Je vous demande donc, frères, à cause de la bonté que Dieu vous a témoignée, de lui consacrer votre être tout entier : que votre corps, vos forces et toutes vos facultés soient mis à sa disposition comme une offrande vivante, sainte et qui plaise à Dieu. C’est là le culte spirituel qui a un sens, un culte logique, conforme à ce que la raison vous demande. Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent ; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité. (Romains 12/1 Transcription parole Vivante de A. Kuen)

En tant que disciples de Jésus, nous avons à apprendre de ces versets extraits de tout un chapitre d’ensemble qui concerne le Corps de Christ.

Cet appel nous interpelle. Certains y voient le conformisme au monde mais à part travailler, manger, boire, se vêtir et avoir quelques hobbies légitimes, je crois que le croyant sait se passer de choses superficielles, inutiles et vaines.

En revanche, que dire du conformisme religieux, de la tradition qui supplante la Parole éternelle de Dieu et le mouvement de Son Esprit qui doit nous renouveler en permanence et nous rafraîchir, j’ai peur que de ce côté, on ait à pâlir.

Ne soyons pas tartes, sachons sortir des moules et des formatages humains dans lesquels l’Ennemi des âmes voudrait nous emprisonner pour mieux entraver notre vie et notre action spirituelle. Secouons les jougs étrangers, réfugions-nous sous les ailes du Très-Haut et reposons-nous à l’abri de Ses ailes. Le reste, c’est de la tarte et rappelons-nous que l’Ennemi est l’oiseleur doté d’un filet qui nous traque sans cesse pour nous accaparer (réunionites aigues, déplacements inutiles, activité effrenée et vide de sens (la vanité des vanités de l’Ecclésiaste), peur de l’homme, confiance dans les ressources humaines plutôt que dans l’assistance du Saint-Esprit) et qui nous détourne de la prière d’intercession et de l’évangélisation offensive.
Après cela, ne nous étonnons pas que l’esprit du monde (politique, manipulation, envie, égoïsmes, humanisme teinté de religiosité voire même la sorcellerie bien déguisée) pénètre parmi nous !

Il est temps de ne fléchir le genou que devant Celui qui nous a tant aimés et a donné Sa vie pour nous ! L’un de mes personnages préférés qui m’a influencé énormément est Mardochée, il n’a pas fléchi le genou devant Haman. Résistons à tous les Haman du 21ème siècle, ils ont divers visages.