CHRIST : LE VERBE, LA VIE ET LA LUMIERE

Nous abordons une nouvelle série au sujet de la théologie systématique : la christologie.

La christologie est l’étude de la Personne et l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Si vous avez lu les 4 évangiles, vous savez qu’il y a quelque chose de différent entre les 3 premiers et Jean. Les 3 premiers sont appelés “évangiles synoptiques” car ils se voient (-opticos) semblables (sin).

Il en est ainsi parce que chacun décrit un aspect “terrestre” de Christ (un aspect de Lui qui est lié à Son temps sur la terre).

Matthieu nous présente Jésus comme le Roi, le Fils de David.  Marc nous présente Jésus comme l’Ouvrier, le Serviteur de l’Eternel. Luc nous présente Jésus comme un homme, le Fils de l’Homme. Mais Jean est différent car il décrit Jésus comme le Fils de Dieu et souligne sa divinité.

Dans Jean, Christ est le Dieu éternel qui est venu dans ce monde pour nous sauver de nos péchés. A cause de cela, notre brève étude sera basée sur cet évangile.

Nous allons donc aborder le 1er verset du 1er chapitre pour considérer ce que la Bible dit au sujet de Christ : le Verbe, la Vie et la Lumière.

I – Le Verbe : Christ est Dieu, le Créateur éternel et omnipotent (Jean 1/1-3)

Au commencement était celui qui est la Parole de Dieu. Il était avec Dieu, il était lui-même Dieu. Au commencement, il était avec Dieu. Tout a été créé par lui ; rien de ce qui a été créé n’a été créé sans lui.”

Celui qui est la Parole est devenu homme et il a vécu parmi nous. Nous avons contemplé sa gloire, la gloire du Fils unique envoyé par son Père : plénitude de grâce et de vérité ! Jean, son témoin, a proclamé publiquement : – Voici celui dont je vous ai parlé lorsque j’ai dit : Celui qui vient après moi m’a précédé car il existait déjà avant moi. Nous avons tous été comblés de ses richesses. Il a déversé sur nous une grâce après l’autre. En effet, si la Loi nous a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Personne n’a jamais vu Dieu : Dieu, le Fils unique qui vit dans l’intimité du Père, nous l’a révélé.” (v 14-18)

Le verbe est Jésus-Christ (v 17), le Fils de Dieu (v 18) qui a été “fait chair” (v 14).

  1. “Au commencement…”

Quel commencement ? On mentionne “le commencement” à deux reprises dans les 2 premiers versets. Ensuite, le verset 3 nous fournit le contexte : nous parlons du “commencement” de Genèse 1/1-3.

“Au commencement”, avant que le monde fût, le Fils existait (dans l’éternité passée).

  1. Nous observons 2 mots-clés : “était” et “avec”

– D’abord “avec” : Au commencement, avant la création de Genèse 1/1, le Verbe était “avec” Dieu. Le Verbe a une personnalité distincte, Il est une Personne qui peut être “avec Dieu”. Il n’est pas dit qu’il était “avec le Père” car non seulement il était avec le Père, mais aussi avec l’Esprit.

Le Verbe fait partie de la Trinité et c’est ce que nous voyons dans le second mot important.

– “était” : Au commencement, avant la création de Genèse 1/1, le Verbe ” était” Dieu.

Il y a 3 Personnes dans la Trinité, mais il n’y a qu’un seul Dieu (et Christ est Dieu, tout comme le Père et le Saint-Esprit).

Notez la conjugaison du verbe : “était”.

V 3 : Toutes les choses ” ont été faites”, mais Lui est Dieu au Commencement.

Il n’ pas existé de temps où Il n’était pas Dieu ; il était toujours Dieu. Christ est Dieu, éternel et infini.

  1. Le Verbe (Christ) existait dans l’éternité passée et Il a tout créé : il est Dieu, le Créateur

v 3 : le Verbe a fait toutes les choses créées, il n’y a aucune chose créée qu’Il n’ait pas créé (il a créé tout le créé, tout ce qui a été fait a été fait par Lui).

Cela signifie que Lui (le Verbe, Christ) n’est pas créé (il n’est pas un être fait/créé).

Il est Dieu, le seul Dieu, le Créateur éternel, infini et omnipotent qui a tout créé à partir de rien.

Le Fils était avant toutes choses : Il est éternel. Le Fils a fait toutes choses : Il est le Créateur omnipotent (il a tout créé à partir de rien).

  1. Résumé (v 1-3) Le Verbe est Jésus-Christ et Jésus-Christ est le Dieu Créateur, éternel et omnipotent

II – La Vie : Christ est la source de toute vie (Jean 1/4)

En lui résidait la vie, et cette vie était la lumière des hommes.”

  1. Si le Fils a tout créé, Il est aussi la source de vie pour tous

Tout ce qui a vie (toute créature qui vit) a la vie de la part du Verbe, le Fils de Dieu.

  1. Il était avant toutes choses, Il a fait toutes choses et toutes choses subsistent par Lui

Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.” (Col 1/16-17)

Cela signifie qu’Il donne la “vie générale” à tout être (une créature naît et vit à cause de Christ).

Cela signifie aussi qu’Il donne “vie spirituelle” dans le sens de la vie éternelle (salut). “mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.” (Jean 4/14)

Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.” (Jean 10/10)

  1. La vie était en Christ mais la vie est aussi un autre titre pour Christ : La Vie.

Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ” (Jean 11/25)

Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” (Jean 14/6)

voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.” (1 Jean 5/11-12)

III – La Lumière : Christ est le Sauveur de tous les hommes (Jean 1/5-13)

La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas étouffée. Un homme parut, envoyé par Dieu ; il s’appelait Jean.  Il vint pour être un témoin de la lumière, afin que tous les hommes croient par lui. Il n’était pas lui-même la lumière, mais sa mission était d’être le témoin de la lumière. Celle-ci était la véritable lumière, celle qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain. Celui qui est la Parole était déjà dans le monde, puisque le monde a été créé par lui, et pourtant, le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli. Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme, qu’ils le sont devenus ; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés.”

  1. Le Verbe (Jésus-Christ) est la Lumière

Selon 1 Jean 1/5, Christ est Dieu. “La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres.”

Dans le 1er chapitre de son évangile, Jean, sous l’inspiration du Saint-Esprit, ne laisse place à aucun doute quant à la divinité de Christ.

Chaque titre qu’il utilise pour faire allusion à Jésus-Christ implique la même chose : Christ est Dieu, le seul Dieu.

  1. a) le Verbe (Jésus-Christ) était Dieu au commencement et il a créé tout ce qui est créé.
  2. b) la Vie vient de Christ et seul Dieu peut donner la vie. Jésus-Christ est ce Dieu, la source de vie.
  3. c) La Lumière est Dieu et le Verbe est la Lumière, Jésus-Christ est Dieu.

Toute religion qui ne reconnaît pas la divinité de Christ (qu’Il est Dieu) est une secte fausse. “Un grand nombre de personnes qui entraînent les autres dans l’erreur se sont répandues à travers le monde. Ils ne reconnaissent pas que Jésus-Christ est devenu véritablement un homme. Celui qui parle ainsi est trompeur, c’est l’anti-Christ. Prenez donc garde à vous-mêmes, pour que vous ne perdiez pas le fruit de nos efforts, mais que vous receviez une pleine récompense. Celui qui ne reste pas attaché à l’enseignement qui concerne le Christ, mais s’en écarte, n’a pas de communion avec Dieu. Celui qui reste attaché à cet enseignement est uni au Père comme au Fils.” (2 Jean 7-9)

Cela inclut les témoins de Jéhovah, les Mormons, les Musulmans, les Bouddhistes, etc.

La seule et véritable “religion” est le christianisme biblique. Toutes les autres religions sont fausses et ceux qui les suivent sont encore dans leurs péchés, séparés de Dieu et condamnés pour l’éternité à la perdition.

  1. 2. Jean le Baptiste : il a été envoyé pour rendre témoignage de Jésus-Christ, la Lumière (v 6-8)

Un homme parut, envoyé par Dieu ; il s’appelait Jean. Il vint pour être un témoin de la lumière, afin que tous les hommes croient par lui. Il n’était pas lui-même la lumière, mais sa mission était d’être le témoin de la lumière.”

Ici, Jean présente le thème de son livre et le désir de Dieu : le salut de tous.

L’évangile de Jean est comme un traité dans lequel on a écrit pour que les lecteurs soient sauvés. “Jésus a accompli, sous les yeux de ses disciples, encore beaucoup d’autres signes miraculeux qui n’ont pas été rapportés dans ce livre. Mais ce qui s’y trouve a été écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous possédiez la vie en son nom.” (Jean 20/30-31)

C’est très important : comprenons ce que Dieu veut et ce à quoi il a pourvu en Christ :

  1. a) Dieu veut que tous les hommes soient sauvés.

qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.” (1 Tim 2/4)

Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.” (2 Pi 3/9)

  1. b) A cette fin, Chris test venu dans le monde et a souffert pour tous les péchés des hommes

Car il a apaisé la colère de Dieu contre nous en s’offrant pour nos péchés – et pas seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.” (1 Jean 2/2)

Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” (Jean 1/29)

  1. c) A cette même fin, Il nous a envoyé nous exactement comme il a envoyé Jean le Baptiste : pour rendre témoignage de Christ Jésus à tous les hommes dans le monde entier car Christ est mort pour tous et Dieu veut sauver tous les hommes.

Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.” (Marc 16/15)

“- Vous voyez, leur dit-il, les Ecritures enseignent que le Messie doit souffrir, qu’il ressuscitera le troisième jour, et qu’on annoncera de sa part aux hommes de toutes les nations, en commençant par Jérusalem, qu’ils doivent changer pour obtenir le pardon des péchés. Vous êtes les témoins de ces événements.” (Luc 245/46-48)

Mais le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde.” (Actes 1/8)

“Tout” est tout :

Il n’y a personne de prédestiné à aller en enfer, personne qui soit si pécheur que Dieu ne puisse le sauver.

  1. Si quelqu’un veut être sauvé, il doit “répondre à la lumière” et recevoir Jésus-Christ (v 9-13)

Celle-ci était la véritable lumière, celle qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain. Celui qui est la Parole était déjà dans le monde, puisque le monde a été créé par lui, et pourtant, le monde ne l’a pas reconnu.  Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli. Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme, qu’ils le sont devenus ; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés.”

La Lumière (le Verbe, Jésus-Christ) éclaire tout homme. Tout home a reçu la “lumière” de Dieu.

  1. a) Rom 1/19-20 “En effet, ce qu’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, Dieu lui-même le leur ayant fait connaître. Car, depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Ils n’ont donc aucune excuse” Il a reçu la lumière de la création et sait qu’il y a un Créateur (les athées ne peuvent exister).
  2. b) Rom 2/14-16 “En effet, lorsque les païens qui n’ont pas la Loi de Moïse accomplissent naturellement ce que demande cette Loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes, alors qu’ils n’ont pas la Loi. Ils démontrent par leur comportement que les œuvres demandées par la Loi sont inscrites dans leur cœur. Leur conscience en témoigne également, ainsi que les raisonnements par lesquels ils s’accusent ou s’excusent les uns les autres. Tout cela paraîtra le jour où, conformément à l’Evangile que j’annonce, Dieu jugera par Jésus-Christ tout ce que les hommes ont caché.”

Il a reçu la lumière au moyen de sa conscience et à cause de cela, il sait qu’il est coupable.

  1. c) En outre, beaucoup ont reçu la lumière de l’évangile de Jésus-Christ

Celui qui a fait le monde (le Créateur) est venu ici et a vécu 33 ans en forme d’homme.

  1. a) Mais qu’ont fait la majorité des hommes avec cette lumière ? “Et voici en quoi consiste sa condamnation : c’est que la lumière est venue dans le monde, mais les hommes lui ont préféré les ténèbres, parce que leurs actes sont mauvais. En effet, celui qui fait le mal déteste la lumière, et il se garde bien de venir à la lumière de peur que ses mauvaises actions ne soient révélées. Mais celui qui a une conduite conforme à la vérité vient à la lumière pour qu’on voie clairement que tout ce qu’il fait, il l’accomplit dans la communion avec Dieu.” (Jean 3/19-21)

Pourquoi l’homme rejette-t-il la Lumière de la Création, celle de la conscience et même celle de l’évangile ?

Parce qu’il aime les ténèbres. Parce qu’il aime le péché. Parce qu’il ne veut pas être avec dieu.

  1. b) Même les Siens ont rejeté Jésus, le Messie.

Christ est venu vers ce qui est Sien : le monde (Il l’a fait, c’est à Lui) mais les Siens (les Juifs, ceux d’Israël) ne l’ont pas reçu.

“Mais…” (Cependant), certains, oui, veulent bien venir à la lumière.

Ceux qui veulent le salut doivent “recevoir” Jésus-Christ.

Ne perdons pas le contexte de ce verset car il s’agit de ce que Dieu exige d’un homme pour le sauver et le régénérer (le faire naître de nouveau en tant qu’enfant de Dieu).

Dieu  donne le salut à celui qui “reçoit” Son Fils. Que veut dire “le recevoir ?

On doit recevoir le Messie juif (le salut vient des juifs). On doit recevoir le Créateur qui s’est fait homme (on doit recevoir Jésus qui est Dieu lui-même – l’éternel, infini et omnipotent – dans la chair).

Par ailleurs, on doit recevoir la lumière. On doit recevoir celui qui est la Lumière, c’est-à-dire venir à la lumière de dieu.

Et voici en quoi consiste sa condamnation : c’est que la lumière est venue dans le monde, mais les hommes lui ont préféré les ténèbres, parce que leurs actes sont mauvais.  En effet, celui qui fait le mal déteste la lumière, et il se garde bien de venir à la lumière de peur que ses mauvaises actions ne soient révélées.  Mais celui qui a une conduite conforme à la vérité vient à la lumière pour qu’on voie clairement que tout ce qu’il fait, il l’accomplit dans la communion avec Dieu.” Jean 3/19-21)

On doit venir des ténèbres à la lumière. On doit laisser la lumière manifester nos œuvres mauvaises, laisser la lumière réprimer nos mauvaises œuvres. On doit s’éloigner de nos mauvaises œuvres et des ténèbres pour “recevoir” la Lumière.

C’est pour cela que sans repentance (en plus de la foi en Christ), il n’y a pas de salut. “Voici le message que nous avons entendu de Jésus-Christ et que nous vous annonçons : Dieu est lumière et il n’y a aucune trace de ténèbres en lui. Si nous prétendons être en communion avec lui, tout en vivant dans les ténèbres, nous sommes des menteurs et nous n’agissons pas comme la vérité l’exige de nous.” (1 Jean 1/5-6)

Voici comment nous savons que nous connaissons le Christ : c’est parce que nous obéissons à ses commandements. Si quelqu’un dit : « Je le connais » sans obéir à ses commandements, c’est un menteur et la vérité n’est pas en lui.  Celui qui observe sa Parole montre par là qu’il aime vraiment Dieu de façon parfaite. C’est ainsi que nous savons que nous sommes unis à lui. Celui qui prétend qu’il demeure en Christ doit aussi vivre comme le Christ lui-même a vécu.” (1 Jean 2/3-6)

On doit “recevoir Jésus-Christ” pour être sauvé et Il est la Lumière. Et là où il y a de la Lumière (là où on a reçu la Lumière), les ténèbres s’enfuient.

Une preuve du salut est donc la croissance dans la sanctification. La preuve d’une fausse conversion est qu’on marche encore dans ses péchés.

Aussi, quand nous parlons de “recevoir Christ” en jean 1/12-13, comprenons ce que cela implique dans le contexte qui vient avant le passage.

C’est recevoir le Messie des juifs (le Christ appelé Jésus). C’est recevoir Jésus qui est Dieu, l’Unique et le Créateur, qui s’est fait homme.

C’est recevoir la Lumière qui resplendit dans les ténèbres. Celui qui agit ainsi sera sauvé, régénéré et deviendra un enfant de Dieu.

CONCLUSION :

Dieu veut sauver tous les hommes et à cette fin même, Il est venu dans ce monde et est mort pour tous. Cela implique que Dieu veut que nous prêchions Christ à tous (prêcher tout ce que nous avons en Lui) et que ceux qui veulent le salut doivent venir à la Lumière (repentance et foi).