Matthieu 18/10 dit : “ Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux ” Dans le contexte, “ces petits” peut s’appliquer indistinctement à ceux qui croient en Lui (v.6) ou peut faire allusion à de petits enfants (vv.3-5). C’est le texte clé lorsque surgit la discussion sur les anges gardiens.

Il est évident qu’il y a de bons anges qui nous protègent :

Daniel 6:20-23 : “ Comme il s’en approchait, il appela Daniel d’une voix angoissée : – Daniel, serviteur du Dieu vivant, cria-t-il, ton Dieu que tu sers avec tant de persévérance a-t-il pu te délivrer des lions ? Alors Daniel répondit à l’empereur : – O Majesté, vis éternellement ! Mon Dieu a envoyé son ange qui a fermé la gueule des lions, de sorte qu’ils ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai été reconnu innocent devant lui – tout comme je n’ai pas commis de faute envers toi, Majesté !

L’assistant de l’homme de Dieu se leva de bonne heure et sortit ; et voici qu’une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Le jeune serviteur dit à l’homme de Dieu : Ah ! mon seigneur, comment ferons-nous ? Il répondit : N’aie pas peur, car ceux qui sont avec nous sont plus nombreux que ceux qui sont avec eux. Élisée pria en disant : Éternel, ouvre ses yeux, je t’en prie, pour qu’il voie. L’Éternel ouvrit les yeux du jeune serviteur qui vit ceci : la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée ” (2 Rois 6/15-17)

Ils révèlent une in formation :

Actes 7/52-53 “ Vous ressemblez bien à vos ancêtres ! Y a-t-il un seul prophète que vos ancêtres n’aient pas persécuté ? Ils ont tué ceux qui annonçaient la venue du seul Juste. Et vous, maintenant, vous l’avez trahi et assassiné ! Oui, vous avez bien reçu la Loi de Dieu par l’intermédiaire des anges, mais vous ne l’avez jamais observée…

Luc 1/11-21 ” Alors lui apparut un ange du Seigneur, debout à droite de l’autel des parfums. Zacharie fut troublé en le voyant, et la crainte s’empara de lui. Mais l’ange lui dit : Sois sans crainte Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jean. Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance. Car il sera grand devant le Seigneur, il ne boira ni vin, ni boisson enivrante, il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein de sa mère et ramènera beaucoup des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu. Il marchera devant lui avec l’esprit et la puissance d’Élie pour ramener le cœur des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, et pour préparer au Seigneur un peuple bien disposé. Zacharie dit à l’ange : A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est d’un âge avancé. L’ange lui répondit : Moi, je suis Gabriel, celui qui se tient devant Dieu ; j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette bonne nouvelle. Voici : tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu’au jour où cela se produira, parce que tu n’as pas cru à mes paroles qui s’accompliront en leur temps. Cependant, le peuple attendait Zacharie, et s’étonnait qu’il s’attarde dans le temple

Ils guident :

Matthieu 1/20-21 : “ Comme il y pensait, voici qu’un ange du Seigneur lui apparut en songe et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit, elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés

Actes 8:26 : “ Un ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : Lève-toi et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. Il se leva et partit. Un ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : Lève-toi et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. Il se leva et partit. Un ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : Lève-toi et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. Il se leva et partit

Ils pourvoient :

Genèse 21/17-20 “ Dieu entendit la voix du garçon ; et l’ange de Dieu appela Agar du haut du ciel et lui dit : Qu’as-tu, Agar ? Sois sans crainte, car Dieu a entendu la voix du garçon, là où il est. Lève-toi, prends le garçon, saisis-le par la main ; car je ferai de lui une grande nation. Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau ; elle alla remplir l’outre d’eau et fit boire le garçon. Dieu fut avec le garçon, qui grandit, habita dans le désert et devint tireur à l’arc

Et ils exercent un ministère en faveur des croyants en général :

Hébreux 1/14 “ En effet, que sont les anges ? Des esprits aux diverses fonctions, envoyés en service pour aider ceux qui vont hériter le salut “. Il y a encore bien des exemples dans l’Ecriture.

La question qui vient à l’esprit de beaucoup de gens et même des croyants est de savoir si nous avons un ange qui nous est attribué.

Dans l’Ancien Testament, la nation d’Israël avait un ange qui lui était attaché, l’archange Michaël :

Mais je veux t’annoncer ce qui est inscrit dans le livre de la vérité. Personne ne m’aide contre ceux-là, excepté Michel, votre chef…En ce temps-là se lèvera Michel, le grand chef, Celui qui tient bon en faveur des fils de ton peuple ” (Daniel 10/21 ; 12/1) mais nulle part dans l’Ecriture il est établi qu’un ange ait été “attribué” à un individu (même si parfois ils ont été envoyés à un individu, il n’est pas dit que c’était une attribution permanente). Un commentateur déclare que les juifs avaient grandement développé la croyance en les anges gardiens durant le temps qui sépare l’Ancien du Nouveau Testament. Quelques pères de l’église primitive croyaient que chaque personne non seulement avait un ange bon qui leur était attribué mais aussi un démon. La croyance dans les anges gardiens a circulé pendant longtemps et revient mais elle ne trouve aucun fondement dans les Ecritures.

Pour revenir à Matthieu 18/10, le mot “leurs” est un pronom pluriel dans le grec et se réfère au fait que les croyants sont servis par les anges en général. Ces anges sont décrits comme contemplant “toujours” la face de Dieu, comme étant toujours attentifs pour écouter Ses ordres, afin d’aider un croyant quand il en a besoin. Si on prenait le passage de Matthieu, comme la référence aux anges gardiens, il semblerait que ces anges ne seraient pas dans un service actif mais plutôt comme “voyant continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux” . Le service actif ou veille semble alors venir davantage de Dieu que des anges, ce qui est de bon sens, car seul Dieu est omniscient. Il voit chaque croyant à tout moment et Lui seul sait quand l’un d’entre nous a besoin de l’intervention d’un ange. Etant donné qu’ils voient continuellement Sa face, les anges se trouvent à Sa disposition pour aider l’un de Ses “petits.”

Dans la société occidentale actuelle, il est à la mode de croire aux anges. Nous avons des films qui se focalisent sur les anges, nous avons des séries télévisées qui montrent les anges comme désignés pour aider les humaines. L’Ecriture affirme clairement que même si les anges possèdent un pouvoir et une connaissance surhumaine, ils ne sont que des êtres créés, tout comme nous et ils ne sont “rien” comparés à Dieu. En tant que tels, ils ne doivent pas être adorés :

Exode 20/1-6 ” Alors Dieu prononça toutes ces paroles en disant : Je suis l’Éternel, ton Dieu qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras pas de statue, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans le ciel, de ce qui est en bas sur la terre, et de ce qui est dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles, et tu ne leur rendras pas de culte ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis la faute des pères sur les fils jusqu’à la troisième et à la quatrième (génération) de ceux qui me haïssent, et qui use de bienveillance jusqu’à mille (générations) envers ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements

Colossiens 2/18 ” Ne vous laissez pas condamner par des gens qui prennent plaisir à des pratiques extérieures d’humilité et au culte des anges, et qui attachent beaucoup d’importance à leurs visions. De tels êtres sont enflés d’un vain orgueil par leur façon trop humaine de penser “.

L’adoration doit uniquement être réservée au Dieu Trinitaire. Hélas, tandis que les programmes concernant les anges ne servent Dieu que de loin, le Fils de Dieu est quant à lui rarement mentionné (sinon jamais). Comme le dit Dieu en Jean 5/23 : ” Celui qui n’honore pas le Fils, n’honore pas le Père qui l’a envoyé “.

On ne peut donc dire avec l’Ecriture que chaque croyant dispose d’un ange gardien. Mais comme nous l’avons dit, Dieu les utilise pour nous servir. Il est biblique de dire que Dieu les utilise, comme il nous utilise aussi. En aucune manière eux et nous ne sommes nécessaires pour mettre en œuvre Ses desseins. Toutefois, il choisit de nous utiliser eux et nous :

Voici, il ne se fie pas à ses serviteurs, et ses anges il les charge de folie… Voici, il ne se fie pas à ses saints, et les cieux ne sont pas purs à ses yeux ” (Job 4:18 ; Job 15:15).

Finalement, que nous ayons un ange destiné à nous protéger ou non, nous avons l’assurance la plus grande, que Dieu nous apporte, que si nous sommes Ses enfants par la foi en Christ, il fait concourir toutes choses pour notre bien (Romains 8:28-30), et que Jésus-Christ jamais ne nous laissera ni ne nous abandonnera (Hébreux 13:5-6). Si nous avons un Dieu omniscient, omnipotent et qui nous aime, est-il réellement important d’avoir un ange fini à notre côté ?