LA VICTOIRE SUR LE PECHE

 

Nous sommes plongés dans le sujet “que savons-nous de l’homme ?”, ce qu’on appelle anthropologie et “le péché” (hamartiologie).

Nous savons que l’homme a été créé parfait mais qu’il est tombé dans le péché. Sachant que nous naissons dans la lignée d’Adam, nous naissons comme lui : dégénérés et dépravés.

Nous naissons dans le péché : le péché fait référence à la nature pécheresse dont nous héritons en Adam. Nous commettons des péchés : ce sont les pensées, paroles et actions qui vont à l’encontre de la Personne de Dieu et de Sa Loi (ce sont les “péchés” qui causent notre condamnation).

La question maintenant est la suivante : Comment pouvons-nous marcher dans la victoire sur le péché et les péchés ? Le péché ne doit pas s’emparer de nous et nous maîtriser – nous ne sommes pas obligés de pécher comme l’inconverti.

Car le péché ne dominera pas sur vous, parce que vous n’êtes pas sous la loi, mais sous la grâce.” (Rom 6/14)

En Christ, nous ne devons pas vivre dans l’esclavage du péché. “Or grâces à Dieu de ce que vous étiez esclaves du péché, mais de ce que ensuite vous avez obéi de cœur à la forme de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Mais ayant été affranchis du péché, vous avez été asservis à la justice” (Rom 6/17-18)

Cela signifie que bien que nous péchions (et nous tomberons encore dans le péché), nous ne devons pas pécher comme avant de connaître Christ.

Comment pouvons-nous donc croître dans la sainteté et expérimenter la victoire sur le péché et les péchés ? C’est ce que nous allons apprendre de ce qu’en dit la Bible et nous verrons que tout cela est lié au caractère tripartite de l’homme.

I – L’homme est constitué de 3 parties

  1. Fondement

Beaucoup de gens (y compris des chrétiens) affirment que l’homme (l’être humain) est composé seulement de 2 parties : la partie matérielle (le corps) et celle non matérielle (l’esprit/âme).

Le problème avec cela est que si nous ne comprenons pas qu’il y a 3 parties, nous n’allons pas comprendre le combat et ensuite la victoire sur le péché sera difficile à obtenir.

  1. Le témoignage de l’Ecriture

Le Nouveau Testament affirme clairement que l’être humain est composé de l’esprit, de l’âme et du corps.

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !” (1 Thess 5/23)

En outre, dans le Nouveau Testament, il existe une claire distinction entre les 2 parties non matérielles : l’âme et l’esprit (elles sont distinctes et différentes). “Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.” (Héb 4/12)

Dans l’Ancien Testament, nous voyons que dès sa création, l’homme a eu 3 parties. ” L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.” (Gen 2/7)

Dieu a formé son corps de la terre, de la poussière. Il a soufflé dans ses narines un souffle de vie – son esprit. A ce moment-là, Adam est devenu un être vivant – l’âme.

  1. Ces 3 parties sont visibles à la mort

En mourant, le corps retourne à la terre (la poussière) et l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné. “Tout va dans un même lieu ; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière. Qui sait si le souffle des fils de l’homme monte en haut, et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre ?” (Eccl 3/20-21)

avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné.” (Eccl 12/7)

L’esprit n’est pas “vous” – il n’est pas votre personnalité, la personne à l’intérieur de votre corps. Votre esprit est la vie que Dieu vous adonné et Il a donné un esprit tant aux animaux qu’aux hommes (même si ceux-ci sont différents, bien entendu).

Pensez à l’esprit de l’homme comme la surface d’une balle. C’est ce qui vous donne la vie. En mourant, l’homme va au paradis ou en enfer. “il  y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.  Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.” (Luc 16/19-23)

Nous savons que les esprits de ces deux hommes sont retournés à Dieu. Leurs corps physiques ont été enterrés. Mais eux (les personnes, les individus) s’en sont allés à l’un des deux lieux : Lazare s’en est allé au paradis et le riche en enfer. Nous voyons exactement la même chose lors de la mort de Jésus. Son esprit humain est monté vers le Père. “Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit.” (Matthieu 27/50)

Jésus s’écria d’une voix forte : Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.” (Luc 23/46)

On a mis Son corps humain dans un sépulcre. “Il y avait un conseiller, nommé Joseph, homme bon et juste, qui n’avait point participé à la décision et aux actes des autres ; il était d’Arimathée, ville des Juifs, et il attendait le royaume de Dieu. Cet homme se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus.  Il le descendit de la croix, l’enveloppa d’un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n’avait encore été mis.” (Luc 23/50-53)

Or, Jésus-Christ (la Personne) s’en est allé au Paradis, au sein d’Abraham. Avant de mourir, Il a dit au brigand repenti : “Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.” (Luc 23/42-43)

Le jour de sa mort, Christ s’en est allé dans un endroit au cœur de la terre (c’était un endroit proche de l’enfer mais à part – séparé de là par un grand abîme, Luc 16/19-31).

Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.” (Matthieu 12/40)

Lui (Son âme, la Personne) est descendue aux parties les plus basses de la terre, dans le sein d’Abraham au cœur de la terre. “C’est pourquoi il dit, Etant monté en haut, il a emmené captive la captivité, et a donné des dons aux hommes. Or, qu’il soit monté, qu’est-ce, sinon qu’il est aussi descendu dans les parties inférieures de la terre ?  Celui qui est descendu est le même que celui qui est aussi monté au-dessus de tous les cieux, afin qu’il remplît toutes choses” (Eph 4/8-10)

Là, dans le sein d’Abraham, Jésus-Christ (la Personne, Son âme, Son corps spirituel) a prêché et annoncé sa victoire “au-dessus de l’abîme” aux anges qui ont péché dans la Genèse 6. “Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit,  dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau.” (1 Pi 3/18-20)

Ainsi donc, les 3 parties de l’homme sont visibles à la mort de Jésus aussi.

  1. L’être humain compte donc 3 parties

La partie clé (si nous pouvons parler ainsi) est l’âme car l’âme, c’est vous, la personne à l’intérieur du corps. Aussi, que se passe-t-il pour ces 3 parties quand quelqu’un se convertit à Christ et naît de nouveau ?

II – La circoncision spirituelle : le saint compte trois parties “séparées”

  1. Au moment de la nouvelle naissance, Dieu nous circoncit spirituellement

Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair” (Col 2/11)

Ici, en Colossiens, nous voyons que Dieu sépare le corps (la partie matérielle) de la partie non matérielle. Dieu ôte de nous “le corps pécheur charnel”. C’est une circoncision spirituelle.

  1. Il nous sépare l’âme et l’esprit

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.” (Héb 4/12)

Nous distinguons ici aussi la séparation entre la partie non matérielle (âme et esprit) et la partie matérielle (le corps : “les jointures et les moelles)”.

Cependant, ce qui est important est de voir qu’au moment où on est régénéré, Dieu nous circoncit spirituellement. Il sépare les 3 parties : l’esprit de l’âme et l’âme du corps.

Vous n’avez pas à obéir au péché qui demeure dans vos membres car Dieu a séparé de vous (l’âme) ce corps de mort. ” Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.” (Rom 6/12-14)

  1. Le Saint-Esprit peut demeurer dans notre esprit (uni avec lui) et ne pas “toucher” le péché car Dieu a séparé notre esprit de notre âme

Maintenant, notre esprit est comme le Lieu Tr-s-Saint des juifs. La présence de Dieu y demeure et est séparée du lieu saint (un symbole de notre âme) et du parvis (un symbole de notre corps).

  1. Et le corps ?

On pourrait dire que le corps n’a rien à voir (pour l’instant) dans l’œuvre que Dieu est en train de faire en nous car il est séparé de nous et il est encore mort dans le péché. ” Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.  Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.” (Rom 8/9-10)

  1. Comment cette connaissance nous aide-t-elle à expérimenter la victoire sur le péché et les péchés ?

Elle nous aide car elle dégage le terrain – elle définit le champ de bataille et ainsi nous montre dans quel domaine il nous faut lutter.

III – Le champ de bataille est l’âme

  1. Nous sommes entre le corps pécheur et l’esprit régénéré

Les désirs de la chair bataillent contre l’âme. ” Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme.” (1 Pi 2/11)

Depuis l’extérieur, par le moyen du corps (ses sens et ses désirs), nous recevons des tentations toute la journée. A l’intérieur et vers l’extérieur, l’Esprit de Dieu influe sur nous (sur l’âme) pour nous conduire selon la volonté de Dieu.

Croyez-vous que l’Ecriture parle en vain ? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’esprit qu’il a fait habiter en nous.” (Jacques 4/5)

  1. A l’extérieur, il y a le vieil homme et à l’intérieur le nouveau

C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour.” (2 Cor 4/16)

Il y a un homme à l’extérieur de nous (à l’extérieur de nos âmes : le corps, la chair) et il veut nous amener à pécher. Mais il y a un autre homme à l’intérieur de nous (dans nos âmes, dans l’esprit) et il veut l’opposé.

En effet, dehors, il y a le vieil homme, dedans il y a le nouveau….Et nous (l’âme) au milieu !

Depuis l’extérieur, la chair (le vieil homme) bataille contre l’âme pour la conduire au péché. A l’intérieur, l’esprit (le nouvel homme) influe sur notre âme pour la conduire dans la sainteté.

  1. Toute la bataille (et la victoire ou la défaite) se passe dans l’âme – ses pensées et sa volonté –

La victoire s’obtient en marchant selon les désirs de l’Esprit et spirituelle, vous pouvez le faire). ” Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.” (Gal 5/16)

Cette bataille spirituelle ne se terminera pas jusqu’à ce que Dieu en finisse avec notre corps (soit par la mort soit par l’enlèvement). ” Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.” (Gal 5/17)

Ce que Dieu veut est que vous décidiez à chaque instant de vivre et de marcher par l’influence de l’Esprit (de l’intérieur) au lieu de vous abandonner aux désirs de la chair (qui viennent de l’extérieur). ” Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit.” (Gal 5/24-25)

CONCLUSION :

Comment voit-on tout cela dans la pratique – dans la vie réelle de chaque jour ? D’abord, la victoire sur le péché est réservée uniquement aux chrétiens. Si quelqu’un n’a pas Christ, il n’a pas la circoncision spirituelle et il est encore un esclave du péché. Il en est différemment pour ceux qui sont nés de nouveau, les chrétiens. Ils ont la victoire en Christ et peuvent l’expérimenter tous les jours s’ils suivent la volonté de Dieu.

Souvenez-vous que la bataille a lieu dans votre âme, alors vos pensées et votre volonté sont des éléments-clés dans le combat.

Vous devez décider  de ne pas vous abandonner aux désirs de la chair qui bataillent contre votre âme. ” Cela consiste à vous débarrasser de votre ancienne manière de vivre, celle de l’homme que vous étiez autrefois, et que les désirs trompeurs mènent à la ruine” (Eph 4/22)

Vous devez renouveler votre esprit, votre entendement par le moyen de la lecture de la Bible (la lire, l’étudier, la méditer). ” à être renouvelés par le changement de ce qui oriente votre pensée” (Eph 4/23)

Vous devez décider de faire ce que l’Esprit veut que vous fassiez (ce que la Bible dit).” et à vous revêtir de l’homme nouveau, créé conformément à la pensée de Dieu, pour mener la vie juste et sainte que produit la vérité.” (Eph 4/24)

L’homme spirituel est celui qui prend les décisions nécessaires pour marcher selon la volonté de l’Esprit-Saint de Dieu qui demeure dans son esprit.  Puisque la volonté de Dieu est révélée dans la Bible et que l’esprit nous conduit selon la Bible… ” Quand l’Esprit de vérité sera venu, il vous conduira dans la vérité tout entière, car il ne parlera pas de lui-même, mais tout ce qu’il aura entendu, il le dira, et il vous annoncera les choses à venir.” (Jean 16/13)

Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.” (Jean 17/17)

L’homme spirituel (et victorieux) est celui qui renouvelle son entendement au moyen de la lecture de la Bible pour pouvoir décider (avec sa volonté, son libre arbitre) de faire ce que l’Esprit veut au lieu de ce que la chair veut.

Puisque Dieu nous a circoncis et demeure en nous, nous sommes tous capables de faire cela et même de marcher dans la victoire sur le péché et les péchés.

Voulons-nous marcher dans la victoire de la vie nouvelle en Jésus-Christ (selon Eph 4/22-24) ou dans la défaite de la vieille vie en Adam ?