Israël. C’est le plus important de tous, le plus solennel. On le trouve en Deutéronome 6 :4 et il dit : ’Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, l’Éternel est un .’.

Si Jéhovah était une personne seule, quel intérêt y aurait-il à mettre l’accent sur le fait qu’il est un ? Nous verrons que la traduction de l’hébreu pour un n’indique ici pas le sens d’être unique, mais indique le sens d’être une unité. Voyons cela. J’ai ici l’original hébreu, que je vais transcrire ci-après, en plus de la traduction littérale de cette langue :

’Sh’má Israël YHVH Elohenou, YHVH ehad’ : Ecoute/obéis Israël, l’Eternel (est)Notre Dieu, l’Eternel (est) une unité’.
( ) Le verbe être ne s’utilise pas au présent de l’indicatif en hébreu, d’où le fait qu’il soit entre parenthèses.

Le mot EHAD, en hébreu, signifie une unité. Il y a un autre terme pour unique et il s’écrit YAHID, et se trouve, par exemple, dans les textes de Gen. 22 : 2 et Zach 12:10. Le terme EHAD vient du verbe AHAD, qui signifie unir. On ne peut unir quelque chose qui est singulier. C’est pourquoi EHAD n’a rien à voir avec une seule chose, mais est employé pour définir une unité ou union tant de choses que de personnes.

La meilleure traduction directe de l’hébreu de Deutéronome 6 : 4 serait :

’Ecoute/obéis Israël/L’Eternel Notre Dieu est l’Eternel Uni’.

Le judaïsme du temps du second temple, c’est-à-dire du temps de Jésus, enseignait que Dieu est tri-un. Ainsi donc, le concept de la Trinité ne vient pas de l’époque du christianisme mais lui est bien antérieur, il vient du judaïsme. De fait, la négation de l’unité de Dieu dans le judaïsme rabbinique vient des juifs non messianiques qui ont établi une école à Yavne, après la destruction de Jérusalem et du temple, en 70 après Jésus-Christ. La base de l’enseignement juif sur la Trinité est précisément ce texte de Deut. 6 : 4 (YHVH-ELOHENU-YHVH), qui indique qu’il y a trois expressions du Dieu un/uni.

COMPARAISON DE DIFFERENTS VERSETS

Il est intéressant de faire une comparaison entre la Bible et la ‘version Traduction du Monde Nouveau -TMN’. En observant l’énorme différence qui en résulte, nous comprendrons la terrible manipulation que la Société Watchtower a fait des Saintes Ecritures, au point même de tordre totalement le sens de celles-ci dans le simple objectif de justifier leurs doctrines.

Sur la Divinité de Christ

‘ Moi et le Père, nous sommes un ’ (Jean 10 : 30)
‘ Car un enfant nous est né, Un fils nous est donné, Et la souveraineté (reposera) sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix .’ (Esaïe 9 : 6)
‘ Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant .’ (Apocalypse 1 : 8)

La Bible :

‘ Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle .’ (Jean 1 : 1-3)

Traduction du Monde Nouveau (TMN, la Bible des TJ) :

‘Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. 2 Celui-ci était au commencement avec Dieu. 3 Toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence. Ce qui est venu à l’existence …’(Jean 1 : 1-3)

Quelle flagrante manipulation des Saintes Ecritures !

Comment est-il possible de changer l’énoncé : la Parole (Verbe) était Dieu, par l’expression ‘était un dieu’ !
Pour les prétendus “témoins”, Jésus est un simple agent utilisé par Dieu pour faire la création. Cependant, la Bible dit avec emphase qu’Il (Jésus) a fait toutes choses et que toutes choses subsistent en Lui.

La Bible :

‘Il est avant toutes choses, et tout subsiste en lui ’. (Colossiens 1 : 17)
(Ce n’est qu’en Dieu que peut subsister la création)

TMN :
‘Il est aussi avant toutes les [autres] choses, et par son moyen toutes les [autres] choses ont reçu l’existence’ (Colossiens 1 : 17)

Ainsi donc, pour les “témoins”, là où il est dit que Jésus est avant tout ce qui a été créé, ils en viennent à dire que Jésus aussi a été créé. Là où la Bible dit que toutes choses subsistent en Jésus, les “témoins” disent que c’est par son intermédiaire que toutes les autres choses faites ont existé, c’est-à-dire que Jésus est un simple moyen pour que quelqu’un fasse que la création existe, volant ainsi automatiquement à Jésus le titre de Dieu.

La Bible :

‘ Ainsi vous avez fait mourir l’auteur de la vie …’ (Actes 3:15). Dans l’original grec,(ARCHEGON), la meilleur traduction serait : Auteur-éditeur de la vie.

TNM :

‘tandis que vous avez tué l’Agent principal de la vie….’ (Actes 3 : 15)

A nouveau, il existe une grande différence entre être l’Auteur de la vie et être simplement l’agent de la vie. Le premier terme implique le fait d’être l’auteur direct (c’est comme l’auteur d’une composition musicale, il est le propriétaire légal et absolue de cette composition). Le second terme implique que ladite personne est un simple moyen pour que ‘Jéhovah’ fasse Son oeuvre. Le problème est que les TJ ne souhaitent pas accepter le fait que Jésus est Jéhovah.

La Bible :

‘ ’O ciel, répands d’en haut le salut comme une rosée, la victoire comme une ondée. Que la terre s’entrouvre, que le salut bourgeonne et, dans le même temps, que la justice germe ! Moi, l’Eternel, moi, j’ai créé ces choses…C’est moi, moi qui ai fait la terre et qui, sur elle, ai créé l’homme. C’est moi, ce sont mes mains qui ont tendu le ciel, et je donne des ordres à toute son armée…Voici ce que déclare l’Eternel qui a créé le ciel, lui qui est Dieu, et qui a fait la terre, qui l’a formée et affermie, il ne l’a pas créée à l’état chaotique, mais il l’a façonnée pour que l’on y habite : « Moi, je suis l’Eternel ; il n’y en a pas d’autre. ’ (Esaïe 45 : 8, 12, 18)
’Tout a été fait par elle (Jésus, la Parole), et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. ’.(Jean 1 : 3)

Jéhovah est Jésus !!

La Bible :

’ … les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen !… ’ (Romains 9 : 5)

TMN :

’… à qui appartiennent les ancêtres et de qui le Christ [est issu] selon la chair : Dieu, qui est au-dessus de tout, [soit] béni pour toujours. Amen….’ (Romains 9 : 5)

Il est extraordinaire que quand la Bible dit clairement et littéralement que Christ est Dieu, la Société Watchtower manipule la syntaxe et la grammaire du paragraphe pour qu’il dise quelque chose de totalement différent, annulant la déclaration selon laquelle Christ est Dieu !

La Bible :

‘ en attendant la bienheureuse espérance et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, le Christ-Jésus .’ (Tite 2 : 13)

TMN :

‘tandis que nous attendons l’heureuse espérance et la manifestation glorieuse du grand Dieu et du Sauveur de [nos personnes], Christ Jésus’ (Tite 2 : 13)

De nouveau la même chose, ici est ajoutée la particule grammaticale ‘du’ pour changer le sens du fait que le Sauveur Jésus-Christ est notre grand Dieu.

La Bible :
‘ Car en lui (Christ), habite corporellement toute la plénitude de la divinité .’ (Colossiens 2:9)

TMN :

‘parce que c’est en lui que toute la plénitude de la qualité divine habite corporellement.’ (Colossiens 2 : 9).

La différence est très subtile n’est-ce pas ? Ce n’est pas pareil de parler de la plénitude de la Divinité, à savoir la plénitude de Dieu, et de parler de la qualité divine, puisque tout chrétien possède ce type de qualité, car nous sommes participants de nature divine ( 2 Pierre 1 :4).

En revanche, la plénitude de la Divinité est la Plénitude du Dieu Trine, à savoir Jéhovah, JE SUIS CELUI QUE JE SUIS.
Etant Dieu, Christ doit être adoré (Le Seul digne d’adoration est Dieu)

La Bible :

’ … Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l’adorer .’ (Matthieu 2 : 2)

TMN :

‘en disant : “ Où est celui qui est né roi des Juifs ? Car nous avons vu son étoile [quand nous étions] dans l’Est, et nous sommes venus lui rendre hommage. ” (Matthieu 2 : 2)

La traduction du grec pour le verbe adorer est ’proskuneo’, qui signifie adorer, courber son être, et en aucune manière rendre hommage comme le dit la fausse version TNM.

La Bible :
’ … afin que j’aille moi aussi l’adorer .’ (Matthieu 2 : 8)

TMN :

’… pour que moi aussi j’aille lui rendre hommage. ’ (Matthieu 2 : 8)

La Bible :

‘ Quand ils le virent, ils l’adorèrent’ .(Matthieu 28 : 17)

TMN :

‘et quand ils le virent, ils lui rendirent hommage’ (Matthieu 28 : 17)

La Bible :

‘ Alors il dit : Je crois, Seigneur. Et il l’adora’ . (Jean 9 : 38)

TMN :

’Alors il dit : “ Oui, j’ai foi [en lui], Seigneur. ” Et il lui rendit hommage. (Jean 9 : 38)

Jésus est Jéhovah.

La Bible :

“ Alors je répandrai (Jéhovah) sur la maison de David Et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, Celui qu’ils ont transpercé. Ils porteront son deuil Comme on porte le deuil d’un (fils) unique, Ils pleureront amèrement sur lui, Aussi amèrement que sur un premier-né .”. (Zacharie 12 : 10)

Ce « ils tourneront les regards vers moi », en hébreu : “VEHIBITU ELAI”, signifie juste ce que nous lisons dans cette portion biblique. Toutefois, ce n’est pas le cas dans la TMN :

TMN :

‘ Et vraiment je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem l’esprit de faveur et de supplications ; oui, ils regarderont vers Celui qu’ils ont transpercé ; oui, ils se lamenteront sur Lui comme dans les lamentations sur un [fils] unique ; il y aura d’amers gémissements sur lui comme lorsqu’il y a d’amers gémissements sur le [fils] premier-né’
(Zacharie 12 : 10)

Il est intéressant de voir que quand la Bible dit que c’est Jéhovah lui-même qu’ils transperceront, la version des “témoins” dit que c’est une autre personne différente, en pensant logiquement à leur Jésus.
Nulle part dans la version particulière des “témoins”, on n’arrive à voir que Jésus est Jéhovah. C’est une version entièrement faussée.

En cherchant seulement dans la Bible.

La Bible : (Quant à Jean le Baptiste, précurseur de Jésus ou Jéhovah)*
‘ Car c’est celui (Jean le Baptiste) dont il est écrit : Voici, j’envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi .’ (Matthieu 11 : 10)

‘ Voici que j’enverrai mon messager (Jean le Baptiste) ; Il ouvrira un chemin devant moi (Jéhovah). Et soudain entrera dans son temple Le Seigneur que vous cherchez ; Et le messager de l’alliance Que vous désirez, voici qu’il vient, Dit l’Éternel des armées .. (Malachie 3 : 1)

*(Si Jean le Baptiste est le précurseur de Jésus, alors Jésus est Jéhovah).

La Bible :

‘Une voix crie dans le désert : Ouvrez le chemin de l’Éternel, Nivelez dans la steppe Une route pour notre Dieu.’ (Esaïe 40 : 3)

Comparer avec Matthieu 3 : 3 ; Jean 1 : 23 ; Marc 1 : 3.

Jésus est Dieu

Il y a de nombreux versets dans la Bible qui montrent que Jéhovah, dans la Personne du Fils, allait venir sur la Terre en tant qu’homme parfait.

La Bible :

‘ Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, Vous, tous les confins de la terre ! Car je suis Dieu, Et il n’y en a point d’autre. Je le jure par moi-même, De ma bouche sort ce qui est juste, Une parole qui ne sera pas révoquée : Tout genou fléchira devant moi, Toute langue prêtera serment par moi.. ’(Esaïe 45 : 22-23)

‘ afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père’ . (Philippiens 2 : 10, 11)

La Bible :

‘ Dites à ceux dont le coeur palpite : Fortifiez-vous, soyez sans crainte ; Voici votre Dieu, La vengeance viendra, La rétribution de Dieu ; Il viendra lui-même et vous sauvera .’ (Esaïe 35 : 4)

Si ces paroles ne sont pas suffisamment claires, on ne peut plus rien y ajouter !

Jéhovah est Jésus

La Bible :
’ … Je leur dis : Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, ne le faites pas. Ils pesèrent pour mon salaire trente (pièces) d’argent. L’Éternel me dit : Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m’ont estimé ! Je pris les trente (pièces) d’argent, et je les jetai dans la Maison de l’Éternel, pour le potier… ’ (Zacharie 11 : 12- 13)

‘ Alors s’accomplit la parole du prophète Jérémie : Ils ont pris les trente pièces d’argent, la valeur de celui qui a été estimé par les fils d’Israël ; et ils les ont données pour le champ du potier, comme le Seigneur me l’avait ordonné. ’ (Matthieu 27 : 9, 10)

La Bible :

‘ Pousse des cris de joie et sois dans l’allégresse, communauté de Sion, car je viens habiter chez toi, l’Eternel le déclare .’ (Zacharie 2 : 10)

Jéhovah allait venir demeurer au milieu de la fille de Sion, à savoir, au milieu de Son peuple. Qui a demeuré au milieu de Son peuple sinon Jésus de Nazareth ? Donc ici, c’est annoncé 520 ans avant que cela se passe, par la bouche du prophète Zacharie.

La Bible : ‘ Voici : je viens bientôt, et j’apporte avec moi ma rétribution pour rendre à chacun selon son oeuvre. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin .’(Apocalypse 22 : 12, 13).

‘Ainsi parle l’Éternel, le roi d’Israël, Celui qui le rachète, L’Éternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, En dehors de moi il n’y a point de Dieu’. (Esaïe 44 : 6)

Avec insistance, Jésus se déclare Jéhovah, le premier et le dernier. Il est intéressant que Jéhovah se déclare comme le Rédempteur d’Israël, puisque c’est Jésus. Par conséquent, Jésus est Jéhovah.

Il existe de très nombreuses Ecritures qui prouvent que Jésus est Dieu et Seigneur et comme quoi il est digne de toute adoration et gloire. En guise de conclusion, observons :

’Je suis l’Éternel, c’est là mon nom ; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre Ni mon honneur aux statues….’ (Esaïe 42 : 8).

Comparez avec :
’… mais croissez dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui la gloire, maintenant et jusqu’au jour de l’éternité !’ (2 Pierre 3 : 18)