Deux choses que nous ne devons pas croire

24/01/2017

 

 

Il n’est pas beaucoup question du diable dans la Bible, car Dieu veut avant tout que nous focalisions notre attention sur Lui et sur Jésus-Christ. Mais en parlant du diable, Jésus va dire : « Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fond ; car il est menteur et le père du mensonge. » (Jean 8 :44)

Je voudrais vous parler ce soir de 2 mensonges du diable que nous ne devons pas écouter. Il est utile d’en parler « afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins » (2 Corinthiens 2 :11)

 

1) Le 1er mensonge que le diable va régulièrement utiliser, c’est de nous murmurer : « Dieu est en colère contre toi » :

Parfois en effet, les difficultés de la vie sont là et, on a beau prier, il nous semble que nous ne voyons pas de délivrance arriver, pas de réponses à nos prières. Rien ne va, alors on se décourage et on se demande, parfois inconsciemment, si Dieu ne nous a pas laissé de côté, s’Il n’est pas en colère contre nous.

 

Que dit la Bible ? Lorsqu’on lit l’Ancien Testament notamment, on voit que Dieu était effectivement parfois irrité contre Son peuple et lui cachait Sa face. Il Lui est même arriver d’interdire à Ses serviteurs les prophètes d’intercéder pour Son peuple, car Il voulait les livrer à leurs ennemis (Jérémie et Ezéchiel notamment).

Mais cela n’arrivait que dans une seule situation : Dieu s’irritait contre Israël lorsque ceux-ci ne se repentaient pas de leurs péchés, lorsqu’ils vivaient sans Dieu, lorsque « chacun faisait ce qui lui semblait bon » sans se préoccuper de l’injustice et qu’ils devraient en rendre compte à Dieu, et qu’ils refusaient de se détourner de leurs mauvaises voies.

Ils étaient alors semblables à ceux dont parle Jacques : « si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était » (Jacques 1/23-24). Ce peuple connaissait la Parole de Dieu, mais refusait de lui obéir…

 

Ces choses ont été écrites pour notre instruction (voir 1 Corinthiens 10 :11), alors nous devons nous aussi prendre garde à ne pas aimer et tolérer le péché dans nos vies, sinon Jésus, à son retour, pourrait bien nous dire « retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité, je ne vous ai jamais connu » (voir Matthieu 7 :23 et Luc 13 :27).

Cependant, même si nous sommes dans ce cas, le message de Dieu reste un message de grâce :

Esaïe 55 :7 : « Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner ».

Deutéronome 30 :19-20 : « J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours ».

 

Par contre, si nous voulons marcher conformément à la Parole de Dieu pour Lui être agréable (voir Psaumes 119 :9 : « Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta parole »), si nous laissons le Saint Esprit nous reprendre lorsque nous péchons (car nous ne sommes pas parfaits), si nous reconnaissons nos péchés, nos erreurs et nos faiblesses sans les cacher au Seigneur. Si nous confessons nos péchés à Dieu pour qu’Il nous donne de changer, de ne pas les aimer et d’en être délivré pour ne plus les pratiquer, alors la Bible nous dit qu’Il nous pardonne et nous voit parfaitement saints et justes, parce qu’Il nous voit au travers de la justice parfaite de Jésus :

1Jean 1/7-9 : « Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

 

Alors, comme le publicain qui croyait que Dieu pardonne au pécheur, nous serons justifiés (voir Luc 18/10-14).

 

Frères et sœurs, si notre cœur est honnête devant Dieu, si notre esprit est bien disposé pour L’aimer et Lui être agréable en toutes choses. Si on Le laisse nous parler par Sa Parole en étant disposé à Lui obéir, alors la Bible est très claire : Dieu n’est pas en colère contre nous.

 

C’est même tout le contraire, la Bible dit que Ses yeux sont attentifs à vos voies et Ses oreilles à nos prières, et toutes les promesses de Sa Parole sont pour nous :

 

2 Chroniques 19 :9 : « l’Eternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui ».

 

Psaumes 31 :19 : « Oh ! combien est grande ta bonté, Que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, Que tu témoignes à ceux qui cherchent en toi leur refuge, A la vue des fils de l’homme ! »

 

Nahum 1 :7 : « L’Eternel est bon, Il est un refuge au jour de la détresse ; Il connaît ceux qui se confient en lui. »

 

Psaume 146 :5-10 :  “Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob, Qui met son espoir en l’Eternel, son Dieu !

Il a fait les cieux et la terre, La mer et tout ce qui s’y trouve. Il garde la fidélité à toujours.

Il fait droit aux opprimés ; Il donne du pain aux affamés ; L’Eternel délivre les captifs ;

L’Eternel ouvre les yeux des aveugles ; L’Eternel redresse ceux qui sont courbés ; L’Eternel aime les justes.

L’Eternel protège les étrangers, Il soutient l’orphelin et la veuve, Mais il renverse la voie des méchants.

L’Eternel règne éternellement ; Ton Dieu, ô Sion ! subsiste d’âge en âge ! Louez l’Eternel !”

 

Esaïe 43 :1-5 : « Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom : tu es à moi !

Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; Et les fleuves, ils ne te submergeront point ; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t’embrasera pas.

Car je suis l’Eternel, ton Dieu, […] Parce que tu as du prix à mes yeux, Parce que tu es honoré et que je t’aime, […] Ne crains rien, car je suis avec toi »

 

Voilà comment Dieu nous voit en Jésus-Christ : Dieu n’est pas colère contre nous, mais nous avons du prix à Ses yeux, Il nous aime, Il est avec nous tous les jours et Il nous garde.

 

 

2) Le 2ème mensonge que le diable va régulièrement utiliser, c’est : « Tu n’es pas digne » :

Qui n’a jamais entendu cette petite voix qui nous dit « tu es trop imparfait, tu n’es pas qualifié, tu es inutile. Dieu ne peut pas t’utiliser : regarde ce que tu as fait à telle ou telle occasion ».

Mais cette voix n’est pas celle du Bon Berger, c’est la voix de l’Accusateur ! (Voir Apocalypse 12 :10 : le diable y est appelé : « l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. »)

On la reconnaît à ses fruits car elle conduit à l’abattement, au découragement et à l’inaction, et pas à la repentance qui produit la vie et l’action.

2 Corinthiens 7 :10 : « En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort ».

 

Un homme de Dieu (je crois que c’est Luther) a fait cette expérience d’être réveillé la nuit dans une grande angoisse et a vu une main écrire sur le mur de sa chambre la liste de tous ses péchés. Alors que la liste s’allongeait, il ne s’est pas laissé écraser et abattre, mais il a déclaré avec foi : « c’est vrai que je suis tout cela, mais Christ est mort pour les pécheurs et me délivrera de mes faiblesses », et il s’est rendormi dans la paix de Dieu et a continué son œuvre de réforme. Le diable l’accusait avec ce qu’il était : un homme imparfait, mais ce n’est pas ainsi que Dieu le voyait en Jésus-Christ !

 

Frères et sœurs, aucun de nous n’est digne ou capable de faire l’œuvre de Dieu (et nous ne le serons jamais) par nos propres forces ou nos capacités. Mais nous le sommes par la foi en Jésus qui nous dit « Moi, je vous ai rendus dignes » !

Matthieu 19 :26 : « Jésus les regarda, et leur dit : Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible ».

Marc 9 :23 : « Jésus lui dit : […] Tout est possible à celui qui croit. »

 

Lorsque nous nous approchons du Père, ce n’est pas notre justice ou nos capacités qu’Il nous accepte : Il nous accepte tels que nous sommes, mais uniquement à travers la justice et la victoire de Christ.

Jean 14 :6 : « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Personne ne vient au Père autrement que par moi. »

Romains 5 :19-20 : « Car, comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul beaucoup seront rendus justes. […] là où le péché a abondé, la grâce a surabondé ».

 

Nous ne pouvons être agréables à Dieu que par la foi en Jésus-Christ. Ne soyons donc pas comme les juifs religieux dont Paul parlait aux Romains en disant « ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu » (Romains 10 :3)

Galates 3 :11 « Que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi. »

 

C’est seulement par la foi, frères et sœurs, que nous sommes et que nous serons vainqueurs !

Hébreux 10 :38 : « mon juste vivra par la foi »

 

C’est vrai pour notre salut, parce que nous mettons notre foi dans la condamnation que Christ a subi à notre place sur la croix :

Ephésiens 2 :8 : « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu ».

 

Mais c’est vrai aussi pour notre marche quotidienne avec Dieu dans ce monde, car c’est aussi par la foi en Jésus que nous sommes sanctifiés, délivrés et gardés.

Colossiens 1 :12-14 : « Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption [= la délivrance], la rémission [=le pardon] des péchés. »

 

Croyons donc en l’amour de Dieu. Croyons en Sa bonté, en Sa miséricorde et en Sa toute-puissance car Sa puissance agit dans la faiblesse :

2 Corinthiens 12 :9 : « Il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse ».

1 Corinthiens 1 :27 : « Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ».

 

N’attendons donc pas d’être plus capables ou plus parfaits pour travailler à l’œuvre de Dieu, car nous ne le serons jamais sur cette Terre. Si notre cœur est bien disposé, cela suffit à Dieu. Mettons donc notre foi en pratique en la démontrant par toutes sortes de bonnes œuvres, car « la foi sans les œuvres est inutile et morte » (voir Jacques 2 :14-26)

Galates 6/9-10 : « Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi ».

 

Pour faire Son œuvre sur la Terre, Dieu ne cherche pas des géants spirituels, mais des chrétiens comme vous et moi, des chrétiens ordinaires, qui ont abandonné toute confiance dans la chair mais qui ont une foi d’enfant dans la Parole de Dieu, dans Sa bonté, Sa puissance et Sa grâce infinie.

 

 

Conclusion :

Dieu n’est pas en colère contre nous, mais Il est au contraire un Dieu d’amour et de grâce qui nous accepte tels que nous sommes en Jésus-Christ, pourvu que nous venions avec un cœur bien disposé, et Il a promis d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Et ce Dieu veut nous utiliser pour faire Son œuvre sur la Terre et pratiquer le bien.

Alors ne croyons pas les mensonges du diable, mais comme dans le film « Yes man ! » avec Jim Carrey, disons toujours « Oui » au Seigneur !

Demandons-Lui que nos vies soient ce que Lui veut qu’elles soient. Dieu nous a sauvé, nous a donné son Esprit Saint, Il a fait Sa demeure en nous et nous laisses sur cette Terre pour une raison, alors demandons-Lui qu’Il nous aide à faire une différence dans notre société, dans notre village, dans notre famille. Qu’Il nous aide à nous démarquer en tant que disciples de Jésus-Christ dans notre sphère d’influence, en démontrant par nos œuvres et notre conduite la réalité de Jésus Christ vivant en nous, afin qu’en voyant l’œuvre de Dieu en nous de nombreux malheureux croient en la Bonne Nouvelle et que ceux qui n’ont pas d’espérance abandonnent leurs mauvaises voies pour marcher en nouveauté de vie dans les projets de paix et l’avenir plein d’espérance que Dieu a pour eux !