CHRIST NOTRE VIE

VENDREDI 21 AVRIL 2016

Pasteur François MEYSSONIER (ADD de Quaregnon, Belgique)

 

Lectures :

Jean 1/40-45 “André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus.  Ce fut lui qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie ce qui signifie Christ. Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas ce qui signifie Pierre. Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi.  Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph.”

Jean 3/16 “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”

Jean 14/6-9 ” Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ?

Luc 24/13-31 “Et voici, ce même jour, deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades ; et ils s’entretenaient de tout ce qui s’était passé. Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus s’approcha, et fit route avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Il leur dit : De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ? L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci ? —  Quoi ? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple, et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l’ont livré pour le faire condamner à mort et l’ont crucifié. Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées.  Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont fort étonnés ; s’étant rendues de grand matin au sépulcre et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire que des anges leur sont apparus et ont annoncé qu’il est vivant.  Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont point vu. Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ?  Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait.  Lorsqu’ils furent près du village où ils allaient, il parut vouloir aller plus loin. Mais ils le pressèrent, en disant : Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin. Et il entra, pour rester avec eux. Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux.”

2 Tim 2/8-9 “Souviens-toi de Jésus-Christ, issu de la postérité de David, ressuscité des morts, selon mon Evangile, pour lequel je souffre jusqu’à être lié comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas liée.”

Hébreux 12/1-2 “Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.”

Hébreux 13/8 “Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.”

Il est nécessaire de fonder notre vie sur Jésus. Beaucoup trop de chrétiens vivent dans la défaite et le découragement et il faut toujours “les remorquer”. C’est humain mais il nous faut être affermi dans notre foi en réalisant en qui nous avons cru, l’objet de notre confession de foi, l’auteur de notre foi.

Sommes-nous adhérents d’une église, d’une doctrine, d’une dénomination ou bien convertis à Jésus-Christ ?

Il est impératif de croire mais il faut savoir en qui. Est-ce bien sur la Personne de Jésus que notre vie est fondée ?

Jean 3/36 ” Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.”

Marc 16/16 “.” Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné

Actes 16/31 ” Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.”

On ne peut être authentiquement chrétien, disciple de Jésus sans avoir la foi en Jésus et pas seulement en Dieu car les religions parlent et plaident pour Dieu mais elles excluent Christ. Jésus-Christ doit devenir le centre de notre existence au quotidien. En dehors de Christ, nous ne sommes rien et nous ne pouvons rien faire pour glorifier le Seigneur.

Jean 15/5 ” Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.”

Beaucoup de gens font des choses sans s’appuyer sur Christ mais il n’y a rien qui puisse avoir un impact spirituellement parlant sans christ.

Ce n’est pas ce que nous faisons ou prétendons être qui importe mais Christ ? Pour grandir dans la foi, dans la maturité spirituelle, croître numériquement et qualitativement, il faut donner toute la place à Jésus et lui abandonner notre vie.

Il y a des gens qui ne sont pas sauvés. Le plus important dans l’Eglise : Christ. Christ doit être élevé au sein de l’église. Le message doit être clair. Jésus est le Sauveur, le Rédempteur, le Fils qui doit être obéi et écouté :

Matthieu 3/17 ” Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.”

 

Marc 9/ 7   ” Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix : Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !

Jésus est celui que Dieu a donné pour le salut de chaque pécheur, lui qui est ce que Dieu a de plus cher, afin que nous lui appartenions et le glorifiions. Pour avoir une vie à sa gloire, il est nécessaire d’élever Jésus. Si notre affection est en Christ, nous glorifions le Père.

C’est la place de Christ en nous qui importe.

Galates 2/20 ” J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.”

Christ doit être notre vie, ainsi nous le servirons de façon agréable à Dieu et le glorifierons.

1 Corinthiens 2/2 ” Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.”

Dieu n’a pas donné Siddharta Gautama, le fondateur du Bouddhisme ni Mahomet ni Charles Taze Russell, le fondateur des Témoins de Jéhovah, ni Joseph Smith, le fondateur du Mormonisme ni aucun homme mais il a donné Jésus. Il n’a pas donné une religion ni des doctrines mais Jésus qui a dit “Je bâtirai mon Eglise”.

Au-delà de toute étiquette religieuse, il est surtout nécessaire d’appartenir à jésus, sans qui il n’y a pas d’Eglise, juste des mouvements ou groupes religieux. Jésus est la base, le seul fondement, la tête et la pierre angulaire de l’Eglise.

1 pierre 2/4-9 ” Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. Car il est dit dans l’Ecriture : Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse ; Et celui qui croit en elle ne sera point confus. L’honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle, Et une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale ; ils s’y heurtent pour n’avoir pas cru à la parole, et c’est à cela qu’ils sont destinés. Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière

Rejeter Christ exclut de faire partie de son Eglise, celle qui sera enlevée. On ne peut pas parler d’Eglise sans Christ qui en est le chef, la Tête, le centre.

Quand on parle du Pape en tant que chef de l’Eglise, c’est un outrage car la Bible affirme qu’il n’y a qu’une seule tête : Christ, qui a versé son sang pour elle

Actes 20/28 “…l’Eglise du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang.”

Matthieu 1/21 ” elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”

Luc 2/11 ” c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.”

Jean 3/17 ” Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.”

Luc 9/56 ” Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver.”

Actes 4/12 ” il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.”

1 Tim 2/5-6 ” Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps

1 Cor 3/11 ” Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.”

Si on enlève Christ, il n’y a plus de vie éternelle :

Jean 3/16 ” Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”

Rom 6/23 ” Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.”

1 Jean 5/11-13 ” Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.  Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.”

Cette vie éternelle de qualité qu’on trouve en Christ uniquement commence aujourd’hui jusque dans l’éternité.

Sans Christ, il n’y a plus d’espérance ni pour le temps présent ni pour l’avenir :

Matthieu 28/20 ” Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.”

Jean 14/13 ” et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.”

Sans Christ, il n’y a plus d’univers :

Col 1/16-23 ” Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.  Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.  Il est la tête du corps de l’Eglise ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.  Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.”

Hébreux 1/3 ” et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts

On constate ainsi la place centrale de Christ dans l’univers.

Sans Christ, il n’y a pas de gloire de Dieu dont il est le reflet et l’empreinte. Christ n’a ni commencement ni fin.

Apoc 1/8 Dieu se présente ” Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.”

Dans l’Ancien Testament, il s’est présenté de similaire façon :

Esaïe 43/10 ” Vous êtes mes témoins, dit l’Eternel, Vous, et mon serviteur que j’ai choisi, Afin que vous le sachiez, Que vous me croyiez et compreniez que c’est moi : Avant moi il n’a point été formé de Dieu, Et après moi il n’y en aura point.”

Esaïe 44/6 ” Ainsi parle l’Eternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Eternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n’y a point de Dieu.”

Esaïe 48/12 ” Ecoute-moi, Jacob ! Et toi, Israël, que j’ai appelé ! C’est moi, moi qui suis le premier, C’est aussi moi qui suis le dernier.”

Dieu s’est présenté à Moïse et aux prophètes comme JE SUIS en rapport avec son éternité.

Jésus aussi dans l’évangile de Jean 8/58 : “Avant qu’Abraham fût, je suis“. Mais aussi dans Apoc 21/6 ” Et il me dit : C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.”

Apoc 22/13 ” Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.”

Jésus partage avec Dieu les mêmes noms et les titres les plus élevés, il est l’égal de Dieu, il est Dieu, il s’attribue la gloire de Dieu.

Jean 1/1,14 ” Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu… Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.”

La gloire de Jésus est préexistante éternellement, elle n’a pas commencé lors de sa venue sur terre.

Jean 17/5 ” maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût. ”

2 Cor 5/19 ” Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.”

Col 1/19 ” Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ”

Col 2/9 ” Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.”

Jésus est le bien-aimé du Père, il est adoré par les anges. Hébreux 1/6 ” Et lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent !

Héb 1/2,10 ” dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde… Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains

Tite 2/13 ” en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ

2 Tim 2/8 ” Souviens-toi de Jésus-Christ, issu de la postérité de David, ressuscité des morts, selon mon Evangile

Héb 12/12 ” Fortifiez donc vos mains languissantes Et vos genoux affaiblis ” C’est pourquoi Jésus est essentiel à notre foi. Si on le remplace par des hommes (tel ou tel prédicateur en vue qu’on admire, des méthodes, des doctrines, le culte des anges, les discours philosophiques, la psychologie), tout l’édifice s’écroule et disparaît.

Tout l’univers se désagrège sans Christ puisque tout a été créé par et pour lui et tout subsiste en lui.

Si nous centrons notre vie sur Christ, nous pouvons nous attendre à voir la manifestation de sa gloire, par des miracles, des signes et des prodiges.

Phil 2/9-11 ” C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.”

Le désir de Paul était de connaître Christ. Phil 3/7-10 ” Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort..”

De tous nos besoins, connaître Christ est de loin le plus important. Connaître Christ est le secret de la force, de la paix, de la joie, du contentement, de la satisfaction et de la victoire.

Parfois, on prie pour avoir la paix mais si nous avons Christ, qu’il est notre vie, nous disposons alors de la paix par lui et en lui !

Christ en nous, nous n’avons rien à craindre, nous avons en effet en nous le Créateur Tout-Puissant, il n’existe pas de puissance qui lui soit supérieure.

Si Christ est notre centre et notre vie, nous avons la plénitude (tout pleinement en Jésus), nous avons donc tout.

On peut tout perdre ici-bas mais si nous avons Christ, nous avons l’essentiel. Col 1/27 ” Christ en vous, l’espérance de la gloire.”

Personne d’autre n’existe pour entrer dans le ciel et nous y préparer.

Un missionnaire et son épouse, pressés par une foule qui les pressait de renier Christ : “Comment abandonnerions-nous Christ alors qu’il est en nous ?”

 

Conclusion : Col 3/4 ” Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.”

Si Christ est notre vie, il ne nous manque rien ! Jésus ne déçoit jamais.