Jésus-Christ

Les Témoins de Jéhovah (TJ) disent que l’unique Dieu véritable est Jéhovah, le Père et que Jésus-Christ serait un être créé, la première et grande création de Dieu (l’archange Michel étant en premier).

On lit dans leur publication : “Jésus fut appelé le Fils unique de Dieu car Jéhovah l’a créé directement, sans intermédiaire. Par la suite, Dieu a utilisé Jésus pour créer toutes les autres choses – la Parole doit avoir été le maître d’œuvre bien-aimé, identifié en Proverbes 8/22-31 comme la Sagesse personnifiée, qui a travaillé aux côtés de Jéhovah dans la création de toutes choses – la seconde étape de la vie de Jésus s’est passée ici sur la terre. Il a accepté de bon gré que Dieu transfère sa vie du ciel à la matrice d’une pieuse vierge de Judée appelée Marie” (la connaissance qui mène à la vie éternelle, page 39,40).

Pour eux, il n’a pas été une incarnation. Cet être créé, créature spirituelle puissante, Michel, appelé Fils de Dieu, appelé la Parole, au moment de la conception de Jésus dans le ventre de Marie, a cessé d’exister et une personne humaine a été créée par Jéhovah, avec la mémoire de la créature spirituelle. En d’autres termes, jésus, ici sur la Terre ne fut qu’un homme, exactement égal à Adam avant le péché originel, mais qui a conservé la mémoire de l’archange Michel. Ils disent donc être sûrs que Jésus ne peut être Dieu.

L’implication de la doctrine des TJ est que le Jéhovah Dieu dont ils parlent n’est pas le Père dont parle la Bible, c’est un faux dieu.

En effet, en niant l’éternité du Fils, par déduction logique, ils nient nécessairement l’éternité de Dieu en tant que Père.

La vérité biblique est que Dieu le Père n’a jamais existé ou été seul dans l’éternité passée, car il a toujours eu une communion éternelle d’amour avec les autres membres de la Trinité (le Fils et le Saint-Esprit) et cela, de toute éternité.

C’est pour cela qu’ils disent que Dieu a créé les anges et les humains parce qu’il se sentait seul et avait besoin de parler avec quelqu’un, ce qui est proprement ridicule. C’est attaquer la doctrine de l’autosuffisance de Dieu, Dieu se suffit à Lui-même, il n’a besoin de rien ni de personne.

Actes 17/24-25 “Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits par la main des hommes ; 25 il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses

Par conséquent, la Création n’a pas été un acte provoqué par une nécessité quelconque pour Dieu mais par un acte de Sa libre volonté.

L’Esprit-Saint, selon les TJ

Selon les TJ “l’Esprit-Saint est une force contrôlée que Jéhovah Dieu utilise pour mettre en œuvre différents buts. Jusqu’à un certain point, il peut être comparé avec l’électricité, une force qui peut être employée pur une grande variété de fonctions ” (Devriez-vous croire en la Trinité ? Page 20). A la même page, il est appelé “la force active de Dieu”. Les TJ nient la personnalité du Saint-Esprit, tout comme sa divinité et qu’il soit une des Trois personnes de la Trinité.

Il convient de souligner que les croyances des TJ ont été enseignées par des gens qui n’avaient jamais étudié la philosophie, l’hébreu, le Grec, l’herméneutique, l’histoire ou la linguistique.

Leurs arguments sont erronés du point de vue logique.

Ils ont un raisonnement circulaire : Si quelqu’un commence par la présupposition que la Trinité n’est pas la vérité et ensuite en vient à la conclusion que la Trinité n’est pas vraie, ce qui s’est passé est qu’à prime abord, il a accepté comme vérité ce qu’en principe, il devait tenter de prouver dans sa conclusion.

Par exemple, quand quelqu’un signale à un TJ des textes écrits par les pères apostoliques où la Trinité est clairement exprimée, le TJ pense automatiquement que ce qui lui est démontré n’est pas la vérité parce que la Trinité n’a été inventée que quelques siècles plus tard (c’est ce qu’enseigne la Tour de Garde). La réaction conditionnée est d’ignorer l’évidence et d’argumenter en cercles :
“Comme l’église primitive n’a pas enseigné la Trinité, il est impossible qu’il existe des références sur la Trinité dans l’église primitive”. “Il n’existe pas de références au sujet de la Trinité dans l’église primitive et donc, l’église primitive ne croyait pas à la Trinité”.

Ce qui est certain est qu’effectivement, il existe un grand nombre de citations des pères apostoliques faisant référence à la Trinité. Le raisonnement circulaire des TJ équivaut à la négation de l’évidence.

Ils ont des arguments fallacieux catégoriques : Leurs questions et objections ont toujours le même style (conditionnement oblige).

Si Jésus était Dieu, qui a soutenu l’univers pendant les trois jours où il est mort ?

Si Dieu ne peut être tenté, pourquoi Jésus a-t-il été tenté ?
Si Jésus était Dieu, qui priait-il ?
Comment Jésus peut-il être Dieu s’il ne savait pas quand il reviendrait ?
Comment Jésus pouvait-il avoir foi en Dieu s’il était Dieu ?
Si Jésus est Dieu, comment at-il pu dormir ?

Toutes ces interrogations émanent 1°) de la faille que constitue le fait de ne pas savoir distinguer entre ce que l’on connaît en théologie comme l’aspect ontologique de la Trinité (ce qui en est l’essence) et l’aspect économique ou fonctionnel de la Trinité 2°) la faille qui consiste à ne pas distinguer les deux natures du Christ (humaine et divine) et 3°) de ne pas distinguer les 3 personnes de la Trinité.

Ce sont donc des arguments fallacieux catégoriques considérés en logique comme des questions sans sens.

La Trinité ontologique : onto = être logos = étude de, discours sur . On l’a aussi appelé la Trinité transcendante. Le Père, le Fils et l’Esprit-Saint sont considérés comme UN dans leur nature, leur essence ou leur être. Ils sont coégaux, coomni et co-glorieux, etc.

La Trinité fonctionnelle ou structurelle : décrit le Père, le Fils et le Saint-Esprit fonctionnant ensemble pour parvenir à un objectif tel que la Création, la Providence ou le Salut.

Quand nous parlons de la Trinité sotériologique, par exemple, nous parlons des 3 personnes agissant ou fonctionnant ensemble comme étant UN pour apporter le salut aux pécheurs. On l’appelle aussi Trinité immanente. Quand la Trinité œuvre pour parvenir à quelque chose, les 3 Personnes partagent leurs rôles et leurs responsabilités.

C’est là qu’entre en jeu la subordination. Le Fils et l’Esprit sont subordonnés au Père quand ils agissent ensemble pour apporter le salut. Le Père est celui qui envoie et le Fils et l’Esprit sont les envoyés pour faire Sa volonté sur la terre. La subordination dans le contexte structurel de la Trinité ne présente aucun problème de compréhension.

Le Père est plus grand que le Fils en vertu de son rôle en tant que Celui qui envoie tandis que Jésus-Christ est l’Envoyé. Que le Père soit plus grand en rang n’implique pas logiquement qu’il soit meilleur en nature.

Ils ont l’argument du pantin de paille

Les TJ définissent depuis toujours la Trinité comme l’existence de 3 dieux, pourquoi ? Parce qu’il est plus facile de renverser un homme fait en paille. Nous chrétiens ne croyons pas en 3 dieux mais en un seul dans l’être duquel existent 3 Personnes. Ils nous attaquent donc sur un concept dans lequel on ne croit pas.

C’est la raison pour laquelle ils disent en faisant allusion à Jean 1/1 : “Si quelqu’un est avec une personne, il ne peut en même temps être cette même personne “. Ils pensent ainsi réfuter la conception selon laquelle Jésus est Dieu de façon ridicule.

Est-ce que nous disons que le Père, le Fils et l’Esprit sont une personne ? Est-ce que nous interprétons Jean 1/1 en disant qu’il signifie que Jésus et le Père sont « une personne » ? Non !
Nous aussi croyons en un seul Dieu mais en 3 personnes.

Jean 14:28 — “ Le Père est plus grand que moi ”.

Ici, les TJ confondent les 2 natures de Christ (erreur catégorique de choses distinctes).

La seconde personne de la Trinité a endossé une nature humaine, de façon qu’en son être, nous trouvions une totale humanité et une totale divinité. En tant que Dieu-Homme, il dépendait du Père pour toutes choses. Il priait le Père et s’est soumis à Sa volonté jusqu’à la mort, et la mort de la croix (Philippiens 2/5-7).

En ce jour-là, vous connaîtrez que moi, je suis en mon Père, vous en moi, et moi en vous .” Jean 14/20

4. La mauvaise argumentation consistant à dire : qui a soutenu l’univers durant les 3 jours où Jésus était mort, si Jésus était Dieu ?

Il y a :

1. Présupposition que la Trinité enseigne que Jésus est toute la Déité. C’est faux.

2. Présupposition que « mort » signifie annihilation ou extinction. C’est la fausse doctrine de l’annihilation de l’âme.

3. Présupposition que si Jésus était en état de non-existence pendant 3 jours, alors toute la Déité était en état de non-existence pendant 3 jours. Et si Dieu n’a pas existé pendant 3 jours, qui contrôlait l’univers durant ce temps ?
Des présuppositions erronées conduisent à des conclusions erronées.