Que signifie koinonia ?

Koinonia est le terme grec pour communion. Il fait référence à la place de quelqu’un dans la communauté et la représentation de la communion en tant que don d’unité. Il apparaît 17 fois dans le Nouveau Testament.

Le concept de koinonia est important car il est censé caractériser l’Eglise. Jean dit que le but de l’évangile est de conduire les gens à avoir de la koinonia avec les autres et avec Dieu.

Oui, ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, la communion dont nous jouissons est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ…Si nous prétendons être en communion avec lui, tout en vivant dans les ténèbres, nous sommes des menteurs et nous n’agissons pas comme la vérité l’exige de nous. Mais si nous vivons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, alors nous sommes en communion les uns avec les autres et, parce que Jésus, son Fils, a versé son sang, nous sommes purifiés de tout péché.” (1 Jean 1/3 ;6-7).

Plusieurs versets nous exhortent à avoir de la koinonia avec le Saint-Esprit.

Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous.” (2 Cor 13/14)

N’avez-vous pas trouvé dans le Christ un réconfort, dans l’amour un encouragement, par l’Esprit une communion entre vous ? N’avez-vous pas de l’affection et de la bonté les uns pour les autres ?” (Phil 2/1)

Et Actes 2/2 dit de la toute jeune Eglise primitive : “Dès lors, ils s’attachaient à écouter assidûment l’enseignement des apôtres, à vivre en communion les uns avec les autres, à rompre le pain et à prier ensemble.” (Actes 2/42)

Koinonia fait allusion à davantage que le sentiment chaleureux de la relation. Dans Romains 15/26, qui liste des églises qui ont apporté une contribution aux pauvres à Jérusalem, “contribution” est le mot koinonia. 1 Cor 10/16 dit que communion, c’est koinonia. Phil 1/5 dit que nous devons avoir une koinonia active avec l’évangile. Phil 3/10 nous dit d’avoir communion même avec les souffrances de Christ.

Comme beaucoup de synonymes dans le Grec, la conséquence naturelle de koinonia est inhérente à son existence. C’est quelque chose dont nous devrions nous souvenir : il n’y a pas de communion sans action. Nos actions sont largement influencées par nos associations. La communion est à la fois l’unité du groupe et tout ce qui est produit par cette association.

C’est pour cette raison que nous devons prendre garde avec qui nous avons communion. 2 Cor 6/14 dit : “Ne vous mettez pas avec des incroyants sous un joug qui n’est pas celui du Seigneur. En effet, ce qui est juste peut-il s’unir à ce qui s’oppose à sa loi ? La lumière peut-elle être solidaire des ténèbres ?

Nos associations dirigent nos actions et être lié à des incroyants nous conduira inévitablement dans de mauvaises actions. Avoir koinonia avec Dieu et d’autres croyants, c’est toutefois trouver notre place dans le Corps et l’œuvre de Christ.