L’âme et le tourment éternel. La Bible enseigne que l’âme humaine continue son existence après la mort (Es 14 : 9-11 ; Luc. 16 : 19-31 ; Apoc. 6 : 9-11). Ceux qui rejettent le don de Dieu de la vie éternelle souffriront un tourment éternel (Matthieu. 25 : 41, 46 ; Apoc 14 : 10, 11 ; 20 : 10, 15 ; Apoc 21 : 8).

A l’opposé, la Société Watchtower nie le tourment éternel et enseigne que l’âme ne peut exister en dehors du corps. Les “témoins” croient que la mort termine toute existence consciente. L’enfer fait référence à la tombe et ceux qui seront jugés par Dieu seront anéantis et cesseront d’exister (19).

Les “témoins” oublient que l’homme a été créé à l’image de Dieu et, par conséquent, en ce sens, il est immortel. Ils oublient aussi que l’homme est fondamentalement un être spirituel doté d’un corps physique.

En fait, l’être humain est composé de trois parties très distinctes : esprit, âme et corps (voir 1 Thessaloniciens 5 :23, Psaume 31 :5 (au sujet de l’esprit) ; Matthieu 26 : 38 (pour l’âme). Nier que l’être humain soit un être spirituel, c’est nier que Dieu est Esprit, puisque celui-ci a été fait à son image.

Les “témoins” devraient lire avec plus d’attention l’histoire (qui n’est pas une parabole) qu’a raconté Jésus dans Luc 16 : 19-31

Le riche et Lazare
Il y avait un homme riche qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre couvert d’ulcères, du nom de Lazare, était couché à son portail ; il aurait désiré se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; même les chiens venaient lécher ses ulcères. Le pauvre mourut et fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche aussi mourut et fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, en proie aux tourments, il vit de loin Abraham et Lazare dans son sein. Il s’écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre dans cette flamme. Abraham répondit : (Mon) enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie et que de même Lazare a eu les maux, maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. En plus de tout cela entre nous et vous se trouve un grand abîme afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous ne puissent le faire, et qu’on ne parvienne pas non plus de là vers nous. Le riche dit : Je te demande donc, père, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père ; car j’ai cinq frères. Qu’il leur apporte son témoignage, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourment. Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent. Et il dit : Non, père Abraham mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader, même si quelqu’un ressuscitait d’entre les morts .”.