Le mot Trinité n’est pas un mot qui figure dans la Bible, certes, mais néanmoins sa réalité y est exprimée.

La doctrine de la Trinité est simple : Dans l’unité d’un Dieu unique, existent 3 personnes : le Père, le fils et le Saint-Esprit. Les trois partagent les mêmes attributs et la même nature et constituent donc le Dieu unique.

Analysons cette proposition. Les 3 aspects de la Trinité sont :

1. Il y a un seul Dieu. Sur cela, ceux qui croient en la Trinité sont d’accord et la Bible est très claire, elle enseigne qu’il y a un seul Dieu.

Deutéronome 4/35,39 “ Tu as donc été éclairé, pour reconnaître que l’Éternel est Dieu, qu’il n’y en a point d’autre que lui…Tu reconnaîtras donc en ce jour et tu retiendras dans ton cœur que l’Éternel est Dieu, dans les cieux, là-haut, et sur terre, ici-bas, et qu’il n’y en a point d’autre.

Deutéronome 6/4 “ Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, l’Éternel est un.

Et bien d’autres textes le confirment.

2. Dans l’essence de ce Dieu unique, existe 3 personnes distinctes : le Père, le fils et l’Esprit-Saint.

Nous pouvons voir dans la Bible que les 3 personnes sont en interaction réciproque.

• Le Père a envoyé le Fils :

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui .”

mais lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi ” Galates 4/4

Voici comment l’amour de Dieu a été manifesté envers nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. 10 Et cet amour consiste non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et qu’il a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés…Et nous, nous avons vu et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde .” (1 Jean 4/9-10,14)

• Le Père et le Fils s’aiment l’un l’autre :

Jean 3/35 “ Le Père aime le Fils et lui a donné pleins pouvoirs sur toutes choses
Jean 5/20 “ Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait ; il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’étonnement .”
Jean 14/31 “ mais il faut que les hommes de ce monde reconnaissent que j’aime le Père et que j’agis conformément à ce qu’il m’a ordonné
Jean 15/9 “ Comme le Père m’a aimé, moi aussi, je vous ai aimés

• Le Père parle au Fils et le Fils parle au Père :

Jean 11/41-42 “ on ôta donc la pierre. Alors Jésus, tournant son regard vers le ciel, dit : – Père, tu as exaucé ma prière et je t’en remercie. 42 Pour moi, je sais que tu m’exauces toujours, mais si je parle ainsi, c’est pour que tous ceux qui m’entourent croient que c’est toi qui m’as envoyé.
Jean 12/28 “ Père, glorifie ton nom ! Une voix vint alors du ciel : Je l’ai glorifié et je le glorifierai de nouveau .”
Toute la prière sacerdotale faite par Jésus (Jean 17) le démontre.

• Jésus a envoyé le Saint-Esprit :

Jean 15/26 “ Celui qui doit vous venir en aide viendra : c’est l’Esprit de vérité qui vient du Père. Je vous l’enverrai de la part du Père et il me rendra témoignage

• Le Saint-Esprit cherche à glorifier (révéler) Jésus :

Jean 16/13-14 “ Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir .”

Le Saint-Esprit n’est donc pas une force ou puissance impersonnelle. Il parle, enseigne, a même des sentiments divins.

• Lors du baptême de Jésus, le Saint-Esprit est descendu sur le Fils (Jésus) et le Père a dit : “ Aussitôt baptisé, Jésus sortit de l’eau. Et voici : les cieux s’ouvrirent, il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.17 Et voici qu’une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection .”

Pierre dit alors à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici. Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. 5 Il parlait encore, lorsqu’un nuage brillant vint les couvrir, et du nuage une voix se fit entendre : Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je mets toute ma joie. Écoutez-le ! ” (Matthieu 17/4-5).

En effet, il a reçu honneur et gloire de Dieu le Père ; et Dieu, la Gloire suprême, lui fit alors entendre sa voix en disant : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je mets toute ma joie. » 18 Nous avons entendu nous-mêmes cette voix qui venait du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la montagne sainte .” (2 Pierre 1/17-18)

3. Les trois personnes sont identifiées comme Dieu, en d’autres termes, les Trois partagent la même nature.

• Le Père est identifié comme Dieu

1 Corinthiens 8/6 “ néanmoins pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses, et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes .”
Galates 1/1 ” Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus-Christ et par Dieu le Père qui l’a ressuscité d’entre les morts

• Le Fils est identifié comme Dieu

Jean 1/1 “ Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà ; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu ” Le logos (verbe) existait déjà, il était avec theos (Dieu) et était theos (Dieu).
Colossiens 2/9 “ Car en lui (Jésus), habite corporellement toute la plénitude de la divinité ” theotes = divinité, déité

Si la plénitude de la divinité habite Jésus, par qui et pour qui ont été créées toutes choses, il est donc Dieu.

• L’Esprit-Saint est identifié comme Dieu

Actes 5/3-4 “ Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point de mentir à l’Esprit Saint et de retenir une partie du prix du champ ? 4 Lorsque tu l’avais, ne demeurait-il pas à toi ? Et, après la vente le prix n’était-il pas à ta disposition ? Comment as-tu mis en ton cœur une pareille action ? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu .”

L’équivalence est établie et de plus, on ne ment pas à une force impersonnelle, on ment à une personne qui, de plus, est ici identifié comme étant Dieu (theos). C’est à theos que tu as menti, est-il dit textuellement.

Or, la Bible dit qu’il n’y a qu’un seul Dieu. La conclusion logique est dont de dirre que ces 3 personnes sont le Dieu unique.

Dieu, en hébreu, se traduit elohim (forme plurielle) qui pourrait être traduit « dieux ».

Elohim est certainement l’une des plus anciennes appellations du Dieu de la révélation biblique, tant dans les récits de la création que pour l’époque patriarcale. La Bible seule connaît ce terme, par contraste au terme de El qui désignait dans l’antiquité des divinités païennes. Le texte biblique dit Elohim (les dieux) créa (bara) et non pas créèrent. Il est un pluriel d’excellence et est le nom synthétique qui réunit toutes les perfections divines, en même temps qu’il est indicateur de la présence de plusieurs personnes réunies dans la divinité. D’ailleurs, dans Genèse 1/26 et 3/22, Dieu dit «  l’homme est devenu comme l’un de nous…  ».

Voilà à la base ce qu’est le fondement de la doctrine de la Trinité.

Dans Esaïe 6/8, le prophète dit : “ J’entendis la voix du Seigneur, disant : Qui enverrai-je Et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi .”

Il me vient encore à l’esprit ces textes :

“Genèse 1:26 “ Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il soumette les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toute la terre et toutes les petites bêtes qui remuent sur la terre ! »

L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. 6 L’Éternel dit : Voilà un seul peuple ! Ils parlent tous un même langage, et voilà ce qu’ils ont entrepris de faire ! Maintenant il n’y aurait plus d’obstacle à ce qu’ils auraient décidé de faire. 7 Allons ! descendons : et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus le langage les uns des autres. 8 L’Éternel les dissémina loin de là sur toute la surface de la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville .”

Les arguments historiques et philosophiques contre la Trinité demeurent les mêmes, peu importe d’où ils viennent. Ils ont toujours un ornement pseudo-académique.

Ils ont toujours l’air intellectuellement recevables mais pour un esprit entraîné et qui connaît la Parole de Dieu, ils sont reconsidérés à la lumière de la raison et des évidences et finalement apparaissent faibles, manquant de logique et souvent malhonnêtes.

Il n’est un secret pour personne que les Témoins de Jéhovah (TJ) sont les leaders absolus pour ce qui est de dénigrer la doctrine de la Trinité mais ils sont parfois suivis par des gens qui, sans embrasser leur religion, retiennent ces arguments fallacieux dont certains émanent de la théologie libérale forgée par les rationalistes allemands au 19ème siècle.

D’autres arguments émanent de la théologie d’Arius, d’Alexandrie (260-336) qui commença à enseigner que Jésus-Christ était un être créé, puissant mais pas aussi puissant que le Père, inférieur à Dieu. Cet homme entraîna des disciples qui devinrent experts dans l’art du débat et de la controverse pour défier la foi chrétienne, principalement la Divinité de Christ et la Trinité.

Les tenants de cette théologie furent exclus de l’Eglise lors du Concile de Nicée (325) ; Les Témoins de Jéhovah sont les descendants modernes des ariens. Ils continuent avec force efforts à défier la doctrine chrétienne avec des attaques violentes.

Il convient de souligner que dans leur zèle pour voler la divinité de Christ, ils se moquent de tous les érudits chrétiens modernes et des pères de l’Eglise et avec insolence, ils osent modifier des textes bibliques comme en témoigne leur « Traduction du Monde Nouveau » truffée de falsifications qui camouflent le texte original pour donner raison à leur enseignement. Même s’ils prétendent lire la même Bible que nous, ils ont surtout en leur possession la leur et finissent toujours par l’imposer avec ses falsifications nombreuses de tous les textes qui leur font obstacle.

De plus, dans leur publication “Devriez-vous croire à la Trinité ?.”, ils n’hésitent pas à dire que la doctrine de la Trinité vient de Satan, qui en serait l‘inspirateur et ils prônent que tous ceux qui l’enseignent sont des apostats.